Image de l'éditeur

PRISONNIERS VOLONTAIRES DU REVE AMERICAI

DEGOUTIN STEPHANE

Edité par VILLETTE EDITIONS LA
ISBN 10: 2915456054 / ISBN 13: 9782915456059
Ancien(s) ou d'occasion / Quantité : 1
Vendeur Mémoire des hommes (Livry gargan, France)
Disponible auprès d'autres vendeurs
Afficher tous les  exemplaires de ce livre
Ajouter au panier
Prix: EUR 54
Autre devise
Livraison : EUR 18
De France vers Etats-Unis
Destinations, frais et délais

Mettre de côté

Au sujet du livre

Détails bibliographiques


Titre : PRISONNIERS VOLONTAIRES DU REVE AMERICAI

Éditeur : VILLETTE EDITIONS LA

Description :

3088459 9782915456059 1,0 Etat de neuf / As new condition / Expédié de la Suisse / Sent out from Switzerland / L'image peut ne pas correspondre au livre / The image may not correspond to the book B 0,821. N° de réf. du libraire DAVID11387

A propos du livre :

Book ratings provided by GoodReads) :
4 note moyenne
(1 avis)

Un mot de l'auteur: Ce texte est la retranscription d'une enquête. Il part d'une interrogation sur la manière dont se construit la ville contemporaine après la disparition de l'espace public au sens européen du terme, accessible à tous et libre d'accès. En 21 chapitres, et en changeant autant de fois de point de vue sur la question, j'interroge le phénomène troublant des quartiers fermés (gated communities), à mon sens symptomatique de l'évolution de la logique urbaine.

L'expression gated community, d'origine états-unienne, est intraduisible en français. Elle désigne un quartier résidentiel entouré par une enceinte, fermé par un portail d'accès contrôlé nuit et jour, où l'on ne peut rentrer à moins d'être un habitant ou un invité, parfois surveillé, à l'intérieur, par des policiers privées. Le quartier est généralement administré par une homeowner association, sorte d'association de propriétaires aux pouvoirs étendus, qu'on a pu comparer à des gouvernements privés (l'homeowner association a notamment le pouvoir de faire un procès à un résident et de la chasser du quartier). Certaines gated communities abritent plusieurs milliers d'habitants. Les premières d'entre elles étaient conçues pour un public aisé, mais on en construit aujourd'hui à destination des classes moyennes, ce qui a permis au phénomène de prendre beaucoup d'ampleur : aux Etats-Unis, on estime que 10 millions de personnes habitent dans ce type d'environnement. Le même phénomène se développe dans de très nombreux pays du monde, en particulier en Amérique du Sud, en Afrique du Sud, en Chine, en Russie (et dans une moindre mesure en Europe, notamment en France).

Le thème provoque la curiosité, car il évoque un univers incompréhensible pour des Européens. Lorsqu'on lit certaines descriptions de chercheurs (City of quartz de Mike Davis, Privatopia d'Evan McKenzie ou Fortress America de Blakely & Snyder...), on a parfois l'impression de lire de la science-fiction. Les environnements décrits sont l'inverse exact de l'idéal européen de la ville. Il est d'ailleurs intéressant de noter que le thème a inspiré plusieurs auteurs et réalisateurs de science-fiction : Neal Stephenson (Snowcrash), Octavia Butler (The parable of the Sower), James Graham Ballard (Running Wild, Super Cannes), Peter Weir (The Truman Show), un épisode de la série X-Files...

Pourtant, lorsqu'on se rend sur place, la première chose qui frappe est la banalité, cette déconcertante banalité propre aux environnements suburbains américains. J'ai voulu interroger le sentiment troublant que suscite le fait de se situer entre science-fiction et banalité, entre Disneyland et ghetto.

Les gated communities ne constituent pas une rupture avec la logique de la ville américaine, au contraire elles en sont l'aboutissement logique : environnement conçu pour la voiture, maisons vastes, sans clôtures, centrées sur l'intérieur, architecture de promoteur, rues en nouilles, culs-de-sacs, peu de piétons... Les gated communities ne sont pas anormales aux Etats-Unis, elle sont juste extrêmes. Elles incarnent l'idéal résidentiel du Rêve Américain, volonté de construire le paradis sur terre, résultat de la primauté absolue accordée au choix individuel, impliquant de choisir son lieu de résidence et son environnement social. Toute l'évolution de la banlieue américaine tend vers cet idéal ; les gated communities n'en sont donc peut-être pas l'expression ultime.

Stéphane Degoutin

Les informations fournies dans la section « A propos du livre » peuvent faire référence à une autre édition de ce titre.

Librairie et conditions de vente

Modes de paiement

Le libraire accepte les modes de paiement suivants :

  • American Express
  • Carte Bleue
  • EuroCard/MasterCard
  • Visa

[Chercher dans le catalogue du libraire]

[Afficher le catalogue du vendeur]

[Poser une question au libraire]

Libraire : Mémoire des hommes
Adresse : Livry gargan, France

Vendeur AbeBooks depuis : 22 août 2008
Evaluation du vendeur : Evaluation 5 étoiles

Conditions de vente :

Conditions applicables chez Abebooks.


Conditions de livraison :

Les frais de port sont calculés sur la base d¿un livre = un kilo. Au cas où livres commandés seraient particulièrement lourds ou imposants, vous serez informé que des frais de transports supplémentaires sont nécessaires.


Description de la librairie : Nous sommes une librairie uniquement virtuelle , nous offrons le service de vous trouver la perle rare que vous cherchez ou simplement vous servir le livre rêvé que nous offrons en ligne. Prenez en considération que nous ferons des pieds et des mains pour le trouver , qu'il soit en Belgique , Suisse , Canada ou dans tout autre endroit dans le monde. Alors n'hesitez pas a communiquer avec nous.