Monsieur Des Lourdines (French Edition)

 
9781232558590: Monsieur Des Lourdines (French Edition)

Extrait: « Han !... Han ! » anhélaient en mesure les poitrines. Témoin de cette « cognée », le maître se tenait à quelques pas plus loin. Il semblait ne pas vouloir s'approcher du bord. Sur sa figure, une crispation répondait au retentissement des haches ; et, de temps à autre, il levait un regard triste et contrarié sur une des fenêtres du château, au-dessus de lui. « C'est bien dommage ! se murmurait-il à lui-même... bien dommage ! - C'est qu'avec des racines saines comme il les a, il faut y mettre la double force ! » fit entendre un des hommes, en portant son coup à tour de bras. On était à la mi-novembre. Il avait plu pendant huit jours ; ce matin, toutes les feuilles s'égouttaient. La lumière, avec des éclats de givre dans le brouillard, argentait les bois ; et les herbes fumaient, toutes blanches, au large desquelles paissaient des troupeaux de vaches. Un des travailleurs, qui se distinguait dans l'équipe par des cheveux gris et une courte blouse nouée sur le ventre, reposa sa hache, et, de même, les autres s'arrêtèrent. Il toucha le tronc et leva les yeux vers la cime. - Dis, Célestin..., demanda le maître, il serait peut-être temps d'attacher la corde ? Célestin répondit : « Je croirais bien », et, lentement, il se ceignit les reins d'un câble, qui traînait à terre. Les hommes s'étaient hissés hors de la tranchée. Tous suaient, rouges, s'essuyaient le front, car cette matinée saturée d'humidité était chaude et lourde aux épaules en travail. Et comme Célestin appuyait l'échelle contre l'arbre : « Hum !... à ton âge, cela me fait un peu peur, Célestin !... Sûrement... J'aime mieux te le dire. Va ! laisse donc cette besogne à un autre ! - À un autre ! monsieur notre maître, plus souvent !... Ça me connaît, allez ! Et Célestin gravit les barreaux dont le plus élevé atteignait la partie de l'arbre où le tronc, moins gros, donnait assez de prise pour grimper. - Faut pas le contrarier, dit en riant un des compagnons, c'est un vieil écureuil !... Célestin grimpait, le câble ballant sous lui

Les informations fournies dans la section « Synopsis » peuvent faire référence à une autre édition de ce titre.

Acheter neuf Afficher le livre
EUR 20,86

Autre devise

Frais de port : EUR 3,36
Vers Etats-Unis

Destinations, frais et délais

Ajouter au panier

Meilleurs résultats de recherche sur AbeBooks

1.

Alphonse De Chateaubriant
Edité par Books LLC, Classics Series
ISBN 10 : 1232558591 ISBN 13 : 9781232558590
Neuf(s) Paperback Quantité : 20
Vendeur
BuySomeBooks
(Las Vegas, NV, Etats-Unis)
Evaluation vendeur
[?]

Description du livre Books LLC, Classics Series. Paperback. État : New. Paperback. 48 pages. Dimensions: 9.4in. x 7.2in. x 0.2in.Extrait: Han ! . . Han ! anhlaient en mesure les poitrines. Tmoin de cette cogne , le matre se tenait quelques pas plus loin. Il semblait ne pas vouloir sapprocher du bord. Sur sa figure, une crispation rpondait au retentissement des haches ; et, de temps autre, il levait un regard triste et contrari sur une des fentres du chteau, au-dessus de lui. Cest bien dommage ! se murmurait-il lui-mme. . . bien dommage ! - Cest quavec des racines saines comme il les a, il faut y mettre la double force ! fit entendre un des hommes, en portant son coup tour de bras. On tait la mi-novembre. Il avait plu pendant huit jours ; ce matin, toutes les feuilles sgouttaient. La lumire, avec des clats de givre dans le brouillard, argentait les bois ; et les herbes fumaient, toutes blanches, au large desquelles paissaient des troupeaux de vaches. Un des travailleurs, qui se distinguait dans lquipe par des cheveux gris et une courte blouse noue sur le ventre, reposa sa hache, et, de mme, les autres sarrtrent. Il toucha le tronc et leva les yeux vers la cime. - Dis, Clestin. . . , demanda le matre, il serait peut-tre temps dattacher la corde Clestin rpondit : Je croirais bien , et, lentement, il se ceignit les reins dun cble, qui tranait terre. Les hommes staient hisss hors de la tranche. Tous suaient, rouges, sessuyaient le front, car cette matine sature dhumidit tait chaude et lourde aux paules en travail. Et comme Clestin appuyait lchelle contre larbre : Hum ! . . ton ge, cela me fait un peu peur, Clestin ! . . Srement. . . Jaime mieux te le dire. Va ! laisse donc cette besogne un autre ! - un autre ! monsieur notre matre, plus souvent ! . . a me connat, allez ! Et Clestin gravit les barreaux dont le plus lev atteignait la partie de larbre o le tronc, moins gros, donnait assez de prise pour grimper. - Faut pas le contrarier, dit en riant un des compagnons, cest un vieil cureuil ! . . Clestin grimpait, le cble ballant sous lui This item ships from multiple locations. Your book may arrive from Roseburg,OR, La Vergne,TN. Paperback. N° de réf. du libraire 9781232558590

Plus d'informations sur ce vendeur | Poser une question au libraire

Acheter neuf
EUR 20,86
Autre devise

Ajouter au panier

Frais de port : EUR 3,36
Vers Etats-Unis
Destinations, frais et délais