Les Carillons (French Edition)

 
9781235028663: Les Carillons (French Edition)

Livre peut avoir de nombreuses fautes de frappe, le texte manquant, des images ou des index. Les acheteurs peuvent télécharger une copie gratuite scannée du livre original (sans fautes de frappe) de l'éditeur. 1847. Non illustré. Extrait: ... ma chère? dit M. Tugby en regardant le feu et revenant à son accès d'animation. -- Oui, il fait un très-mauvais temps, répondit sa femme en hochant la tête. -- Oui, oui, reprit M. Tugby ; les années, sous ce point de vue, sont comme les chrétiens, qui, les uns, ont une mort pénible, les autres une mort douce. Celleci n'a plus que quelques jour à courir et se débat avant d'expirer... je ne l'en aime que davantage... Voici une pratique, ma chère âme. » Attentive au bruit de la porte, Mrs. Tugby s'était déjà levée. • Eh bienl qu'y a-t-il? que veut-on? dit-elle en passant dans la petite boutique... Ah! monsieur, je vous demaude pardon ; je ne savais pas que ce fût vous. » Cette excuse s'adressait à un monsieur en noir, qui, son chapeau négligemment retroussé d'un côté, ses revers de manches relevés et les mains dans ses poches, s'assit sur le baril contenant la bière et répondit avec un hochement de tête : « Cela va mal là-haut, mistress Tugby. Cet homme n'a pas longtemps à vivre. -- Ce n'est pas du locataire de la mansarde que vous parlez ? s'écria M. Tugby, qui vint dans la boutique se mêler â l'entretien. -- Le locataire de la mansarde, monsieur Tugby, dit le monsieur en noir, descend rapidement et sera bientôt plus bas que le rez-de-chaussée. » En s'exprimant ainsi, le monsieur regardait alternativement Tugby et sa femme, sondait le baril avec le dos de la main, etayant trouvé le vide, il joua un air sur la douve. « Le locataire de la mansarde s'en va, monsieur Tugby, reprit-il, voyant que Tugby écoutait dans une con...

Les informations fournies dans la section « Synopsis » peuvent faire référence à une autre édition de ce titre.

About the Author :

De sa jeunesse malheureuse, l’écrivain britannique tira la matière  de romans sensibles et humoristiques, où la générosité de la pensée, dénonçant les fléaux sociaux et les valeurs victoriennes, s’accorde avec un réalisme poétique (Les aventures de M. Pickwick, Oliver Twist, David Copperfield, Les grandes espérances).

Les informations fournies dans la section « A propos du livre » peuvent faire référence à une autre édition de ce titre.

(Aucun exemplaire disponible)

Chercher:



Créez une demande

Si vous ne trouvez pas un livre sur AbeBooks, nous le rechercherons automatiquement pour vous parmi les livres quotidiennement ajoutés au catalogue.

Créez une demande