Les Ermites du milieu du monde Le désert en Suisse romande en Savoie en Bresse et en Bugey

 
9782051024556: Les Ermites du milieu du monde Le désert en Suisse romande en Savoie en Bresse et en Bugey
Extrait :

Extrait du prologue

Pourquoi étudier les ermites ?

Pour l'auteur de ces lignes, la recherche des ermites répondait à l'origine à un défi : notre regretté confrère et mentor André Donnet, voyant notre acharnement à pourchasser dans les inventaires des documents sur des sujets impossibles, nous proposa un jour d'étudier les ermites du Valais. Il tenait une liste d'ermitages, les uns célèbres et encore existants, tels que Longe-borgne et Notre-Dame du Scex à Saint-Maurice, les autres repérés en travaillant à son histoire artistique du Valais ou en collaborant aux fouilles de Louis Blondel.
Le défi fut relevé : d'abord mollement, en dépouillant les Documents relatifs à l'histoire du Valais de Jean Gremaud en vue de séminaires universitaires et d'un chapitre de l'Helvetia sacra qui ne vit jamais le jour. Puis, invitée à contribuer aux mélanges dédiés à André Donnet, nous nous mîmes au travail de manière plus ciblée et par un dépouillement sérieux des inventaires. Un premier résultat fut assez étonnant et paradoxal : «Les tribulations d'un ermite à l'époque de la restauration» mettaient en scène un ermite venu de Suisse centrale, émigré en Valais à la suggestion d'un de ses confrères et compatriote, comme lui exclu de sa congrégation érémitique.
Il y avait donc des congrégations d'ermites ! Et ces personnages, que l'on croyait pouvoir définir par leur état de solitude -sans toutefois la distinguer vraiment de l'isolement - se constituaient en groupes structurés ! Voilà qui obligeait à une sérieuse révision des idées préconçues et des représentations romantiques.

L'attrait du désert

De fait, la définition étymologique de l'ermite est celle de la retraite au désert. Or le désert exerce sur nos contemporains une véritable attraction : pour ceux qui n'y sont jamais allés, les livres de photos, les prospectus des organisations de trekking ou de courses à dos de dromadaires, ou encore l'histoire tragique et en partie légendaire du peuple touareg, tout cela fait rêver de liberté, de retour à la nature, de conditions de vie primitive, simple, libérée des soucis du bureau ou de la finance pour se retrouver face au simple problème de la survie. Survie impossible, d'ailleurs, sans l'aide des autres hommes.

La récente canonisation du Père Charles de Foucauld, ermite combien représentatif du Sahara, désert lui aussi représentatif de tous les autres déserts ; la figure du chercheur Théodore Monod, ascète protestant, fondateur du mouvement des Veilleurs, animé aujourd'hui par le pasteur Bourguet, ermite à sa mode protestante, tout cela montre que la spiritualité du désert est encore et toujours d'actualité.

Mais aussi les fouilles archéologiques des Kellia, les recherches d'A. Guillaumont et du professeur Rodolphe Kasser sur l'érémitisme égyptien ; les publications, par l'abbaye de Solesmes, des principaux textes des Pères du Désert, relayée par les Sources chrétiennes et par l'abbaye de Bellefontaine, ce travail approfondi et érudit manifeste la pérennité, depuis le Moyen Âge en passant par les Bollandistes et leurs émules, de l'attraction exercée par ce très ancien et très riche monachisme sur le monde savant et sur les amateurs éclairés.

Présentation de l'éditeur :

Des ermites autour de la Rome protestante ? Oui, et même assez nombreux, en Suisse romande, en Savoie et en Bresse et en Bugey, comme dans toute l'Europe catholique.
Ce mouvement, qui se réfère aux Pères du Désert des premiers siècles du christianisme, est souvent oublié des historiens de l'Église. Et pourtant, les ermites furent souvent les véhicules de l'évangélisation dans tout l'Occident. A Genève, dès le Moyen Age, on les rencontre en ville et aux alentours, au Salève et aux Voirons. Après la Réforme, ils continuent de peupler les campagnes de Fribourg et du Valais, de la Savoie, de la Bresse et du Bugey. Mais ils se glissent même sur les terres genevoises, irritant le Consistoire et le gouvernement, révélateurs parfois violents des ambiguïtés de la vie spirituelle. Les nombreuses chartreuses de la région drainent les vocations de ceux qui sont attirés par la vie contemplative, mais dans le secret de la solitude. Gardiens de chapelles, prêtres, mais aussi escrocs à la charité, reclus des villes et des campagnes, on n'imagine guère la richesse historique et religieuse qu'ils représentent.
Après de nombreuses études sur les ermites d'un bout à l'autre des Alpes, l'auteur s'efforce de relever ce défi, de retrouver dans le secret des archives ces hommes et ces femmes qui ont voulu quitter le monde sans y laisser de traces. Passionnante aventure de recherche, poursuivie avec l'aide d'un réseau étoffé, mais aussi aventure spirituelle et sociale de ces ermites si peu connus et si fascinants.

Les informations fournies dans la section « A propos du livre » peuvent faire référence à une autre édition de ce titre.

Acheter neuf Afficher le livre
EUR 38,05

Autre devise

Frais de port : EUR 12
De France vers Etats-Unis

Destinations, frais et délais

Ajouter au panier

Meilleurs résultats de recherche sur AbeBooks

1.

Catherine Santschi
Edité par Editions Slatkine (2012)
ISBN 10 : 2051024553 ISBN 13 : 9782051024556
Neuf(s) Quantité : 3
Vendeur
Gallix
(Gif sur Yvette, France)
Evaluation vendeur
[?]

Description du livre Editions Slatkine, 2012. État : Neuf. N° de réf. du libraire 9782051024556

Plus d'informations sur ce vendeur | Poser une question au libraire

Acheter neuf
EUR 38,05
Autre devise

Ajouter au panier

Frais de port : EUR 12
De France vers Etats-Unis
Destinations, frais et délais