Les Chemins de l'aléatoire

 
9782080814401: Les Chemins de l'aléatoire
Revue de presse :

Les entreprises s'immergent dans le monde de l'information parfois sans savoir nager dans une marée montante de données. Celle-ci s'alimente plus que jamais des «pompes» installées par les entreprises elles-mêmes : celles qui ont intégré la collecte de données dans la conception de leur stratégie marketing. L'acte de vente est aussi une opportunité de recueillir des données. La simple fréquentation, telle la connexion à un serveur web, est pour le support source de valeur publicitaire.

Les données forment certes la base de l'information, mais le Parisien n'a cure du fait qu'il pleut à Athènes. N'est information que la donnée qui prend un sens, et acquiert de ce fait une valeur pour l'acteur. «L'information réduit l'incertitude» à condition de suivre une démarche rationnelle :
- définir l'incertitude qui nous concerne,
- collecter une donnée a priori pertinent,
- en extraire l'information qui répond au problème posé.

L'appel aux méthodes statistiques vaut pour la deuxième et la troisième étape. Les besoins des entreprises d'exploitation de données, particulièrement dans l'assurance, la banque, la grande distribution, sont tels que le leader monopolistique SAS de la niche des logiciels statistiques «grand gabarit» peut se permettre d'imposer des droits de licence annuels allant jusqu'à 1 MF... Devenue «data mining», la longtemps académique et administrative statistique ne perd rien de son côté plein de poussière autour d'aléatoires pépites d'or.

Sur le fond, la confusion persiste entre les trois ambitions des méthodes de l'incertain :
- résumer une masse de données dispersées pour la rendre lisible ;
- inférer du comportement observé d'un groupe sur celui d'un autre, similaire, ou d'une population entière ;
- prédire le cheminement futur d'un système vivant.

La première ambition, celle de la statistique dite descriptive, demeure la plus modeste, la plus utile, devant une marée de données, et souvent la plus puissante au service de l'entreprise : moyenne et variance sont des éléments de culture générale. C'est dans sa seconde ambition de prédire le similaire à partir du connu, sans dérouler le fil de l'histoire, que les méthodes ont grandement progressé, bien que certains apports récents (réseaux de neurones, algorithmes génétiques, etc.) soient encore souvent loin de tenir leurs promesses.

Seule la troisième ambition frise la folie devant un système capable de modifier sa structure et s'avère naturellement vouée à cet échec qui est aussi notre liberté. Le sondage électoral auprès de 1 000 personnes peut raisonnablement décrire l'opinion de la population à la date T, mais n'oblige personne à déterminer et révéler à l'avance quel sera son vote. Or, ce n'est pas parce «ça ne marche pas» qu'on aurait tort d'essayer. Au contraire, puisque la diffusion d'une présumée opinion publique peut enclencher, à l'inverse de la prévision auto-réalisatrice, une dynamisation inattendue. Le retour statistique est un outil de pilotage des systèmes vivants, dont les entreprises.

La prévision économique, née de la dévastatrice incertitude de l'entre-deux-guerres, est défiée par une mondialisation «casse-tête» pour les économistes et qui devance de loin les systèmes statistiques. Ceux-ci sont toujours nationaux, voire lacunaires dans les pays émergents (crises mexicaine, asiatique, russe...) et parfois déformés à des fins de propagande (Chine...). Au niveau des entreprises, la culture statistique, qui consiste à établir, archiver et communiquer des données, reste pauvre en dehors des secteurs soumis aux exigences de transparence boursière. Ainsi, la réduction d'incertitude n'est pas seulement une question de méthodes statistiques. Elle dépend aussi de l'aptitude des entreprises à jouer un jeu coopératif, en amont de la compétition, qui valorise, voire sacralise un fonds commun d'information.
C'est à l'aide de ce fonds, d'une théorie et de méthodes statistiques qu'on parvient à dire quelle entreprise est réellement innovante ou réalise une rupture stratégique. -- Peter Taubert -- -- Business Digest

Les notions clefs de la théorie des probabilités devraient faire partie de notre culture
Il n'est en effet pas normal que des experts puissent confisquer un savoir qui pourrait être accessible à tous et qui devrait aider le citoyen à participer de manière critique à l'élaboration des choix politiques, notamment dans le domaine de la sûreté nucléaire.
L'échec actuel des méthodes de prévision économique n'est pas imputable aux méthodes mathématiques
Depuis le début de la crise économique, on doute de la capacité de la société à prévoir le futur. En fait, les crises sont des événements qui constituent des ruptures de modélisation qui rendent inopérant les modèles existants dont il faut revoir soit simplement les paramètres de calage soit plus systématiquement les hypothèses de modélisation.
Les mathématiques de l'aléatoire permettent de rationaliser le risque
Dans le domaine de l'assurance, mais aussi dans celui de la sûreté ou encore du risque médical, les mathématiques permettent d'évaluer une situation à risque et de choisir les stratégies à adopter. -- Idées clés, par Business Digest

Quatrième de couverture :

La science du hasard ou théorie mathématique des probabilités intervient dans la vie de tous les jours et dans bien des domaines autres que les jeux de hasard. Assurances, diagnostic médical, définition du risque nucléaire, produits financiers virtuels aussi bien que sondages, prévisions météorologiques ou économiques, fiabilité des installations industrielles sont des champs d'application de la science du hasard. Sans théorie des probabilités, il ne serait pas possible de formaliser les mécanismes de la génétique, pas plus que la mécanique quantique ou la thermo-dynamique. Dans le domaine des sciences sociales, le poids des mathématiques n'a cessé de grandir également ; des choix politiques importants concernant les technologies ou l'économie sont soumis à des analyses fondées sur le calcul des probabilités. Le propos de ce livre qui s'adresse au lecteur néophyte est donc d'examiner l'usage de la théorie des probabilités dans la société contemporaine et d'en préciser les notions essentielles.

Les informations fournies dans la section « A propos du livre » peuvent faire référence à une autre édition de ce titre.

Meilleurs résultats de recherche sur AbeBooks

1.

Didier Dacunha-Castelle
ISBN 10 : 2080814400 ISBN 13 : 9782080814401
Neuf(s) Quantité : 20
Vendeur
BWB
(Valley Stream, NY, Etats-Unis)
Evaluation vendeur
[?]

Description du livre État : New. Depending on your location, this item may ship from the US or UK. N° de réf. du libraire 97820808144010000000

Plus d'informations sur ce vendeur | Poser une question au libraire

Acheter neuf
EUR 16,41
Autre devise

Ajouter au panier

Frais de port : Gratuit
Vers Etats-Unis
Destinations, frais et délais

2.

Didier Dacunha-Castelle
Edité par Flammarion (2000)
ISBN 10 : 2080814400 ISBN 13 : 9782080814401
Neuf(s) Quantité : 3
Vendeur
Gallix
(Gif sur Yvette, France)
Evaluation vendeur
[?]

Description du livre Flammarion, 2000. État : Neuf. N° de réf. du libraire 9782080814401

Plus d'informations sur ce vendeur | Poser une question au libraire

Acheter neuf
EUR 8,20
Autre devise

Ajouter au panier

Frais de port : EUR 12
De France vers Etats-Unis
Destinations, frais et délais

3.

Didier Dacunha-Castelle
ISBN 10 : 2080814400 ISBN 13 : 9782080814401
Neuf(s) Quantité : 1
Vendeur
LibrairieDarDarts.com
(EYZERAC, France)
Evaluation vendeur
[?]

Description du livre État : NEUF. ====== LibrairieDARDARTS: service professionnel = article D I S P O N I B L E = Envoi SOIGNE et garanti vers le monde entier sous 24H == Professional on e-business. Fast delivery of your order. N° de réf. du libraire poche flamm 440- 9782080814401

Plus d'informations sur ce vendeur | Poser une question au libraire

Acheter neuf
EUR 12,72
Autre devise

Ajouter au panier

Frais de port : EUR 9,80
De France vers Etats-Unis
Destinations, frais et délais