Vincennes : Une aventure de la pensée critique

Note moyenne 0
( 0 avis fournis par GoodReads )
 
9782081224377: Vincennes : Une aventure de la pensée critique
Revue de presse :

Longtemps l'enseignement à Vincennes ne ressemblera à aucun autre. Un véritable concentré de la légende noire de 68, celle-là même qui est aujourd'hui stigmatisée sans relâche par les partisans du rappel à l'ordre éducatif. Les cours magistraux sont abolis, la cogestion entre étudiants et professeurs est instituée. C'est aussi l'invention des fameuses «unités de valeur» qui seront plus tard étendues à la France entière. La fac ouvre ses portes aux non-bacheliers, et le système de notation relève plus de la parodie que de l'évaluation proprement dite...
Et cependant, en dépit des provocations et du folklore insurrectionnel, ça travaille dur dans la chaudière gauchiste, qui devient rapidement un mythe pour toute une intelligentsia mondiale...
De les «regarder jouir», le pouvoir politique se lassera pourtant..
La flamme n'est plus là, surtout. C'est le moment que choisira la droite pour broyer le dernier caillou soixante-huitard. Le bras armé de l'opération sera la ministre des Universités Alice Saunier-Seïté, dont le mari avait été très malmené lorsqu'il fut l'administrateur de Vincennes. C'est elle qui prendra la décision en 1979 de raser les bâtiments d'origine pour rebâtir 15 kilomètres plus loin, à Saint-Denis. (Aude Lancelin - Le Nouvel Observateur du 12 février 2009)

Jean-Michel Djian est à la fois journaliste et professeur associé à Paris-8 depuis 1994. Voilà comment il a eu accès aux archives de la fac de Vincennes (aujourd'hui installée à Saint-Denis), et a retrouvé des bouts de films du département cinéma, des photos du «souk» ou du Living Theatre et de ses acteurs nus comme des vers, des tracts et des affiches, une masse de documents formidables. Il a ensuite demandé aux enseignants présents dans les premières années de raconter leur passage à Vincennes. On peut ainsi lire Gérard Miller et Bernard Cerquiglini sur Michel Foucault, Pierre Dommergues sur Marcuse, Pascal Bonafoux sur Frank Popper. Il y a aussi des textes des années 70, notamment Henri Laborit sur la biologie et l'urbanisme, Noam Chomsky sur la linguistique, Deleuze sur les maths, la philo et la musique... A l'arrivée, ces textes et ces images réunis racontent de manière incroyablement vivante ce qu'a été ce projet, il fait sentir l'air du temps et entendre les slogans, il nous rappelle que la plupart des intellectuels français de l'époque (Foucault, Châtelet, Cixous, Deleuze, Meschonnic, Rébérioux, Lyotard, Serres...), plus quelques étrangers (Chomsky, Marcuse, Frank Popper...) ont fait de Vincennes un lieu qui a tenté de mettre en oeuvre les idées de 68 et en même temps une université qui a eu un rayonnement international. (Natalie Levisalles - Libération du 26 mars 2009)

C'était au temps où Vincennes rêvait. C'était au temps où Edgar Faure, ministre de l'éducation d'un gouvernement gaulliste qui souhaitait éloigner la contestation étudiante du coeur de Paris, permettait, dans la foulée de Mai 68, l'ouverture d'une université expérimentale dans le bois de Vincennes. C'était au temps où le critique d'art Jean Clair faisait l'éloge de la peinture murale d'étudiants révolutionnaires. Le savoir était alors un pouvoir et les salles de cours un fumoir. Au département de philosophie, Alain Badiou et Jacques Rancière tiraient les leçons d'Althusser, non loin d'un stupéfiant souk alimentaire...
A ceux qui ont vécu avec amertume l'échec du mouvement des enseignants-chercheurs de 2009, cet ouvrage anniversaire mettra peut-être un peu de baume au coeur. Car en ressort l'idée que l'université n'est pas qu'un flux d'étudiants à orienter, ni un flot de départements à évaluer. (Nicolas Truong - Le Monde du 2 juillet 2009)

Présentation de l'éditeur :

Conspuée par le pouvoir politique mais célébrée par les intellectuels du monde entier, «Vincennes» est une légende. Car l'université Paris 8 Vincennes-Saint-Denis, initiée il y a quarante ans par Edgar Faure dans la foulée de 68, a su attirer dans ses murs parmi les plus grands penseurs et artistes contemporains : Alain Badiou, Étienne Balibar, Roland Barthes, François Châtelet, Noam Chomsky, Hélène Cixous, Gilles Deleuze, Jacques Derrida, Dario Fo, Michel Foucault, André Glucksmann, Félix Guattari, Pierre Guyotat, Henri Laborit, Jacques Lacan, Georges Lapassade, Jean-François Lyotard, le mime Marceau, Herbert Marcuse, Jacques Marseille, Henri Meschonnic, André Miquel, Henri Mitterand, Mona Ozouf, Jean-Claude Passeron, Frank Popper, Jacques Rancière, Madeleine Rebérioux, Michel Serres, Tzvetan Todorov, Iannis Xenakis et tant d'autres encore. En réunissant des textes et des documents dont certains sont inédits, Jean-Michel Djian honore l'expérience vincennoise à travers les témoignages de quelques-uns de ceux et celles qui l'ont enfantée ou nourrie : l'écrivaine Hélène Cixous, les géographes Yves Lacoste et Alain Bué, le mathématicien Denis Guedj, les linguistes Pierre Encrevé et Bernard Cerquiglini, l'historien de l'art Pascal Bonafoux, les anglicistes Bernard Cassen et Pierre Dommergues, le psychanalyste Gérard Miller, le poète Philippe Tancelin, la dramaturge Stéphanette Vendeville, le lusophone (et ancien président de la République du Portugal) Mário Soares, le sociologue de l'éducation Rémi Hess, l'historien journaliste Jacques Julliard... Creuset fécond des imaginaires sociaux, des utopies politiques et des pratiques novatrices de la transmission des savoirs, l'histoire de Vincennes illustre ici, et de belle manière, le rôle critique de l'Université française. Un pavé dans le jardin de la pensée unique académique d'aujourd'hui.

Jean-Michel Djian a dirigé l'ouvrage. Journaliste, il collabore au Monde diplomatique. Ancien directeur du Monde de l'Education, il est l'auteur de Léopold Sedar Senghor, Genèse d'un imaginaire francophone, de La Politique culturelle : la fin d'un mythe chez Gallimard, et du Triomphe de l'ordre chez Flammarion.

Pascal Binczak, actuel président de l'Université Paris 8, préface l'ouvrage. Il est professeur (H.D.R.) de Droit public au sein de l'UFR Droit et Science Politique de Paris 8.

Les informations fournies dans la section « A propos du livre » peuvent faire référence à une autre édition de ce titre.

Acheter neuf Afficher le livre

Frais de port : EUR 9
De France vers Etats-Unis

Destinations, frais et délais

Ajouter au panier

Meilleurs résultats de recherche sur AbeBooks

1.

Collectif; Jean-Michel Djian
Edité par Flammarion (2009)
ISBN 10 : 2081224372 ISBN 13 : 9782081224377
Neuf(s) Couverture rigide Quantité : 1
Vendeur
terres d'Aligre
(Paris, France)
Evaluation vendeur
[?]

Description du livre Flammarion, 2009. Couverture rigide. État : Neuf. N° de réf. du libraire TA 9824

Plus d'informations sur ce vendeur | Poser une question au libraire

Acheter neuf
EUR 60
Autre devise

Ajouter au panier

Frais de port : EUR 9
De France vers Etats-Unis
Destinations, frais et délais