9782110088291: La centrale d'Eysses
Présentation de l'éditeur :

En octobre 1943, la prison d’Eysses, à Villeneuve-sur-Lot, devient un lieu stratégique où les autorités de Vichy décident, par une circulaire signée de René Bousquet, de concentrer tous les condamnés politiques de la zone sud. Appartenant à la résistance dans toute sa diversité géographique et sociale (communistes, Espagnols, mouvements : Combat, Libération, Franc-Tireur, réseaux : F1, Buckmaster, Intelligence service, etc.) les détenus sont un échantillon très représentatif des politiques emprisonnés sous le régime de Vichy. Unis au sein d’un même collectif, ils mettent au point une organisation résistante perfectionnée à l’intérieur de la prison et parviennent à communiquer avec l’extérieur et à tisser des liens avec des résistants locaux, par le biais notamment de certains gardiens. Ils tentent le 19 février 1944 la plus ambitieuse évasion collective (à plus de 1200) jamais tentée dans l’histoire des prisons, pour rejoindre les rangs de la Résistance extérieure. Elle échoue après plusieurs heures de combat armé. En présence de Joseph Darnand, une cour martiale condamne à mort douze résistants, ceux demeurés dans la prison sont livrés aux nazis qui procèdent à leur déportation vers le camp de Dachau. 400 y mourront. Cet événement aura un retentissement et des conséquences nationales. Dépassant les clivages, une amicale a vu le jour, dont les membres se retrouvent chaque année, le dernier dimanche de février, devant le mur des fusillés, afin de perpétuer l’esprit qui a animé les héros de cette extraordinaire épopée. Ce haut lieu de la résistance patriotique est un centre de détention toujours actif.

Les informations fournies dans la section « A propos du livre » peuvent faire référence à une autre édition de ce titre.

(Aucun exemplaire disponible)

Chercher:



Créez une demande

Si vous ne trouvez pas un livre sur AbeBooks, nous le rechercherons automatiquement pour vous parmi les livres quotidiennement ajoutés au catalogue.

Créez une demande