Fatum, tome 4 : En ton nom

 
9782205047912: Fatum, tome 4 : En ton nom
Biographie de l'auteur :

Né en 1958, François Marcela-Froideval commence à écrire vers l'âge de 15 ans. Il suit des études de lettres et de droit. Il se lance dans les jeux de réflexion, les wargames et les jeux de rôles en France à la fin des années 1970 dans le cadre des Jeux Descartes. Conseiller, acheteur et directeur de collection, il participe également à la conception du magazine ‘Jeux et Stratégie'. Il y travaille comme journaliste et y réalise aussi une dizaine de jeux encartés. Il crée également la Fédération des jeux de simulation stratégique et tactique, dont il est le président. Il fonde également le magazine ‘Casus Belli' et en assure la rédaction en chef jusqu'à son départ pour les Etats-Unis, en 1982. Là-bas, il devient l'assistant du président de TSR (l'éditeur de "Donjons et Dragons" TM) et coécrit, avec Gary Gygax, plusieurs des livres de règles d'"Advanced Dungeon Dungeons and Dragons" "Monster Manual" no 2 et l'"Oriental Adventure Adventures", "Monster Manual II". En 1986, de retour en France, il s'occupe, jusqu'en 1989, de la distribution et de la traduction des produits TSR dans notre pays. Il travaille ensuite comme conseiller pour la société d'édition de jeux vidéo Infogrames ; il intervient sur de nombreux programmes, comme "Drakkhen" dont il signe le scénario. Il collabore également avec l'équipe de Cryo Interactive, pour laquelle il crée "Dragon Lore" et sa suite. "Le Gardien des ténèbres" puis "Deo Gratias" et enfin le jeu de stratégie "Chroniques de la lune noire". En tout, il crée une vingtaine de jeux – dont "Ave Tenebrae" et son extension, "Fiefs et Empires" – et de nombreux scénarios de jeux de rôle. Par ailleurs, Froideval débute à "Pilote et Charlie" en 1988, dans le spécial Loisel, où il scénarise deux planches : une avec Henri Bismuth (devenu peintre), l'autre avec Tignous. Puis, en 1989, il signe, avec Olivier Ledroit, le premier album de la jeune maison d'édition Zenda : "Chroniques de la lune noire". Suivent "L'Archimage Robert", avec Jack Manini ; "666", avec Franck Tacito ; "Succubus", avec Cyril Pontet ; "Nexus", avec Nicolas Bournay, "Lex", avec Stéphane Collignon, et "Atlantis", avec Fabrice Angleraud ; la plupart de ces séries ont ensuite été republiées par Glénat. Chez Dargaud, il signe la suite des "Chroniques de la lune noire", avec Olivier Ledroit, puis Cyril Pontet ; "Fées pas braire", avec Patrick Larme ; et "Fatum", avec Francard. Albin Michel publie "Methraton", avec Fabrice Druet, et "Harkhanges", avec Sylvain Guinebaud. Chez Soleil, Froideval signe "Mens magna", avec Guillaume Sorel. En novembre 2001 paraît "Ghorghor Bey", premier tome de la série "Les arcanes de la lune noire" (Dargaud), avec Olivier Ledroit. Froideval imagine ensuite de nouvelles séries, "6666" (Zenda, 2004-2006), ou poursuit les plus anciennes : paraissent ainsi les deuxième et troisième tomes (2007 et 2010) des "Arcanes de la lune noire" (Dargaud), ainsi que les tomes 12 à 14 (2005-2008) de "Chroniques de la lune noire" (Dargaud). L'épopée de Wismerhill ne s'arrête pas là puisqu'un deuxième cycle voit le jour en 2012, avec Fabrice Angleraud au dessin. Le tome 17 paraît en 2015. Aujourd'hui, Froideval travaille avec de jeunes dessinateurs à la création de futures BD ou séries. Au fil des ans, il s'est affirmé comme la référence incontournable en matière de saga fantastique, et d'heroic fantasy plus précisément.

Je suis né en 1966 dans une petite ville. En 1969, on découvre ma surdité, maman n'y croit pas, et pourtant... À 14 ans, j'ai le droit d'aller aux Beaux-Arts de Rouen avec les "entendants", même si je ne comprends pas toujours de quoi ils parlent, au moins ils sont à côté de moi, en train de à dessiner et de peindre. Je suis ensuite obligé de passer quatre années dans une structure spécialisée pour les malentendants afin d'obtenir l'équivalent du bac D (mathématiques et sciences de la nature). Je dois alors redoubler d'efforts pour intégrer l'école Olivier-de-Serres (Ensaama École nationale supérieure des arts appliqués et des métiers d'art). En 1989, j'obtiens mon BTS, avec l'aide d'un interprète : c'est une belle revanche sur la vie ! Je publie, à 24 ans, ma première série, "Jeepster" (Dargaud, 1992-1996, scénario Giordano), que je signe sous le pseudo Francard. Je crie alors au petit monde malentendants : "Je suis sourd, et le grand éditeur Dargaud m'a donné ma chance !" Après dix ans de collaboration avec Froideval – pour "Fatum" (Dargaud, 1996-2001) et "Anamorphose" (Dargaud, 2005) –,je demande à Leo s'il peut me proposer une nouvelle série... C'est comme cela que sont nés "Terres lointaines" (Dargaud, 2009-2012), "Ultime frontière" (Dargaud, 2014) et mon nouveau pseudo, Icar. Je dois prendre garde à ne pas voler trop près du soleil !

Présentation de l'éditeur :

Le temps se gâte pour l'héritier des Cenetone. Saura-t-il déjouer les pièges tendus par les "honorables familles" dissidentes de son organisation et pourra-t-il ainsi assumer le lourd fardeau du Fatum ?... Une BD en CinémaScope dessinée par Francard, sur un scénario de Froideval, l'auteur des "Chroniques de la Lune noire".

Les informations fournies dans la section « A propos du livre » peuvent faire référence à une autre édition de ce titre.

(Aucun exemplaire disponible)

Chercher:



Créez une demande

Si vous ne trouvez pas un livre sur AbeBooks, nous le rechercherons automatiquement pour vous parmi les livres quotidiennement ajoutés au catalogue.

Créez une demande