La Divine Comédie

Note moyenne 0
( 0 avis fournis par GoodReads )
 
9782220048079: La Divine Comédie

entretiens avec benoit chantre

Les informations fournies dans la section « Synopsis » peuvent faire référence à une autre édition de ce titre.

Amazon.fr :

Dante a laissé, avec La Divine Comédie, une oeuvre prodigieuse, éclaboussant de son génie, de sa pensée, de sa philosophie, les siècles à venir. Une oeuvre prodigieuse mise en scène par un non moins prodigieux auteur, dont on a gardé du nom un adjectif : dantesque. Un adjectif qui sied aisément au XXe siècle, traversé par les conflits, les horreurs, avec ses atrocités, convoquées dans "le bruit et la fureur d'une inhumanité poussée à son comble". La comédie n'est plus divine. Elle est humaine, "trop humaine" s'empresse de préciser Philippe Sollers, dans cet entretien avec Benoît Chantre (directeur littéraire aux éditions Desclée de Brouwer), revisitant la modernité à la lumière de Dante. Mais si le terme de dantesque signifie infernal, Philippe Sollers évoque, en quatre parties, l'essentialité de la porte de l'enfer avant l'enfer, le purgatoire et le paradis, deux arcs-en-ciel trop vite et facilement oubliés, sinon niés, depuis deux siècles. Sont ainsi convoqués, au fil d'une conversation agréable, ténue et sans relâchement, Péguy, Apollinaire, Rimbaud, Joyce, Baudelaire, Watteau et Fragonard, Picasso et Bacon, Mozart... Une ardente conversation de salon née de la création de Dante, partie prenante de l'oeuvre, spectre flottant au-dessus des arts, "premier explorateur occidental" à mettre les pieds en enfer, "premier constructeur du purgatoire" aussi et "le seul qui se soit mis en présence du paradis". --Céline Darner

Quatrième de couverture :

Il faut rouvrir aujourd'hui La Divine Comédie. Les temps modernes nous cachaient Dante ; l'ère planétaire où nous sommes entrés le fait revenir dans toute son actualité.Dialogue tendu, cette nouvelle Comédie se déploie de cercles infernaux en ciels paradisiaques, en passant par les corniches du purgatoire : y apparaissent Rimbaud, Apollinaire, Proust, Bataille, Heidegger, Bacon et Picasso, mais aussi Péguy, Simone Weil, Matisse ou Cézanne, Bach et Mozart, sans oublier le pape Jean-Paul II. Chaque figure vient à son heure demander qu'on lui prête l'oreille et nous donne sa clef.La Divine Comédie peut alors être entendue et nous livrer toutes ses richesses. L'histoire entière est convoquée, avant le Jugement dernier, au tribunal de la justice et de l'amour. Les acteurs sont là, princes et ministres, papes coupables et martyrs, prostituées et bienheureuses, assassins et poètes.

Les informations fournies dans la section « A propos du livre » peuvent faire référence à une autre édition de ce titre.

Meilleurs résultats de recherche sur AbeBooks

1.

Philippe Sollers
ISBN 10 : 2220048071 ISBN 13 : 9782220048079
Neuf(s) Quantité : 20
Vendeur
BWB
(Valley Stream, NY, Etats-Unis)
Evaluation vendeur
[?]

Description du livre État : New. Depending on your location, this item may ship from the US or UK. N° de réf. du libraire 97822200480790000000

Plus d'informations sur ce vendeur | Poser une question au libraire

Acheter neuf
EUR 22,93
Autre devise

Ajouter au panier

Frais de port : Gratuit
Vers Etats-Unis
Destinations, frais et délais

2.

SOLLERS, PHILIPPE
Edité par DESCLEE DE BROUWER (2000)
ISBN 10 : 2220048071 ISBN 13 : 9782220048079
Neuf(s) Couverture souple Quantité : 1
Vendeur
Achbarer
(NARBONNE, France)
Evaluation vendeur
[?]

Description du livre DESCLEE DE BROUWER, 2000. Couverture souple. État : Neuf. Etat de la jaquette : Neuf. Dante a laissé, avec La Divine Comédie, une oeuvre prodigieuse, éclaboussant de son génie, de sa pensée, de sa philosophie, les siècles à venir. Une oeuvre prodigieuse mise en scène par un non moins prodigieux auteur, dont on a gardé du nom un adjectif : dantesque. Un adjectif qui sied aisément au XXe siècle, traversé par les conflits, les horreurs, avec ses atrocités, convoquées dans "le bruit et la fureur d'une inhumanité poussée à son comble". La comédie n'est plus divine. Elle est humaine, "trop humaine" s'empresse de préciser Philippe Sollers, dans cet entretien avec Benoît Chantre (directeur littéraire aux éditions Desclée de Brouwer), revisitant la modernité à la lumière de Dante. Mais si le terme de dantesque signifie infernal, Philippe Sollers évoque, en quatre parties, l'essentialité de la porte de l'enfer avant l'enfer, le purgatoire et le paradis, deux arcs-en-ciel trop vite et facilement oubliés, sinon niés, depuis deux siècles. Sont ainsi convoqués, au fil d'une conversation agréable, ténue et sans relâchement, Péguy, Apollinaire, Rimbaud, Joyce, Baudelaire, Watteau et Fragonard, Picasso et Bacon, Mozart. Une ardente conversation de salon née de la création de Dante, partie prenante de l'oeuvre, spectre flottant au-dessus des arts, "premier explorateur occidental" à mettre les pieds en enfer, "premier constructeur du purgatoire" aussi et "le seul qui se soit mis en présence du paradis". --Céline Darner .--------------------------Broché: 461 pages Editeur : Desclée de Brouwer (6 octobre 2000) Collection : Romans Langue : Français ISBN-10: 2220048071 ISBN-13: 978-2220048079 Dimensions du produit: 21 x 15 x 3 cm. N° de réf. du libraire ABE-15535418637

Plus d'informations sur ce vendeur | Poser une question au libraire

Acheter neuf
EUR 27
Autre devise

Ajouter au panier

Frais de port : EUR 9
De France vers Etats-Unis
Destinations, frais et délais