L'incident diplomatique (XVIe-XVIIIe siècle)

 
9782233005922: L'incident diplomatique (XVIe-XVIIIe siècle)
Extrait :

Le «vilain et sale assassinat»
d'Antonio Rincon et Cesare Fregoso (1541)
Un incident diplomatique exemplaire ?

Commis selon toute vraisemblance par des hommes de main au service de Charles Quint, le meurtre de deux ambassadeurs du roi de France, à l'été 1541, ne manque pas d'ébranler les esprits et de marquer durablement les mémoires. Quelques années après les faits, un rimailleur anonyme ne célèbre-t-il pas la victoire de Landrecies en dénonçant «l'Aigle» impériale, qui «en tous lieux, ordonne et commande / Contre tout ordre, en despit de nature, / Maulgré les loys de toute créature, / O cas non moins inhumain que nouveau ! / De mettre à mort, brusler, jetter en l'eau / Ambassadeurs du Coq et tous agens...» ? Pêle-mêle se trouvent ainsi vilipendées la brutalité de l'action, l'implication directe de l'empereur et l'horreur d'un crime perpétré contre les lois et les usages qui régissent les relations entre les princes. Deux siècles et demi plus tard, si la forme n'est plus la même, le ton n'a pas changé. Au lendemain de «l'attentat de Rastatt», marqué par le massacre de deux plénipotentiaires français au congrès du même nom, Merlin de Douai n'a pas de mots assez durs pour stigmatiser auprès de Jean Debry, seul survivant de la tragédie, «ce nouveau crime du successeur de l'assassin des ambassadeurs de François Ier» et lui promettre de tout employer «pour exciter contre l'exécrable maison d'Autriche l'indignation générale» ; un manifeste du Directoire, en date du 7 mai 1799, voit de même dans ce crime «l'affreux complément de la suite d'atrocités dont l'Autriche a étonné l'Europe, depuis que Charles Quint lui donna l'exemple de se mettre au dessus des lois en faisant massacrer les ambassadeurs que [le roi de France] envoyait à Venise et à Constantinople». Aux deux extrémités de la période, les événements se font écho et semblent se répéter. Surtout, il apparaît que le souvenir du guet-apens de 1541 s'est conservé jusqu'à la Révolution, revêtant finalement une stature emblématique. L'assassinat d'Antonio Rincon et de Cesare Fregoso est devenu, au fil des siècles, une référence obligée : ce qui n'était au départ qu'un épisode parmi d'autres de l'âpre rivalité opposant Charles Quint à François Ier s'est transformé en incident diplomatique exemplaire, au terme d'un processus que seul un retour à l'origine des faits permettra de révéler.

Rumeurs de guerre et négociations secrètes

Incontestablement, 1540 marque un tournant dans les relations entre François Ier et Charles Quint. Depuis 1538, en effet, on pouvait croire les deux souverains animés des meilleures intentions. Grâce à la médiation du pape Paul III, ils étaient parvenus à conclure une trêve de dix ans en juin de cette année-là. Puis, au mois de juillet, ils s'étaient rencontrés à Aigues-Mortes, où ils avaient scellé leur réconciliation par un échange de saluts chaleureux et de gages d'amour fraternels. Le voyage de l'empereur à travers le royaume de France, de novembre 1539 à janvier 1540, avait achevé de manifester aux yeux du monde cette entente nouvelle : partout, Charles-Quint avait été accueilli avec les honneurs et le roi lui-même l'avait «festoyé», en lui donnant «tous les plaisirs qui se peuvent inventer». Voulue par le connétable de Montmorency, qui pensait obtenir par la paix et la négociation le duché de Milan que la guerre n'avait pas permis de conquérir, cette politique du rapprochement avait été appliquée avec résolution, même si ses résultats s'étaient fait attendre.

Présentation de l'éditeur :

Un incident, par définition, ne compte guère. Qualifié de «diplomatique», il fait au contraire trembler, car ses conséquences peuvent être dramatiques : l'incident diplomatique peut faire naître de fortes tensions entre deux pays, voire conduire à la guerre. Vingt-deux historiens s'associent dans cet ouvrage pour étudier ces événements singuliers, en s'attachant aux Temps modernes, de la Renaissance à la Révolution française. Ils éclairent ainsi une réalité familière des diplomates, et pourtant jusqu'à présent méconnue des historiens, qui nous permet de mieux comprendre les ressorts des relations internationales et les structures de la vie diplomatique

Ce livre offre un éventail d'affaires, très différentes les unes des autres, qui nous plongent dans l'univers complexe des relations entre les princes et les États européens, au coeur du jeu dangereux qu'ils aiment à mener entre eux. Les auteurs dévoilent pour nous ces moments dramatiques où tout peut basculer. Un détail devient une vexation ou un dédain et le diplomate, prompt à y voir outrage pour l'honneur de son maître, en exige alors réparation.

À travers l'incident diplomatique, ces études révèlent aussi le rôle des populations qui interviennent dans ces moments de crispation, soit par des mouvements de foule, soit par l'action d'agitateurs. L'ambassadeur, ou l'envoyé, suscite ces réactions populaires, simplement parce qu'il vient de l'étranger, d'un pays longtemps ennemi, d'un pays lointain et exotique aussi. À l'occasion, il sert même de bouc émissaire pour signifier une colère qui ne trouve pas d'autre moyen de s'exprimer.

Il n'est donc pas rare que l'incident devienne spectaculaire, avec du bruit et de la fureur, des cris, voire des morts. Il se construit alors comme une provocation, avec une mise en scène et des acteurs ayant un rôle à tenir. Il donne lieu à des récits, à des nouvelles, à une forme précoce de médiatisation. Le drame se constitue vraiment en incident diplomatique lorsqu'il suscite des excuses ou qu'il entraîne au contraire une rupture des relations politiques entre deux pays. Il se métamorphose ainsi en événement historique.

Lucien Bély, Professeur d'histoire moderne à l'Université Paris-Sorbonne Paris IV, et Géraud Poumarède, Professeur d'histoire moderne à l'Université Michel de Montaigne Bordeaux 3, animent ensemble un séminaire de recherche et d'études doctorales en Histoire de la diplomatie et des relations internationales. Cet ouvrage a été préparé dans ce cadre.

Les informations fournies dans la section « A propos du livre » peuvent faire référence à une autre édition de ce titre.

(Aucun exemplaire disponible)

Chercher:



Créez une demande

Si vous ne trouvez pas un livre sur AbeBooks, nous le rechercherons automatiquement pour vous parmi les livres quotidiennement ajoutés au catalogue.

Créez une demande