Toutes les couleurs des ténèbres

Note moyenne 3,9
( 4 095 avis fournis par GoodReads )
 
9782253158561: Toutes les couleurs des ténèbres
Extrait :

Vraiment, c'était dommage d'avoir à passer cette splendide journée sur une scène de crime - surtout qu'il s'agissait d'une pendaison. Annie Cabbot avait horreur des pendus. Et un vendredi après-midi, par-dessus le marché !
L'inspectrice avait été dépêchée avec sa collègue le brigadier Winsome Jackman à Hindswell Woods, au sud d'Eastvale Castle, où des écoliers consacrant leur dernière journée de vacances à barboter dans la rivière avaient téléphoné pour dire qu'ils croyaient avoir vu un cadavre.
La rivière s'écoulait, large et peu profonde à cet endroit, couleur de bière fraîchement tirée, écumant autour des pierres moussues. Le long du sentier qui la bordait, les arbres étaient pour la plupart des frênes, aulnes ou ormes blancs. Leurs feuilles d'un vert pâle presque translucide tremblaient sous la brise. L'odeur forte d'ail des ours embaumait, des grappes de moucherons stagnaient au-dessus de l'eau et, sur l'autre rive, les prés étaient pleins de boutons d'or, de fougères et de géraniums sauvages. Des vanneaux criaient et faisaient la navette, inquiets de voir des êtres humains près de leurs nids. Quelques nuages cotonneux flottaient dans le ciel.
Quatre écoliers âgés d'une dizaine d'années demeuraient prostrés, le dos rond, sur les rochers au bord de l'eau, drapés dans des serviettes ou des T-shirts mouillés qui révélaient des bandes de peau pâle, blanches comme des tripes. Ils n'avaient plus le coeur à s'amuser. Selon ce qu'ils avaient déclaré à la police, l'un d'eux, s'écartant du sentier, avait poursuivi un camarade jusque dans les bois en surplomb de la rivière, et ils étaient tombés sur un cadavre pendu à l'un des quelques chênes qui poussaient encore par-là. Ayant des portables, ils avaient appelé police-secours et attendu au bord de l'eau. Une fois sur place, et comme il n'y avait plus rien à faire, policiers et ambulanciers étaient restés à bonne distance et avaient contacté par radio la brigade criminelle. À présent, c'était à Annie d'évaluer la situation et d'arrêter un plan d'action.

Revue de presse :

On connaissait le pudding, le jambon et le terrier. Il va falloir rajouter à la liste des spécialités du Yorkshire les aventures de l'inspecteur Banks, que Peter Robinson a entrepris de raconter depuis 1987.
Alan Banks est une institution. Il vit dans la petite ville imaginaire d'Eastvale, près de Leeds, il y fréquente des pubs, où il boit de la bière anglaise et du whisky écossais. Mélomane éclectique, il écoute variété, jazz ou classique. Il est divorcé, père de deux enfants, dont un est musicien, et il travaille généralement en compagnie de sa collègue Annie Cabbot, avec qui, il a une vieille affaire sentimentale en train.
Pourquoi n'a-t-on cependant jamais l'impression que Peter Robinson ressasse de vieux clichés ? Peut-être en raison de sa capacité à donner vie et consistance à ses personnages dont le quotidien devient un élément aussi important que l'enquête policière elle-même et confère une véritable crédibilité à l'ensemble.
Peter Robinson bâtit des intrigues subtiles et surprenantes, mais le plus frappant reste son art de créer une atmosphère, d'évoquer ces landes qu'affectionnaient les soeurs Brontë ou ce port de Whitby où le capitaine Cook tira ses premiers bords. Cela s'explique peut-être par une forme de nostalgie puisque l'auteur a quitté son Yorkshire natal pour s'établir au Canada, où il était allé suivre les cours d'écriture de Joyce Carol Oates.
Quoi qu'il en soit, les aventures de l'inspecteur Banks demeurent une sorte de quintessence du polar anglais. Leur popularité vient sans doute du plaisir qu'il y a à retrouver d'un livre à l'autre les mêmes personnages familiers, à suivre leur évolution et à partager leurs problèmes, mais aussi à la présence si forte du décor. Quand on referme ses livres, on entend résonner en écho le cri des mouettes sur les falaises du Yorkshire, et une odeur persistante de fish and chips flotte dans la pièce. --Gérard Meudal, Le Monde

Les informations fournies dans la section « A propos du livre » peuvent faire référence à une autre édition de ce titre.

Meilleurs résultats de recherche sur AbeBooks

1.

Peter Robinson
ISBN 10 : 2253158569 ISBN 13 : 9782253158561
Neuf(s) Quantité : 20
Vendeur
BWB
(Valley Stream, NY, Etats-Unis)
Evaluation vendeur
[?]

Description du livre État : New. Depending on your location, this item may ship from the US or UK. N° de réf. du libraire 97822531585610000000

Plus d'informations sur ce vendeur | Poser une question au libraire

Acheter neuf
EUR 16,23
Autre devise

Ajouter au panier

Frais de port : Gratuit
Vers Etats-Unis
Destinations, frais et délais

2.

Robinson
Edité par Livre de Poche (2011)
ISBN 10 : 2253158569 ISBN 13 : 9782253158561
Neuf(s) Paperback Quantité : 1
Vendeur
Revaluation Books
(Exeter, Royaume-Uni)
Evaluation vendeur
[?]

Description du livre Livre de Poche, 2011. Paperback. État : Brand New. 512 pages. French language. 6.93x4.33x0.94 inches. In Stock. N° de réf. du libraire zk2253158569

Plus d'informations sur ce vendeur | Poser une question au libraire

Acheter neuf
EUR 38,33
Autre devise

Ajouter au panier

Frais de port : EUR 6,94
De Royaume-Uni vers Etats-Unis
Destinations, frais et délais