Parti pris : Chroniques de la présidentielle chez les socialistes

 
9782259198363: Parti pris : Chroniques de la présidentielle chez les socialistes
Extrait :

François Hollande vend la mèche

«Putain de mèche», François Hollande pénètre en «trombe» dans le hall du Sofitel Saint-Jacques, la main collée sur sa mèche rebelle. Devant le mur de caméras, on ne voit qu'elle. C'est toujours comme cela lorsque François ne va pas, la mèche est là. Manifestation visible d'une préoccupation féroce. Il a la tête des mauvais jours, le sourire absent, l'oeil vague, les joues roses. Il ressemble à sa caricature par Plantu. Il va de l'un à l'autre et lance un bonjour qui lui tombe des lèvres.
Ce 4 juin 2005, c'est tout ce qu'il déteste : une défaite, une mise en cause, une confrontation. Il pénètre dans la salle de réunion, et... horreur ! C'est l'affluence des grands jours. Ce fameux conseil national, tout le monde se bat pour en être et le déserte dès le lendemain. Aujourd'hui, personne ne manque. Ils n'auraient raté cet instant poui rien au monde. Les mines sont couteaux, l'atmosphère sent la poudre, les mains sont molles et les jambes flageolent.
Chacun a pris sa place. Mélenchon à l'extrême gauche, comme il se doit. Puis Jack Lang, Martine Aubry, Elisabeth Guigou, les regards fuient, chacun s'épie. Suit la vieille garde, Pierre Mauroy, Claude Estier. Les fabiusiens, eux, ne trouvent pas de place. Le centre est occupé depuis - fait rarissime - une heure par les partisans du «oui» au traité. Au milieu, DSK, affable, là sans y être, disserte avec tout le monde. Enfin, Montebourg, Peillon, et Emmanuelli qui plaisante tout en se renseignant sur le rapport de forces.
Car le moment est grave : Laurent Fabius va être exécuté !
François Hollande monte à la tribune. Il jette un regard à droite et à gauche. Personne ! Il est seul avec Rebsamen, il plaque mécaniquement sa mèche... Mauvais présage.
Il peut compter sur ses amis, ceux de Lionel Jospin, et encore ! Jean Glavany remâche sans arrêt la campagne présidentielle de 2002 et le «comportement destructeur du premier secrétaire». Il est vrai que François Hollande n'a pas aimé le moment, il pratiquait volontiers à l'époque l'injonction «sortez du cloaque de l'atelier». Bertrand Delanoë, lui, vérifie du coin de l'oeil «sa maîtrise» sur «son Paris». Seul Daniel Vaillant veille réellement aux intérêts de l'ancien Premier ministre. Cela passe-t-il par le maintien de François Hollande ? Cela va-t-il au-delà ?
Le reste est encore moins solide. A commencer par les amis de DSK. Il s'est entretenu secrètement avec eux : leur refus d'exclure de la direction Fabius, Emmanuelli et Mélenchon et leur seul accord pour un congrès ne lui disent vraiment rien qui vaille. Montebourg est ingérable ; ne l'a-t-il pas affublé du sobriquet peu enviable de «Flanby» ? Peillon souhaite sa place. Là, ce n'est pas trop grave, ils sont tellement nombreux à être dans son cas ! Mais il ne peut être fiable. Quant à Emmanuelli, il est trop fin tacticien pour se découvrir.
A l'extérieur de la salle, c'est pis ! Claude Bartolone, l'inoxydable bras droit de Fabius, fait monter la tension. De conférences de presse en confidences à la presse, le député de Seine-Saint-Denis distille «ses bonbons» enrobés d'acide. Il a une cible unique : François Hollande ! Ce dernier «refuserait de répondre à la demande des Français exprimée le 29 mai et se préparerait à sanctionner ceux qui avaient raison». Il connaît la musique et donne de la grosse caisse devant des journalistes ravis.
Tout au long des jours précédents, «Barto» a sondé, promis, menacé, encouragé, avec un seul but : éviter l'éviction de Fabius. Car la pièce qui se joue n'a qu'un lointain rapport avec le référendum sur le traité constitutionnel. Seule compte la présidentielle. Il ne s'agit que de cela.
François Hollande veut reprendre la main, après l'échec du «oui» au traité constitutionnel, qui menace ses espoirs.
Laurent Fabius veut pousser son avantage. N'est-il pas seul à être le trait d'union entre le «oui» du PS et le «non» de gauche ?
Dominique Strauss-Kahn veut continuer à faire mûrir les conditions de son acceptation. Car il est le seul dans la majorité à pouvoir affronter Laurent Fabius. Et comme la majorité est majoritaire, la gagner c'est l'emporter. Excellent joueur d'échecs, il a réfléchi à son ouverture. Il est sûr de son pronostic : la présidentielle se jouera au centre gauche, pas à la gauche de la gauche.
Lionel Jospin, absent-présent, laisse tout dire, ce qui lui laisse tout ouvert. Il n'a pas achevé sa réflexion. «La présidentielle ne devrait pas échapper à François.» «N'est-il pas premier secrétaire, mais là, après cet échec... Faut voir. Laurent a perdu... les autres, peut-être... mais peuvent-ils ?» Tous ces jeunes gens sont-ils les seuls à ne penser qu'à la présidentielle ? Chut ! Le huis clos commence.

Présentation de l'éditeur :

" Le PS battu.
" " La gauche à terre. " " Le PS à refonder. " Autant de titres sur la crise majeure que traverse le Parti socialiste. Jean-Christophe Cambadélis, l'un des acteurs de la campagne présidentielle au PS, décrit les dessous d'une débâcle. Comment Ségolène Royal s'est imposée comme candidate ; les coulisses de cette désignation sans pareille; le déroulement de cette ascension ; les clans; les guerres ; les stratégies ; le rôle plus que déroutant du premier secrétaire.
Tout cela, l'auteur le raconte dans ses moindres détails. Le lecteur va plonger au coeur de ces intrigues, de ces querelles, jusqu'à la campagne proprement dite, avec ses rebonds, ses errements, ses incohérences ; jusqu'à la tentation centriste et jusqu'à la... défaite finale. Hollande, Fabius, DSK et les autres... Une pièce de théâtre d'un nouveau genre. Et demain ?

Militant au Parti socialiste depuis 1986, élu député de Paris en 1988, Jean-Christophe Cambadélis a déjà publié L'Avenir de la gauche plurielle, en 1999, Le Chuchotement de la vérité, en 2000, et L'Etrange Echec, dans la collection "Les Notes de la Fondation Jean-Jaurès ", en 2002, tous parus chez Plon.

Les informations fournies dans la section « A propos du livre » peuvent faire référence à une autre édition de ce titre.

Acheter neuf Afficher le livre

Frais de port : EUR 5
De France vers Etats-Unis

Destinations, frais et délais

Ajouter au panier

Meilleurs résultats de recherche sur AbeBooks

1.

Jean-Christophe Cambadélis
Edité par Plon (2007)
ISBN 10 : 2259198368 ISBN 13 : 9782259198363
Neuf(s) Quantité : 1
Vendeur
jean paul lenin
(champigny sur marne, France)
Evaluation vendeur
[?]

Description du livre Plon, 2007. État : Neuf. B15. N° de réf. du libraire XO-P8U1-S4RT

Plus d'informations sur ce vendeur | Poser une question au libraire

Acheter neuf
EUR 8
Autre devise

Ajouter au panier

Frais de port : EUR 5
De France vers Etats-Unis
Destinations, frais et délais