Elisabeth HERRMANN Témoin des morts

ISBN 13 : 9782265095298

Témoin des morts

 
9782265095298: Témoin des morts
Extrait :

Foyer éducatif Youri Gagarine, Sassnitz (Rügen), 1985.

Debout devant son armoire ouverte, Martha Jonas pressa les écouteurs en Bakélite contre ses oreilles. Le grésillement augmenta. La station disparut, recouverte par la friture. Des bribes de voix et de musique provenant des canaux voisins brouillèrent la fréquence par pulsations intermittentes. Elle retint sa respiration et tourna le bouton de la radio très légèrement vers la droite, puis vers la gauche, en vain. Elle avait perdu la station.
Le récepteur, un petit transistor VEB Ilmenau, était dissimulé derrière une pile de draps soigneusement repassés et numérotés. Martha tâtonna à la hâte pour trouver le câble de l'antenne. Le temps lui filait entre les doigts.
Un bref instant, la voix profonde et sonore de Barry monopolisa les ondes. Martha tira le câble en direction de la fenêtre et le bulletin de météo marine reconquit la fréquence. Une voix monotone annonçait en boucle les différentes forces de vent sur les côtes de la mer du Nord. Quelques secondes plus tard, le programme jeunesse est-allemand DT 64 s'insinua sur les ondes puis s'étala sans vergogne : Survivre à sept années noires, sept fois tu seras cendre... Plus rien. Disparu. Folle de rage, Martha était à deux doigts de se jeter sur l'appareil pour l'arracher à l'armoire et le balancer contre le mur.
Un rai de lumière entra par la fenêtre et glissa comme un spectre sur les murs presque nus. Martha hésita, puis finit par ôter les écouteurs. Elle les fourra, câble compris, dans l'armoire, qu'elle referma à clé, bien que cette précaution fût contraire aux règlements tacites. Elle s'approcha de la fenêtre et regarda avec dépit le ciel parsemé d'étoiles. Si près de la mer, elles étaient, avec la lune, plus claires qu'ailleurs. Le spectacle en devenait presque romantique. Sauf que Martha Jonas était tout sauf romantique. Du moins pas les dimanches soir entre 22 heures et minuit. Par temps couvert, ça captait mieux. Pourquoi ? Elle n'en savait strictement rien. Sans doute parce que les nuages conduisaient mieux les ondes courtes. On était en août, et tout ce qu'elle souhaitait, c'était un ciel gris et de la pluie. Elle retenterait le coup dans une heure.
Les deux phares surgirent de nouveau. À deux cents mètres, une voiture s'engagea sur la route cahoteuse en direction de Mukran. Martha s'apprêtait à tirer le rideau quand le véhicule bifurqua en direction du foyer, puis s'immobilisa devant le portail. Les phares s'éteignirent.
La chose était si inhabituelle que Martha recula d'instinct et se mit à épier au-dehors entre les pans du rideau tiré. Le visiteur devait être attendu car elle entendit la porte d'entrée grincer tout doucement au rez-de-chaussée. Une grande silhouette sombre se dirigeait à pas pressés, comme pour fuir au plus vite le traître clair de lune, vers le portail en fer dont les barreaux en étoile rappelaient des rayons de soleil.
C'était Hilde Trenkner, la sous-directrice du foyer. Une femme proche de la soixantaine qui, avec le temps, avait acquis plus de pouvoir et d'influence que la plupart de ses supérieurs. Trenkner entretenait des relations étroites avec les membres du conseil régional ainsi qu'avec certains messieurs mystérieux et sans noms. Comme celui qui, à cet instant, démarrait sa Wartburg noire et franchissait lentement le portail. La femme le referma derrière lui, aussi précautionneusement qu'elle l'avait ouvert. La voiture s'arrêta entre le terrain de jeux et le perron. Un homme vêtu d'un cache-poussière clair par-dessus son costume descendit, ouvrit la portière côté passager et en sortit ton paquet volumineux enveloppé dans des couvertures. Il suivit Trenkner à l'intérieur.

Présentation de l'éditeur :

À 29 ans, Judith Kepler est une jeune femme taciturne et solitaire. Après des années d’errance, cette orpheline a décidé de mettre son caractère bien trempé au profit d’un métier hors du commun : nettoyeuse de maisons dans lesquelles une personne est décédée. Scènes de crime, scènes ordinaires de décès, elle a tout vu. Un jour, Judith est appelée au domicile d’une jeune femme assassinée, Christina Borg, et découvre des documents qu’elle croyait disparus : son dossier d’admission dans un orphelinat de RDA dans les années 1980. Pourquoi cette femme possède-t-elle ces fichiers ? Aurait-ce un lien avec le meurtre ? Dévorée par la curiosité, Judith contacte un ancien agent des services de renseignement d’Allemagne de l’Ouest, Quirin Kaiserley, dont elle a trouvé le nom chez Christina. Ensemble, Quirin et Judith entament une enquête à hauts risques pour retracer l’histoire familiale de la jeune fille, intimement liée à celle de son pays. Et découvrir que les blessures de la guerre froide ne sont pas encore refermées…

Les informations fournies dans la section « A propos du livre » peuvent faire référence à une autre édition de ce titre.

Meilleurs résultats de recherche sur AbeBooks

1.

Elisabeth HERRMANN
ISBN 10 : 226509529X ISBN 13 : 9782265095298
Neuf(s) Quantité : 20
Vendeur
BWB
(Valley Stream, NY, Etats-Unis)
Evaluation vendeur
[?]

Description du livre État : New. Depending on your location, this item may ship from the US or UK. N° de réf. du libraire 97822650952980000000

Plus d'informations sur ce vendeur | Poser une question au libraire

Acheter neuf
EUR 25,90
Autre devise

Ajouter au panier

Frais de port : Gratuit
Vers Etats-Unis
Destinations, frais et délais

2.

Elisabeth HERRMANN
Edité par Fleuve éditions (2014)
ISBN 10 : 226509529X ISBN 13 : 9782265095298
Neuf(s) Quantité : 3
Vendeur
Gallix
(Gif sur Yvette, France)
Evaluation vendeur
[?]

Description du livre Fleuve éditions, 2014. État : Neuf. N° de réf. du libraire 9782265095298

Plus d'informations sur ce vendeur | Poser une question au libraire

Acheter neuf
EUR 19,90
Autre devise

Ajouter au panier

Frais de port : EUR 12
De France vers Etats-Unis
Destinations, frais et délais