Juliette GRANGE L'idée de République

ISBN 13 : 9782266178280

L'idée de République

 
9782266178280: L'idée de République
Extrait :

Extrait de l'introduction :

«Je vous rappelle que dans l'élaboration du pro­blème politique par Kant, la différence est faite, très fortement, entre les formes du pouvoir et les formes du gouvernement. Or la démocratie est une forme de gouvernement tout comme la monarchie. Et des formes de pouvoir, il n'y en a que deux : la république et le despotisme.»
Lyotard, in Critique, 1985, n° 456, p. 583.

Ce livre s'attache à définir la république. Elle fut un engagement risqué en faveur de la liberté de la part de ses défenseurs au XIXe siècle, elle semble devenue un poncif, une banalité, un repoussoir.
La république ? En Europe et en France, elle paraît être une revendication réactionnaire au sens d'un retour souhaité à une forme politique supposée avoir existé dans le passé : l'Etat jacobin français. Revendication aujourd'hui douteuse et sans doute stérile, oublieuse de la complexité des appareils et des partis, sourde à l'histoire du XXe siècle, à l'internationalisation du cadre politique. Les détracteurs d'ailleurs ne manquent pas. De plus, depuis fort longtemps l'idée de république n'est plus progressiste, son lien au socialisme est oublié. Et libéraux, marxiens, communautariens s'inscrivent en faux. Le républicanisme est réactionnaire pour les uns (dans une conception gauchiste ou anarchiste de la «démocratie» '), liberticide pour les autres car assimilé à la tutelle d'un État facteur de tous les maux, critiquée encore au nom de la «démocratie» (dans une concep­tion libérale au sens continental qui entend par là la protection la plus absolue des intérêts individuels), dan­gereusement nationaliste pour les autres.
Dans la vie politique elle-même, l'adjectif «républi­cain» est associé à tous les substantifs possibles, la notion de république est vague et vide, la charge émo­tionnelle qui fut longtemps attachée à cette idée a dis­paru. En philosophie politique, faire allusion au répu­blicanisme français expose au rappel de la faillite de la IIIe République (et l'on évoque inlassablement le terro­risme jacobin, le colonialisme, la question du vote féminin, les ridicules de la morale laïque de la fin du XIXe siècle). Seul peut-être l'état de crise récent en France, ou le déficit de définition politique de l'Europe, ont pu amener une réutilisation du terme et une rééva­luation de la citoyenneté et de la liberté positive. Cepen­dant, longtemps rengaine politicienne, la notion n'a pas su vraiment repréciser son sens.
La république n'est ni romaine ni française ni amé­ricaine ; plus qu'une phase de l'histoire ou un système politique, c'est d'abord une idée, une idée présente dans la réalité politique même, mais qui est aussi abs­traction et idéal. C'est la forme politique qu'ont prise les Lumières dans un long XIXe siècle qui vit se construire les nationalités. Est-elle vivante ? Telle que définie au siècle dernier, en France, elle est morte depuis longtemps. En 1914 déjà, l'ère de la paix et de la stabilité relative (Polanyi) et avec elle la politique définie par les États nationaux européens finissent. Le changement de nature et d'échelle de la guerre devenue mondiale, puis d'autres formes de mal, advenues au coeur même des États européens, tout cela fait de la république la figure sans force d'un retour à une situa­tion politique désormais archaïque, face à une économie supranationale et à des mondes nouveaux (Tiers Monde, Quart Monde).

Présentation de l'éditeur :

Qu'est-ce que le républicanisme français ? Un ensemble d'institutions issues de la Révolution française ? Un mot de la langue de bois politicienne ? Une idée audacieuse et utopique ?Cet ouvrage fait le point sur l'idée républicaine telle qu'elle s'est exprimée et incarnée du XVIIIe au XXe siècle. Il met à la portée d'un lecteur non-spécialiste les références philosophiques sur la question, permet de s'interroger sur la séparation des pouvoirs, la présidentialisation du régime, la représentation démocratique.Avec la distance de la réflexion, on traversera toutes les thématiques contemporaines, l'individualisme, le socialisme, le rapport entre économie et politique.Ce livre veut amener à réfléchir sur l'idéal républicain et en propose une traduction dans le monde d'aujourd'hui : une république européenne et une définition de l'environnement comme bien public.INÉDIT

Les informations fournies dans la section « A propos du livre » peuvent faire référence à une autre édition de ce titre.

Meilleurs résultats de recherche sur AbeBooks

1.

GRANGE, JULIETTE
Edité par POCKET (2008)
ISBN 10 : 2266178288 ISBN 13 : 9782266178280
Neuf(s) Couverture souple Quantité : > 20
Vendeur
Evaluation vendeur
[?]

Description du livre POCKET, 2008. Couverture souple. État : Neuf. N° de réf. du libraire ABE-14512165448

Plus d'informations sur ce vendeur | Poser une question au libraire

Acheter neuf
EUR 7,70
Autre devise

Ajouter au panier

Frais de port : EUR 4,49
De France vers Etats-Unis
Destinations, frais et délais

2.

Juliette GRANGE
ISBN 10 : 2266178288 ISBN 13 : 9782266178280
Neuf(s) Quantité : 1
Vendeur
LibrairieDarDarts.com
(EYZERAC, France)
Evaluation vendeur
[?]

Description du livre État : NEUF. ====== LibrairieDARDARTS: service professionnel = article D I S P O N I B L E = Envoi SOIGNE et garanti vers le monde entier sous 24H == Professional on e-business. Fast delivery of your order. N° de réf. du libraire poche agora 314- 119316- N

Plus d'informations sur ce vendeur | Poser une question au libraire

Acheter neuf
EUR 94,98
Autre devise

Ajouter au panier

Frais de port : EUR 9,80
De France vers Etats-Unis
Destinations, frais et délais