Martin Suter Le temps, le temps

ISBN 13 : 9782267024975

Le temps, le temps

Note moyenne 3,58
( 400 avis fournis par GoodReads )
 
9782267024975: Le temps, le temps

Peter Taler peine à continuer à vivre : depuis que son épouse Laura a été tuée au bas de leur immeuble, le chagrin et le désir de vengeance l'assaillent. Il est toutefois décidé à mener sa propre enquête. Les indices sont faibles. Seule demeure une infime impression du jour tragique : quelque chose, dans son panorama quotidien, n'est plus pareil... Son voisin Knupp ne cesse de l'observer par la fenêtre et semble s'adonner à de mystérieuses activités. Les deux hommes font peu à peu connaissance, jusqu'au jour où Knupp parvient à enrôler Taler dans son projet fou : celui de mettre le temps en échec et, avec lui, la disparition de sa femme. Au sommet de son art. Martin Suter échafaude un roman presque hitchcockien qui mêle intrigue policière et éléments fantastiques, humour et mélancolie. Dans cet univers où il suffit de revenir au décor antérieur pour abolir les effets du temps. où toute réalité devient trompe - l'oeil, le lecteur est tenu en haleine jusqu'au retournement final insoupçonné.

Les informations fournies dans la section « Synopsis » peuvent faire référence à une autre édition de ce titre.

Revue de presse :

Derrière ce titre en forme de bégaiement, d'écho, de pulsation, se cache l'entreprise insensée de deux voisins d'une zone pavillonnaire, veufs inconsolables coupés du monde. Peter Taler, le plus jeune, sosie de Henry Fonda, a récemment trouvé, sur le perron de sa maison, sa femme criblée de balles alors qu'elle sonnait depuis des heures. Knupp, le plus vieux, bougon botoxé aux cheveux teints, a perdu la sienne vingt ans plus tôt, «de quelque chose d'évitable». Pour faire face au chagrin, sans se donner le mot, tous deux ont choisi d'arrêter le temps à la mort de leur épouse...
Comme la femme de Knupp préconisait, en cas de maladie, de consommer du rösti au lard avec des oeufs au plat pour «tromper le corps», Martin Suter attaque la douleur par la douleur, frontalement, pour en faire jaillir la guérison. (Marine Landrot - Télérama du 24 avril 2013)

Assurément, Martin Suter a l'art de tromper son monde : dans ce dixième roman aux accents borgésiens et aux clins d'oeil hitchcockiens, l'écrivain construit, fidèle à son style tout à fait sobre, une intrigue à la fois vertigineuse et très maîtrisée, dont l'issue en bluffera plus d'un. Entouré de seconds rôles savoureux, le personnage irrésistible de Peter Taler intrigue autant qu'il divertit. Et malgré certaines descriptions techniques et photographiques trop détaillées, le lecteur se laisse prendre à son insu par un suspense subtil. (Delphine Peras - L'Express, avril 2013)

L'auteur suisse Martin Suter construit une vertigineuse histoire de détective dans laquelle le temps n'existe pas...
Suter ajoute de multiples facettes à l'intrigue principale : des malversations financières (Taler est comptable dans une petite société), de vrais témoins et de faux suspects. S'il arrive que l'on s'égare dans cette histoire insensée qui ressemble parfois à un " meurtre dans un jardin suisse ", on retrouve toujours le fil avec un étonnement où le plaisir se mêle à l'incrédulité, et ce qui peut parfois dérouter est toujours récupéré par le talent de conteur de Martin Suter. Il se teinte ici de mélancolie : ce livre sur le temps est dédié à son petit garçon, Toni, mort par accident à l'âge de 3 ans. Mais Suter est trop écrivain pour faire la moindre allusion au décès de son enfant et transformer son roman en un divan avec le fauteuil du lecteur posé à côté. Aucune trace de mélo jusqu'à la dernière phrase qui renverse tout. Ne commencez surtout pas ce livre par la fin. (Pierre Deshusses - Le Monde du 30 mai 2013)

Réjouissante et loufdingue, l'intrigue du roman de Martin Suter marie élégamment l'invention scénaristique de films de science-fiction à la «Retour vers le futur» et la profondeur d'un cours de Bergson sur l'expérience de la durée...
Si Martin Suter s'amuse, c'est moins, on l'a compris, à un jeu de casse-briques métaphysique qu'à une fable hitchcockienne, vertigineuse donc, aussi expérimentale que drolatique. Mais qui a tué Laura ? Tandis que les jardiniers s'affairent à donner aux plantations de Knupp l'apparence qu'elles avaient avec vingt ans de moins, Peter progresse dans son enquête. Et quand enfin la vérité éclate, on ne compte pas, dans le livre, deux mortes en moins, mais un cadavre de plus : le comptable, au physique de justicier, a tué le temps qui passe d'une balle entre les yeux. (Didier Jacob - Le Nouvel Observateur du 13 juin 2013)

Extrait :

Quelque chose n'était pas pareil, mais il ne savait pas quoi.
Debout à la fenêtre, Peter Taler tenait sa bouteille de bière à deux doigts, par le goulot, afin que sa main n'en réchauffe pas le contenu. Comme s'il avait jamais laissé à la bière qu'il prenait à son retour du travail le temps de tiédir.
Une Nissan grise vint se garer sur l'une des quatre places de parking aménagées devant l'immeuble. Entre la Citroën de Taler et la Lancia des nouveaux locataires, dont il ne connaissait pas encore le nom. Keller descendit, ôta sa veste du siège arrière, la passa, attrapa sa sacoche, verrouilla la voiture avec la télécommande de sa clef de contact et marcha vers la boîte aux lettres. Il souleva le volet, s'assura que son épouse avait déjà relevé le courrier, et se dirigea vers la porte de l'immeuble.
Taler but une gorgée. De toutes les boissons qu'il connaissait, la bière frappée était sa préférée. La sensation qu'elle procurait à la bouche, la manière dont elle descendait dans la gorge, les précautions avec lesquelles elle déployait son effet - tout cela était admirable et rien ne le valait. La seule chose qu'il n'appréciait pas, c'était l'odeur. C'est pour cette raison qu'il la buvait à la bouteille. Plus le goulot était étroit, plus l'odeur se faisait discrète.
La dernière des quatre places de stationnement, dont chacune était pourvue d'un écriteau frappé du numéro d'immatriculation de son utilisateur légitime, était encore libre. Elle appartenait à Mme Feldter, dont l'usage du parking était aussi aléatoire que son rythme de travail. Il arrivait que son emplacement reste libre pendant des jours, ou occupé pendant des semaines, parfois sa Cinquecento bleu turquoise y passait toute la journée, mais parfois aussi, très bourgeoisement, toute la nuit. Mme Feldter était hôtesse de l'air. Elle se trouvait pour l'heure quelque part entre ciel et terre, ou bien dans l'une de ses villes de destination. Sa voiture était sans doute garée à l'aéroport, sur le parking du personnel. Tout suivait son cours normal.
Et pourtant quelque chose n'était pas pareil.
En allant vers la cuisine, il termina sa bouteille, la posa dans le sac destiné au verre usagé, en sortit une autre du réfrigérateur et se posta de nouveau à la fenêtre.
Quelque chose n'était pas pareil.
Il connaissait très précisément ce petit morceau du monde. Lorsqu'il se postait tout contre la fenêtre, il avait vue sur quelque cent vingt mètres à sa gauche, jusqu'à un virage qui débouchait sur le chemin Gustav-Rautner. À droite, le regard ne portait qu'à mi-distance environ, jusqu'au point où ce même chemin disparaissait dans une deuxième courbe.
L'autre rive de cette étroite voie goudronnée était jalonnée de pavillons des années cinquante, constamment rénovés et réaménagés, pourvus de petits jardins dont la plupart avaient été transformés en terrasses, des lieux faciles à entretenir où les plaques de béton occupaient plus de surface que le gazon.

Les informations fournies dans la section « A propos du livre » peuvent faire référence à une autre édition de ce titre.

Meilleurs résultats de recherche sur AbeBooks

1.

Martin Suter
ISBN 10 : 2267024977 ISBN 13 : 9782267024975
Neuf(s) Paperback May 02, 2013 Quantité : 1
Vendeur
QUARTIER LATIN FRANCE
(SAINT-ETIENNE, France)
Evaluation vendeur
[?]

Description du livre Paperback May 02, 2013. État : New. 40 000 livres en stock. Expédition rapide et soignée. N° de réf. du libraire 70A545BD9D80

Plus d'informations sur ce vendeur | Poser une question au libraire

Acheter neuf
EUR 17,90
Autre devise

Ajouter au panier

Frais de port : EUR 3,60
De France vers Etats-Unis
Destinations, frais et délais

2.

Martin Suter
Edité par BOURGOIS (2013)
ISBN 10 : 2267024977 ISBN 13 : 9782267024975
Neuf(s) Couverture souple Quantité : > 20
Vendeur
Evaluation vendeur
[?]

Description du livre BOURGOIS, 2013. Couverture souple. État : Neuf. N° de réf. du libraire ABE-10102685453

Plus d'informations sur ce vendeur | Poser une question au libraire

Acheter neuf
EUR 18
Autre devise

Ajouter au panier

Frais de port : EUR 4
De France vers Etats-Unis
Destinations, frais et délais

3.

Martin Suter
Edité par BOURGOIS
ISBN 10 : 2267024977 ISBN 13 : 9782267024975
Neuf(s) Paperback Quantité : 3
Vendeur
Nomade Store Europe
(La Rochelle, France)
Evaluation vendeur
[?]

Description du livre BOURGOIS. Paperback. État : NEW. BOURGOIS (02/05/2013) Weight: 278g. / 0.61 lbs Binding Paperback Great Customer Service!. N° de réf. du libraire 9782267024975

Plus d'informations sur ce vendeur | Poser une question au libraire

Acheter neuf
EUR 18
Autre devise

Ajouter au panier

Frais de port : EUR 10
De France vers Etats-Unis
Destinations, frais et délais

4.

Martin Suter
ISBN 10 : 2267024977 ISBN 13 : 9782267024975
Neuf(s) Paperback Quantité : 1
Vendeur
Irish Booksellers
(Rumford, ME, Etats-Unis)
Evaluation vendeur
[?]

Description du livre Paperback. État : New. book. N° de réf. du libraire 2267024977

Plus d'informations sur ce vendeur | Poser une question au libraire

Acheter neuf
EUR 53,96
Autre devise

Ajouter au panier

Frais de port : Gratuit
Vers Etats-Unis
Destinations, frais et délais