Le coup d'Etat simplifié

 
9782268065434: Le coup d'Etat simplifié
Extrait :

Extrait de l'introduction :

En 1998, Jean-Claude Barreau publiait un livre intitulé Le Coup d'État invisible, où il écrivait : «Dans le nouvel ordre européen, les élections au suffrage universel dans le cadre national sont donc bien devenues des "pièges à cons" puisque les citoyens élisent des députés qui ne font plus la loi. [...] Le drame c'est qu'à cause d'une propagande insistante, universelle et habile, les citoyens n'ont pas réellement conscience de ce putsch masqué. [...] L'Europe est ainsi devenue le grand alibi, le suprême espoir d'une caste qui ne réussit plus à gouverner la Nation, mais déploie en revanche une énergie sans faille pour construire une Europe imaginaire.»
Charge salutaire contre la démolition à petits pas, mais avec les apparences de la légalité, de la démocratie française par la faute de la discrète abdication de ses propres élites, ce livre choc n'a pas, dix ans plus tard, pris une ride. Ou plutôt si, une seule : avec l'incroyable affaire du traité européen «simplifié» que Nicolas Sarkozy fait approuver par la voie parlementaire, le coup d'État n'est plus invisible. Sans complexe depuis qu'il a berné l'électorat populaire, le président de la République demande au Parlement de ratifier un traité refusé par le peuple deux ans auparavant. Et pour la première fois depuis la Libération, des dispositions institutionnelles majeures ne seront pas soumises au peuple français. La représentation parlementaire, dans un silence organisé, entame profondément la souveraineté nationale dont le peuple est pourtant le seul détenteur.
Il est vrai que depuis la douche froide du référendum sur Maastricht en 1992', l'abandon de la souveraineté française aux autorités administratives bruxelloises s'était opéré le plus possible dans le respect apparent des formes de la démocratie et de la République, mais sans plus demander son avis au peuple. C'est la raison qui explique la voie parlementaire pour la ratification des traités d'Amsterdam et Nice. Mais ces deux traités, qui ont certes provoqué de nouveaux et graves abandons de souveraineté (je les ai combattus), demeuraient encore trop timides et timorés au regard de l'objectif final des européistes d'instaurer un super-État intégré, bâti sur la démolition définitive des démocraties nationales. Ils ne permirent en somme qu'une victoire limitée et partielle contre la liberté des peuples, renvoyant toujours à plus tard une offensive décisive qu'on ne savait pas comment déclencher sans qu'elle apparaisse au grand jour pour ce qu'elle était en réalité. L'éternelle et lancinante hésitation devant le Rubicon... C'est bien pourquoi, aussitôt les ratifications d'Amsterdam et surtout de Nice acquises, tant de voix s'élevèrent au sein même du camp européiste, à la grande surprise de l'opinion publique, pour critiquer violemment «l'impasse» que ces traités représentaient. Jacques Chirac lui-même ne fut pas en reste pour stigmatiser un traité dont il disait, quelques jours auparavant, qu'il était «le meilleur traité européen signé depuis l'existence du marché commun» (décembre 2000).
La Constitution Giscard, par son seul intitulé et plus encore par son contenu radical, comblait - enfin ! - cette lacune. À sa manière, elle permettait au coup d'État invisible de franchir de nuit et en silence, son Rubicon. Mais se posait la question de son mode de ratification. Le choix du référendum par Jacques Chirac, outre un scrupule qu'on ne peut totalement exclure de sa part, a sans doute procédé de la peur de sortir des formes de la démocratie.

Présentation de l'éditeur :

C'est l'histoire d'une haute trahison : celle du traité simplifié européen que Nicolas Sarkozy cherche à faire approuver par le Parlement. Non content d'avoir repris et même aggravé le contenu de la Constitution européenne, pourtant rejetée massivement lors du référendum de 2005, il habille désormais son forfait de pseudo-légalité en s'en remettant au vote parlementaire ! Manipulation que Nicolas Dupont-Aignan dénonce sans langue de bois. Il s'agit d'un coup d'État déguisé qui neutralise le bon fonctionnement démocratique. En effet, refusant de respecter le non des Français, d'obéir à la voix de la démocratie, mais voulant au contraire faire triompher dans l'ombre le pouvoir d'une Europe oligarchique et de régression sociale qui n'a rien à voir avec la belle idée européenne initiale, Nicolas Sarkozy ne craint pas de torpiller la souveraineté de l'État-nation français.
Comme Nicolas Dupont-Aignan le prouve dans cet ouvrage, le fait que ce coup passe largement inaperçu ne doit rien au hasard. Une désinformation sans précédent tente de faire croire que le peuple n'est pas capable de penser par lui-même : bientôt, il n'aura plus rien à dire puisque c'est la supranationalité la plus radicale qui risque de triompher.
Mais de qui se moque-t-on ? Pourquoi agit-on dans l'ombre ? Le «coup d'État simplifié» ne relèverait-il pas en dernière analyse de la volonté des chefs d'État européens de rompre en catimini avec la démocratie, pour renouer avec une forme de despotisme plus ou moins éclairé ? Que dire de cette Europe qui avance à marche forcée au lieu de se bâtir dans la confiance et l'équilibre ? Tant de questions auxquelles l'auteur répond, décryptant l'histoire de la «guerre éclair» de Nicolas Sarkozy et proposant un autre logiciel pour construire enfin l'Europe que les peuples attendent.

Nicolas Dupont-Aignan est député non inscrit de l'Essonne et président du mouvement gaulliste Debout la République.
Il est l'auteur de Français, reprenez le pouvoir ! (L'Archipel, 2006), J'aime l'Europe, je vote non (F.-X. de Guibert, 2005), Ne laissons pas mourir la France (avec Paul-Marie Coûteaux, Albin Michel, 2004) et L'Europe va dans le mur (L'Archipel, 2004).

Les informations fournies dans la section « A propos du livre » peuvent faire référence à une autre édition de ce titre.

Acheter neuf Afficher le livre
EUR 15,77

Autre devise

Frais de port : Gratuit
Vers Etats-Unis

Destinations, frais et délais

Ajouter au panier

Meilleurs résultats de recherche sur AbeBooks

1.

Nicolas Dupont-Aignan
ISBN 10 : 226806543X ISBN 13 : 9782268065434
Neuf(s) Quantité : 20
Vendeur
BWB
(Valley Stream, NY, Etats-Unis)
Evaluation vendeur
[?]

Description du livre État : New. Depending on your location, this item may ship from the US or UK. N° de réf. du libraire 97822680654340000000

Plus d'informations sur ce vendeur | Poser une question au libraire

Acheter neuf
EUR 15,77
Autre devise

Ajouter au panier

Frais de port : Gratuit
Vers Etats-Unis
Destinations, frais et délais