Une histoire de l'acoustique musicale

Note moyenne 0
( 0 avis fournis par GoodReads )
 
9782271058409: Une histoire de l'acoustique musicale
Quatrième de couverture :

Cet ouvrage original, retrace avec clarté dans ses étapes les plus significatives, de l’Antiquité jusqu’à nos jours, l’évolution des théories scientifiques de la musique occidentale.
Au début, par des expériences sur les cordes vibrantes, les Pythagoriciens découvrent que les consonances, octave, quinte et quarte, doivent être associées à des rapports de nombres entiers. Mais l’Antiquité a aussi connu une approche intuitive, non mathématique, à laquelle est attaché le nom d’Aristoxène de Tarente. À la Renaissance et au début de l’âge classique, de nouvelles consonances sont admises, les tierces et les sixtes, qu’il s’agit de justifier. Malgré l’apparition de théories au caractère peu scientifique (Zarlino, Kepler), l’analyse physique commence à voir le jour, avec Galilée et Mersenne notamment. Le XVIIIe siècle marque un tournant décisif : sous l’influence du courant empiriste, l’expérience auditive est désormais réellement prise en compte (d’Alembert), même si l’approche mathématique se développe encore comme en apothéose (Euler).
Mais les progrès sont bien plus considérables au siècle suivant grâce au médecin et physicien Helmholtz. La barrière du tympan est enfin franchie et l’acoustique n’est plus seulement physico-mathématique, mais aussi physiologique. L’apport du XXe siècle est principalement celui de la psychologie expérimentale.

On voit, en définitive, comment l’histoire de l’acoustique musicale a été tributaire de deux évolutions parallèles, celle de la musique bien sûr et celle des sciences, mathématiques, physique, médecine, psychologie…

Présentation de l'éditeur :

La perception rationnelle de la musique a beaucoup évolué. Des premières théories pythagoriciennes aux apports actuels de la psychologie expérimentale, l’acoustique musicale s’est enrichie des dimensions mathématique, physique et physiologique.
L’ouvrage fait ainsi ressortir que les progrès de l’analyse scientifique de la musique sont liés à l’évolution de la musique elle-même. Cette nature «mixte» entre science et esthétique explique les nombreux discours fantaisistes que l’on a pu voir fleurir au cours des âges.

Les informations fournies dans la section « A propos du livre » peuvent faire référence à une autre édition de ce titre.

(Aucun exemplaire disponible)

Chercher:



Créez une demande

Si vous ne trouvez pas un livre sur AbeBooks, nous le rechercherons automatiquement pour vous parmi les livres quotidiennement ajoutés au catalogue.

Créez une demande