Fleur de lis et oriflamme

 
9782271060594: Fleur de lis et oriflamme

Préface de Jacques Le Goff C’est au XIIe siècle, sous l’abbatiat de Suger, que la fleur de lis et l’oriflamme se virent associées à la monarchie française et qu’on leur attribua, à l’aide d’écrits et de légendes, des origines chrétiennes et une histoire. Mais par quel mystère ces signes se sont-ils si soudainement imposés ? Et de quoi étaient-ils réellement porteurs ?Dès avant la conquête romaine, ces deux emblèmes étaient en fait considérés en Gaule comme les garants de la protection divine. Symbole du Soleil levant et précurseur de la fleur de lis, le « croissant » conférait la souveraineté. L’oriflamme, qui représentait la Parole divine, assurait, quant à elle, la victoire. À partir de sources nouvelles, examinées sous un angle original, l’auteur révèle les surprenantes péripéties de ses symboles royaux et leur signification.

Les informations fournies dans la section « Synopsis » peuvent faire référence à une autre édition de ce titre.

Language Notes :

Text: French

Les informations fournies dans la section « A propos du livre » peuvent faire référence à une autre édition de ce titre.

Meilleurs résultats de recherche sur AbeBooks

1.

LOMBARD-JOURDAN ( Anne )
Edité par C.N.R.S.
ISBN 10 : 2271060591 ISBN 13 : 9782271060594
Neuf(s) Couverture rigide Edition originale Quantité : 2
Vendeur
Okmhistoire
(montrouge, France)
Evaluation vendeur
[?]

Description du livre C.N.R.S. Couverture rigide. État : Neuf. Edition originale. Paris 2002. 1 volume/1. -- NEUF -- Reliure éditeur cartonnée illustrée. Format in-8°( 22,4 x 15,9 )( 566 gr ). -------- 320 pages avec 55 illustrations in-texte . ************** "" C'est au XIIe siècle, sous l'abbatiat de Suger, que la fleur de lis et l'oriflamme se virent associées à la royauté française et qu'on leur attribua, à l'aide d'écrits et de légendes, des origines chrétiennes et une histoire. Mais comment croire à une adoption soudaine ou imposée de "signes" porteurs d'une aussi forte charge idéologique et affective ? Anne Lombard-Jourdan s'applique à montrer que, dès avant la conquête romaine, ces deux emblèmes étaient considérés en Gaule comme les garants de la protection divine. Symbole du Soleil levant et précurseur de la fleur de lis, le "croissant" conférait la souveraineté. L'oriflamme, qui représentait la Parole divine, assurait quant à elle la victoire. Dans son premier ouvrage Montjoie et Saint-Denis!, l'auteur avait déjà souligné les raisons profondes de l'implantation et de la genèse de la capitale de la France, liées à l'existence d'un ancien sanctuaire et d'un lieu gaulois d'assemblée dans la plaine Saint-Denis, au nord de Paris. Le présent ouvrage relance l'enquête à partir de sources nouvelles, examinées avec grande minutie et sous un angle original. Y sont révélées les surprenantes péripéties des symboles royaux et confirmés, par la présence, dès la protohistoire, au cœur de la région parisienne, d'un centre ethnique et religieux, et son durable ascendant. "" ***************. N° de réf. du libraire 77ed2k29

Plus d'informations sur ce vendeur | Poser une question au libraire

Acheter neuf
EUR 60
Autre devise

Ajouter au panier

Frais de port : EUR 9,81
Vers France
Destinations, frais et délais