Concours Surveillant de l'administration pénitentiaire - Ecrit et oral - Catégorie C - Admis - Tout le concours

 
9782311011487: Concours Surveillant de l'administration pénitentiaire - Ecrit et oral - Catégorie C - Admis - Tout le concours
Extrait :

Extrait de l'introduction

Votre concours, votre métier

La loi pénitentiaire du 24 novembre 2009 dispose que :
Article 2 : Le service public pénitentiaire participe à l'exécution des décisions pénales. Il contribue à l'insertion ou à la réinsertion des personnes qui lui sont confiées par l'autorité judiciaire, à la prévention de la récidive et à la sécurité publique dans le respect des intérêts de la société, des droits des victimes et des droits des personnes détenues. Il est organisé de manière à assurer l'individualisation et l'aménagement des peines des personnes condamnées.
Article 12 : Les personnels de surveillance de l'administration pénitentiaire constituent, sous l'autorité des personnels de direction, l'une des forces dont dispose l'État pour assurer la sécurité intérieure. Dans le cadre de leur mission de sécurité, ils veillent au respect de l'intégrité physique des personnes privées de liberté et participent à l'individualisation de leur peine ainsi qu'à leur réinsertion.
Depuis une vingtaine d'années, l'évolution des missions de l'institution pénitentiaire et son ouverture sur l'extérieur rendent l'exercice des métiers pénitentiaires de plus en plus varié et complexe.
Travailler en maison d'arrêt avec des détenus majeurs, puis gérer les venues des familles des détenus dans les parloirs après avoir passer quelques années dans une structure spécialisée pour les soins des détenus ou la prise en charge des mineurs délinquant, tel est le type de carrière que l'administration pénitentiaire propose aux surveillants qui aspirent à exercer des missions diversifiées.
Au-delà des postes «classiques» et des postes de spécialistes comme celui de moniteur de sport ou de responsable des systèmes informatiques, les évolutions de l'administration pénitentiaire et la création de nouvelles structures ont conduit à la création de nouvelles fonctions pour les surveillants.
En établissement pénitentiaire pour mineurs (EPM), unité hospitalière sécurisée interrégionale (UHSI), unité de vie familiale (UVF), quartier nouveau concept (QNC), l'agent de surveillance, même s'il continue avant tout à exercer ses missions de garde et de sécurité, est amené à développer d'autres compétences et pratiques professionnelles. Il doit également composer avec d'autres administrations comme celles de la Santé ou de l'Éducation nationale.
Cette offre de carrière, qui n'existait pas hier encore, donne aujourd'hui la possibilité de réaliser, pour celui qui le souhaite, un parcours professionnel riche et varié.

1. Le métier de surveillant

Les surveillants pénitentiaires, fonctionnaires de l'État de catégorie C, occupent un rôle majeur dans la garde et la réinsertion des détenus.

A. Un métier qui nécessite à la fois de l'autorité et de l'écoute

Les personnels de surveillance participent à l'exécution des décisions et sentences pénales ainsi qu'au maintien de la sécurité publique. Ils sont le garant de l'ordre et de la discipline dans les établissements pénitentiaires, ils assurent la garde des détenus et sont associés aux modalités d'exécution de la peine et aux actions préparant la réinsertion des personnes placées sous main de justice.
Les personnels de surveillance travaillent en uniforme. L'uniforme symbolise, en premier lieu, l'exercice de l'autorité légitime, que la personne incarcérée doit respecter comme tout citoyen. Il est également l'expression de la nécessaire solidarité qui lie les personnels de surveillance entre eux. Il les identifie comme des agents en charge d'une mission régalienne de l'État. Il montre qu'au travers des fonctions de garde et de réinsertion des personnes qui leur sont confiées par l'autorité judiciaire, les surveillants poursuivent un objectif commun de maintien de la sécurité publique. Pour ces raisons, le surveillant est donc tenu de porter son uniforme avec rigueur et dignité.
Pour certaines missions, les surveillants sont armés. C'est le cas dans les établissements pénitentiaires pour certains postes stratégiques (tenues des postes de sécurité, miradors...) et, lors des missions à l'extérieur des établissements, pour l'escorte des détenus dans les tribunaux (depuis septembre 2011) ou, selon certaines conditions, pendant les extractions dans les établissements de soins.

Présentation de l'éditeur :

Tout ce qu'un candidat doit savoir pour réussir son concours :
- épreuves écrites d'admissibilité : série de 20 QCM de culture générale, de raisonnement logique, rédaction d'un compte-rendu ;
- épreuves orales d'admission : entretien avec le jury, épreuves pratiques.
Il propose une préparation efficace à travers : un planning de révision ; une méthode avec les bons réflexes à adopter ; tout le cours synthétique pour faciliter la mémorisation : des entraînements organisés de manière progressive (niveau de difficulté croissant) ainsi que des annales corrigées récentes dans la perspective et avec les exigences du concours.

Les informations fournies dans la section « A propos du livre » peuvent faire référence à une autre édition de ce titre.

Acheter D'occasion Afficher le livre
EUR 36,39

Autre devise

Frais de port : EUR 8
De Allemagne vers Etats-Unis

Destinations, frais et délais

Ajouter au panier

Meilleurs résultats de recherche sur AbeBooks

1.

Christophe Blondel-Deblangy, Emmanuel Kerdraon
ISBN 10 : 2311011480 ISBN 13 : 9782311011487
Ancien(s) ou d'occasion Quantité : 1
Vendeur
medimops
(Berlin, Allemagne)
Evaluation vendeur
[?]

Description du livre État : good. 399 Gramm. N° de réf. du libraire M02311011480-G

Plus d'informations sur ce vendeur | Poser une question au libraire

Acheter D'occasion
EUR 36,39
Autre devise

Ajouter au panier

Frais de port : EUR 8
De Allemagne vers Etats-Unis
Destinations, frais et délais