DE MONTESQUIOU JEAN LOUIS Mont Athos

ISBN 13 : 9782343000534

9782343000534: Mont Athos
Extrait :

Je me suis envolé de Paramythia le 6 avril 1941, en fin d'après-midi, quand la lumière est la meilleure, pour une dernière mission de reconnaissance en Macédoine. Je n'étais arrivé que quelques semaines plus tôt à la base secrète du 33e Squadron de la Royal Air Force cachée dans une vallée des monts Kovillas, en Grèce centrale. Mais il allait déjà me falloir la quitter : les maigres forces de la RAF avaient jusqu'ici vaillamment tenu tête à l'aviation italienne, mais la prise de Thessalonique par les Allemands début avril avait rendu le jeu trop inégal, et nous avions reçu l'ordre d'évacuer la base pour nous replier en Crète où les forces gréco-anglaises allaient tenter de s'arc-bouter. Mon appareil, un Hurricane que j'avais convoyé moi-même depuis le Kent jusqu'à Malte, puis de Malte à Paramythia, était complètement à bout de souffle après une bonne cinquantaine de missions. Mais je le connaissais parfaitement et j'étais plutôt bon pilote, car, comme beaucoup de fils de famille, j'avais allègrement quitté mes languissantes études pour m'engager dans la RAF dès les premiers jours de la guerre, et j'avais énormément volé.

J'avais ce jour-là pour instruction de me diriger plein nord vers Thessalonique, en coupant le golfe Thermaïque à haute altitude pour échapper à la chasse allemande, puis de plonger vers la rade pour une rapide évaluation du nombre de cuirassés qui seraient venus s'y abriter. J'ai traversé le golfe sans encombre et suis arrivé directement devant Thessalonique, grande ville blanche étagée entre d'assez hautes collines et un immense port encombré de bateaux. Quand j'ai commencé à descendre vers la rade, j'ai vu que la DCA était entrée en pleine activité. Il était désormais impossible pour moi d'arriver de face, et j'ai viré sur la gauche pour tenter de rejoindre le port par l'ouest. Tandis que je survolais les faubourgs de la ville, j'ai été touché par la DCA : un grand choc à l'avant de l'appareil m'a déséquilibré, comme si j'avais heurté un obstacle. D'instinct, j'ai corrigé d'un puissant coup de manche, et quand l'avion s'est stabilisé, c'est une violente, une terrible panique qui s'est emparée de moi : je volais trop bas pour me parachuter, j'allais m'écraser sur un immeuble. Mais après quelques instants, comme le moteur continuait de tourner, même si l'indicateur de pression d'huile montrait que celle-ci baissait rapidement, j'ai décidé de regagner au plus vite de l'altitude. Je me suis orienté vers l'est, car un demi-tour au-dessus de Thessalonique était complètement impossible.

Je suis parvenu péniblement jusqu'à 2000 ou 3000 pieds. J'étais terrifié à l'idée de sauter ou d'atterrir dans une zone où j'aurais immédiatement été capturé, molesté peut-être, puis envoyé pour une période indéfinie dans un camp de prisonniers lointain et sordide. J'ai alors mis le cap vers le sud-est, la Chalcidique, une région montagneuse voisine de Thessalonique où les Allemands n'étaient peut-être pas encore trop présents. Je ne me doutais guère que je me dirigeais vers une autre réclusion.

A vitesse réduite, j'ai franchi une première péninsule étroite, Cassandra, le plus occidental des trois doigts qui pendillent en haut de la Grèce, sur les cartes qui décorent les murs des salles de classe ; puis une baie ; puis une seconde péninsule couverte de forêts épaisses, sans le moindre espace où atterrir. La pression d'huile avait chuté à près de zéro, et le moteur pouvait se bloquer d'un instant à l'autre. J'ai traversé encore une autre baie, respirant à peine tant l'angoisse m'étreignait, et finalement atteint la troisième et dernière péninsule, l'Athos. Je devais absolument m'y poser.

J'ai longé la côte orientale de cette longue presqu'île vers le sud à même pas 1000 pieds d'altitude, presque en plané. Après quelques minutes, j'ai aperçu un champ verdoyant, assez long, coincé entre une grève de sable gris et un grand bâtiment noirâtre. Je devais réussir à y atterrir, du premier coup. J'ai coupé le moteur du Hurricane, sorti tous les volets, et, cabré à la limite du décrochage, j'ai réussi à me poser en évitant de justesse un parapet que je n'avais pas vu. L'avion a roulé sur une quarantaine de mètres en tressautant violemment, puis il s'est immobilisé dans le lit d'un ruisseau après un dernier choc.

Un mot de l'auteur :

Un des endroits les plus mystérieux d'Europe, sinon du monde : on y vit au rythme du soleil, à l'heure de Byzance, dans la beauté immuable d'une Grèce intouchée, et l'on y rejette impitoyablement toute nouveauté - la télévision comme le catholicisme et autres doctrines sacrilèges... Oui, il faudrait se ruer au Mont Athos, pour voir de ses propres yeux à quoi ressemblait le monde, quant il était encore tout neuf.

Mais voilà : c'est fort difficile - et pour la moitié féminine de l'humanité, absolument impossible. Et quand bien même parviendrait-on à s'insinuer derrière ce voile, dissiperait-on le mystère des étranges occupants du refuge spirituel de l'Athos ?

J'ai choisi d'examiner cette énigme surgie d'un passé lointain par les yeux d'un témoin tombé du ciel - un jeune aviateur anglais abattu par la Luftwaffe au-dessus de Thessalonique, que les moines orthodoxes recueillent, peut-être pour toujours.

Mais sur le Mont Athos, le temps n'a guère d'importance. Passé, présent et futur s'y dissolvent dans une même émotion, esthétique et mystique. Le monde moderne n'est pourtant pas bien loin : il commence juste de l'autre côté de l'étranglement qui sépare la péninsule sacrée du reste de la Grèce, sa pression se fait chaque jour plus sensible, et les rapports avec lui s'intensifient. La preuve : c'est ici qu'a démarré la réaction en chaîne qui a déclenché la crise de l'euro, donc de l'Europe ?

Jean-Louis de Montesquiou

Les informations fournies dans la section « A propos du livre » peuvent faire référence à une autre édition de ce titre.

Meilleurs résultats de recherche sur AbeBooks

1.

DE MONTESQUIOU JEAN-LOUIS
Edité par L'Harmattan 20131102 (2013)
ISBN 10 : 2343000530 ISBN 13 : 9782343000534
Neuf(s) Quantité : 10
Vendeur
Tgl Harmattan
(Paris, France)
Evaluation vendeur
[?]

Description du livre L'Harmattan 20131102, 2013. État : Neuf. N° de réf. du libraire 999-23916

Plus d'informations sur ce vendeur | Poser une question au libraire

Acheter neuf
EUR 14,73
Autre devise

Ajouter au panier

Frais de port : EUR 11,98
De France vers Etats-Unis
Destinations, frais et délais

2.

DE MONTESQUIOU JEAN LOUIS
Edité par Editions L'Harmattan (2013)
ISBN 10 : 2343000530 ISBN 13 : 9782343000534
Neuf(s) Quantité : 3
Vendeur
Gallix
(Gif sur Yvette, France)
Evaluation vendeur
[?]

Description du livre Editions L'Harmattan, 2013. État : Neuf. N° de réf. du libraire 9782343000534

Plus d'informations sur ce vendeur | Poser une question au libraire

Acheter neuf
EUR 15,50
Autre devise

Ajouter au panier

Frais de port : EUR 12
De France vers Etats-Unis
Destinations, frais et délais