Europe, N° 1026, octobre 2014 : Eric Chevillard

 
9782351500675: Europe, N° 1026, octobre 2014 : Eric Chevillard
Extrait :

A FEUILLETER TRÈS RAPIDEMENT DANS LE NOIR

Faites l'expérience. Prenez un roman d'Éric Chevillard, n'importe lequel. Éteignez les lumières. Feuilletez le roman, très rapidement, dans le noir. Et alors ? alors rien. Le roman ne se sera pas transformé en film comme vous pouviez l'espérer. Chevillard nous aurait menti ? Pas du tout. Ses romans- si c'en sont-résistent à l'adaptation Sont inadaptés. Inadaptables. D'autres expériences vont être nécessaires. Ce que nous proposons ici.
Depuis son premier texte, Mourir m'enrhume, paru en 1987, près de trente livres sont parus, la plupart aux éditions de Minuit, d'autres aux éditions Fata Morgana et aux éditions de L'Arbre vengeur. Et très tôt, la critique s'est intéressée à cette voix nouvelle. Dans le très riche état des lieux qu'elle consacre dans cette livraison d'Europe à la recherche sur Chevillard, Amélie Adler souligne les différents aspects de l'oeuvre que la critique a mis en évidence. Celui qui s'impose au premier abord est sans doute le ludique, décliné en incongru, loufoque, ironie : ludique qui s'attaque aux genres, et au premier chef le roman, mais qui touche aussi au conte (Le Vaillant Petit Tailleur), au récit de voyage, au récit ethnographique (Choir), à la critique littéraire (L'Oeuvreposthume de Thomas Pilaster, Démolir Nisard), voire à l'autobiographie. Pierre Jourde et Olivier Bessard-Banquy ont été les premiers à mettre en évidence ce profil d'«écrivain joueur» et l'ont inscrit, l'un dans la tradition de l'incongru, l'autre dans la filiation par rapport au Nouveau Roman. Filiation à la fois réelle et distordue par l'humour, la parodie, et aussi un rapport différent à l'histoire. L'engagement des livres de Chevillard n'est pas le même que celui des origines des éditions de Minuit, mais témoigne d'une volonté de voir le monde autrement. Et si la critique, dans son ensemble, a souligné les aspects ludiques et cocasses de ces romans, ce serait néanmoins une erreur de n'y voir que jeux formels, car l'oeuvre dépasse à tout moment ce rapport ludique aux formes, ne serait-ce que par la mise en jeu des «formes-monstres» et du questionnement sur l'altérité. On le voit, les approches sont multiples, à la mesure de la diversité de l'oeuvre. Et puisque la quatrième de couverture du récent Pour Eric Chevillard suggère aux critiques de «s'intéresser à ce cas singulier de folie littéraire et d'étudier ses textes», on se permettra de renvoyer l'auteur de ce conseil à l'état des lieux dressé par Aurélie Adler dans le présent dossier.
Le ludique et le sérieux sont articulés ici même dans «Harmonie du Choir» : Choir, cette espèce de roman ethnographique où Bruno Blanckeman voit «le locus horribilis de l'oeuvre, un foyer d'infiction contaminant les pratiques littéraires chargées de le décrire et ramenant les systèmes de pensées censées lui conférer l'allure d'une allégorie à l'état pâteux de machinerie délirante, l'humour noir pour tout bacille.» Sur la triste île de Choir, qui possède trois cent douze mots pour dire gris, joue à plein le mécanisme de l'inversion déjà maintes fois repéré chez Chevillard : une naissance est une catastrophe, les enfants sont soumis au travail forcé et à toutes sortes d'exactions, leur mort est une bonne nouvelle, l'amour consiste à éviter à tout prix l'être aimé... Les lois de composition du texte (chute et renversement, scission et scansion) sont celles même de la construction de l'île, régie par un «contrat asocial» et tendant fatalement à l'involution. Mais c'est précisément ce qui permet à l'écriture de s'extraire de l'enlisement qui la menace.
Dans «Éric Chevillard, écrivain classique d'avant-garde», Olivier Bessard-Banquy, qui a été l'un des tout premiers à étudier l'oeuvre de Chevillard, et qui a récemment dirigé avec Pierre Jourde un colloque consacré à l'auteur du Hérisson, se place dans un paradoxe. D'un côté, Chevillard est bien d'avant-garde, par son refus du mainstream, de la «chambre d'écho» d'une littérature qui se contenterait de redoubler le réel, et par toutes ses expérimentations. Mais d'autre part, il refuse d'«abandonner la langue des classiques aux idéologues et aux tribuns d'extrême-droite» et de «laisser sans réagir la souris Alzheimer dévorer la bibliothèque en commençant par la Grammaire et le Lexique». Il lutte donc sur deux fronts : «La grande entreprise de décervelage organisé doit être attaquée sans relâche, mais la pensée réactionnaire, arrogante, supérieure, doit être elle aussi corrodée pour sa haine viscérale de la démocratie. Seule l'ironie permet de s'extraire de ces paradoxes.»
(...)

Présentation de l'éditeur :

Depuis son premier texte, Mourir m'enrhume, paru en 1987, Éric Chevillard a publié une trentaine de livres. Et très tôt, la critique s'est intéressée à cette voix nouvelle. Audacieuse et jubilatoire, l'oeuvre de cet écrivain témoigne d'une volonté de voir le monde autrement. Eric Chevillard aime à filer ses romans depuis des motifs improbables, empruntant à la ménagerie de service : un crabe, un hérisson, un orang-outan, une loutre, différents spécimens humains, auteur, capitaine, démarcheur, tailleur, fantômes hantant les fonds et les traverses de la langue, les réserves et les bas-fonds de la fiction. On voit se dessiner à travers ses livres le profil d'un écrivain joueur, usant volontiers des figures du non-sens et du loufoque, dans le but avoué de faire dérailler la logique ordinaire. Les ressources de son invention semblent infinies, tout comme celles de son humour subtil et féroce.
Cette littérature de la surprise et de l'incongru n'est jamais complaisante à l'égard de l'ordre des choses. On y discerne au contraire une pensée du rire critique et de l'interrogation sournoise qui passe résolument au large de la moralisation pérorée et du discours assené sur un ton docte et péremptoire. Avec Eric Chevillard, la littérature n'a rien perdu de son appétit de narration, même si elle n'est plus un miroir promené sur le monde mais un exercice illimité de mise en question de l'univers.

Anne Roche, Éric Chevillard, Pierre Jourde, Bruno Blanckeman, Olivier Bessard-Banquy, Gaspard Turin, Laurent Demanze, Claro, Pierre Senges, Aurélie Adler.

JEAN-LOUIS GIOVANNONI
Gisèle Berckman, Jean-Louis Giovannoni, Christine Caillon, Arno Bertina.

ESTHER TELLERMAW
Patrick Née, Esther Tellermann, Bernard Noël, Yves Di Manno, Jean-Baptiste Para, Cédric Demangeot, Isabelle Garron, Michel Collot, Angèle Paoli, Didier Cahen.

JOSÉ CARLOS BECERRA
Bruno Grégoire, Coral Bracho, Hugo Gutiérrez Vega, José Carlos Becerra, Jean-François Hatchondo, José Manuel Pintado, Patrick Maury, Petr Král.

DIRES & DÉBATS : PAUL LOUIS ROSSI

CAHIER DE CRÉATION
Hölderlin ° Jacques Demarcq ° Mark Strand ° Ramon Safon.

CHRONIQUES

Les informations fournies dans la section « A propos du livre » peuvent faire référence à une autre édition de ce titre.

Meilleurs résultats de recherche sur AbeBooks

1.

Charles Dobzynski; Collectif; Jean-Baptiste Para
ISBN 10 : 2351500679 ISBN 13 : 9782351500675
Neuf(s) Broché Quantité : 1
Vendeur
TOPMAN34
(MONTPELLIER, France)
Evaluation vendeur
[?]

Description du livre Broché. État : Neuf. LIVRE NEUF ETAT PARFAIT / EXPEDITION GARANTIE DANS LES 24H. DEPUIS LA FRANCE. N° de réf. du libraire UDL-LXY-JIO

Plus d'informations sur ce vendeur | Poser une question au libraire

Acheter neuf
EUR 14,90
Autre devise

Ajouter au panier

Frais de port : EUR 9
De France vers Etats-Unis
Destinations, frais et délais

2.

COLLECTIF
Edité par REVUE EUROPE
ISBN 10 : 2351500679 ISBN 13 : 9782351500675
Neuf(s) Soft Cover Quantité : 3
Vendeur
Nomade Store Europe
(La Rochelle, France)
Evaluation vendeur
[?]

Description du livre REVUE EUROPE. Soft Cover. État : NEW. REVUE EUROPE (02/10/2014) Weight: 435g. / 0.96 lbs Binding Journal Great Customer Service!. N° de réf. du libraire 9782351500675

Plus d'informations sur ce vendeur | Poser une question au libraire

Acheter neuf
EUR 20
Autre devise

Ajouter au panier

Frais de port : EUR 10
De France vers Etats-Unis
Destinations, frais et délais

3.

Charles Dobzynski; Collectif; Jean-Baptiste Para
ISBN 10 : 2351500679 ISBN 13 : 9782351500675
Neuf(s) Quantité : 20
Vendeur
BWB
(Valley Stream, NY, Etats-Unis)
Evaluation vendeur
[?]

Description du livre État : New. Depending on your location, this item may ship from the US or UK. N° de réf. du libraire 97823515006750000000

Plus d'informations sur ce vendeur | Poser une question au libraire

Acheter neuf
EUR 31,23
Autre devise

Ajouter au panier

Frais de port : Gratuit
Vers Etats-Unis
Destinations, frais et délais

4.

Charles Dobzynski; Collectif; Jean-Baptiste Para
Edité par Revue Europe (2014)
ISBN 10 : 2351500679 ISBN 13 : 9782351500675
Neuf(s) Quantité : 3
Vendeur
Gallix
(Gif sur Yvette, France)
Evaluation vendeur
[?]

Description du livre Revue Europe, 2014. État : Neuf. N° de réf. du libraire 9782351500675

Plus d'informations sur ce vendeur | Poser une question au libraire

Acheter neuf
EUR 20
Autre devise

Ajouter au panier

Frais de port : EUR 12
De France vers Etats-Unis
Destinations, frais et délais

5.

Revue Europe
Edité par REVUE EUROPE (2014)
ISBN 10 : 2351500679 ISBN 13 : 9782351500675
Neuf(s) Paperback Quantité : 1
Vendeur
Evaluation vendeur
[?]

Description du livre REVUE EUROPE, 2014. Paperback. État : NEUF. Depuis son premier texte, Mourir m'enrhume, paru en 1987, Eric Chevillard a publié une trentaine de livres. Et très tôt, la critique s'est intéressée à cette voix nouvelle. Audacieuse et jubilatoire, l 'oeuvre de cet écrivain témoigne d 'une volonté de voir le monde autrement. Eric Chevillard aime à filer ses romans depuis des motifs improbables, empruntant à la ménagerie de service : un crabe, un hérisson, un orang-outan, une loutre, différents spécimens humains, auteur, capitaine, démarcheur, tailleur fantômes hantant les fonds et les traverses de la langue, les réserves et les bas-fonds de la fiction. On voit se dessiner à travers ses livres le profil d'un écrivain joueur, usant volontiers des figures du non-sens et du loufoque, dans le but avoué de faire dérailler la logique ordinaire. Les ressources de son invention semblent infinies, tout comme celles de son humour subtil et féroce. Cette littérature de la surprise et de l'incongru n 'est jamais complaisante à 1 'égard de 1 'ordre des choses. On y discerne au contraire une pensée du rire critique et de l'interrogation sournoise qui passe résolument au large de la moralisation pérorée et du discours assené sur un ton docte et péremptoire. Avec Eric Chevillard, la littérature n ' rien perdu de son appétit de narration, même si elle n 'est plus un miroir promené sur le monde mais un exercice illimité de mise en question de l'univers. - Nombre de page(s) : 384 - Poids : 435g - Genre : Lettres et linguistique Revues REVUE EUROPE. N° de réf. du libraire N9782351500675

Plus d'informations sur ce vendeur | Poser une question au libraire

Acheter neuf
EUR 20
Autre devise

Ajouter au panier

Frais de port : EUR 16
De France vers Etats-Unis
Destinations, frais et délais