Les animaux impossibles

 
9782351851685: Les animaux impossibles
Extrait :

Extrait de l'introduction

Débarrassons-nous d'abord d'une équivoque : ce livre n'est pas un traité de cryptozoologie.

Comme l'on sait, la cryptozoologie (nom qui signifie : «animaux cachés»), est une science nouvelle créée par ce grand zoologue que fut le docteur Bernard Heuvelmans. Elle consiste à étudier les textes, légendes et traditions locales, pour découvrir quels animaux réels se cachent derrière mythes et rumeurs.

L'intérêt de cette recherche est certain, car comme le dit Heuvelmans lui-même : «Les chances de découvrir un animal non répertorié par la science sont accrues si l'on sait où il faut les chercher.» 11 indiqua ensuite que d'après sa propre expérience, aucun animal «nouveau» pour la science n'était inconnu des indigènes.

Le cas le plus connu en ce domaine est celui du coelacanthe. Ce gros «poisson à pattes» comme on le surnomma irrévérencieusement, était une des vedettes du darwinisme : ses curieuses nageoires en forme de moignons le faisaient passer pour un chaînon menant du poisson au batracien. Lorsque fut péché et décrit le premier exemplaire vivant de ce poisson, le monde savant en fut secoué comme par un tremblement de terre. Son «inventeur», le professeur J.L.B. Smith, passa même pour dérangé auprès d'un certain nombre de ses confrères. Tout le monde pensait que ce poisson avait disparu de la planète depuis 70 millions d'années. Or, il était bien connu et régulièrement vendu sur les marchés des Comores. C'est assez dire que même aujourd'hui toutes les surprises demeurent possibles en matière de zoologie.

Mais ce n'est pas l'objet de la présente étude. Des découvertes comme celle du coelacanthe restent dans le domaine de ce que Corneille appelait «le vraisemblable extraordinaire». Il n'y aurait rien d'étonnant que l'on nous prouve demain que le Serpent de Mer était une espèce d'anguille géante ou de cétacé serpentiforme, pour nous en tenir à cet exemple. Mais dans quelle catégorie ranger les «chiens noirs», par exemple ?

Contons à leur sujet, une anecdote significative. Nous sommes au 4 août de l'an 1577, dans le Suffolk. La paroisse est réunie pour la messe du matin tandis que l'orage gronde à l'extérieur. Brusquement les fidèles furent saisis en voyant paraître parmi eux un énorme chien noir. Ils n'eurent pas le temps de le chasser : il se jeta sur deux hommes agenouillés et les tua, mordit cruellement un troisième avant de disparaître.

Ce n'était déjà pas très commun, mais le jour même, un autre chien noir (ou le même peut-être) s'introduisit à l'église voisine de Blythburgh. Celui-ci tua trois personnes avant de se ruer hors du sanctuaire. Un homme qui tenta de l'arrêter eut, étrangement, la main brûlée. De plus l'animal laissa de grandes marques de griffes sur la porte de l'église.

Bien sûr, théoriquement, un chien de ce genre ne peut pas exister. Mais il n'est pas le seul animal de ce genre à être «complètement impossible». Voyez plutôt.

Présentation de l'éditeur :

On constate, en lisant cet ouvrage, que malgré leur diversité, les "animaux impossibles" ont en commun un petit air de famille. Ce qui les rapproche, c'est l'impossibilité matérielle de leur existence ! On ne peut pas voler et encore moins décoller verticalement sans battre des ailes, surtout si l'on a l'apparence d'un homme de deux mètres pesant environ cent kilos ! Cette impression d'immatérialité des animaux impossibles est renforcée par les témoignages attestant de leur disparition soudaine. Dans le même ordre d'idée, il y a l'incapacité des chercheurs à se procurer une preuve concrète de leur existence. Pourtant, et c'est là tout le paradoxe du phénomène, il y a trop de preuves de la manifestation de ces êtres pour qu'on puisse accuser les témoins d'avoir la berlue. Alors absurdité ? Illusion collective ? Science-fiction ? Le point commun qui retient surtout notre attention, c'est l' il rouge de ces créatures. Chupacabras, bigfoot, chiens noirs, Mothman, bêtes du Gévaudan... elles possèdent toutes cette particularité. Cela les rapproche des entités observées lors des rencontres rapprochées ufologiques. Ces dernières possèdent souvent des yeux rouges, flamboyants, parfois dissimulés derrière des lentilles de couleur sombre. Et ces animaux mystérieux partagent avec elles les facultés d'apparition et de disparition instantanées, d'invulnérabilité, d'absence de preuves incontestables les concernant.

Les informations fournies dans la section « A propos du livre » peuvent faire référence à une autre édition de ce titre.

Acheter neuf Afficher le livre

Frais de port : EUR 12
De France vers Etats-Unis

Destinations, frais et délais

Ajouter au panier

Meilleurs résultats de recherche sur AbeBooks

1.

Daniel Kircher; Fabrice Kircher
Edité par Le Temps Présent (2014)
ISBN 10 : 2351851684 ISBN 13 : 9782351851685
Neuf(s) Quantité : 3
Vendeur
Gallix
(Gif sur Yvette, France)
Evaluation vendeur
[?]

Description du livre Le Temps Présent, 2014. État : Neuf. N° de réf. du libraire 9782351851685

Plus d'informations sur ce vendeur | Poser une question au libraire

Acheter neuf
EUR 14
Autre devise

Ajouter au panier

Frais de port : EUR 12
De France vers Etats-Unis
Destinations, frais et délais