Cobra, the space pirate - Coffret T16 à 20

 
9782352300038: Cobra, the space pirate - Coffret T16 à 20
Revue de presse :

Ultime box qui verra la fin des aventures de notre cher pirate de l'espace, du moins en noir et blanc puisque la suite de ses aventures se fera en version colorisée.
On peut clairement dire que ce box se finit en apothéose puisque la plupart des histoires sont plus longues avec des révélations sur le passé du héros et aussi sur les anciens de Mars. Terasawa à travers ces histoires plus développées en longueur, conserve son approche dynamique de la narration et l'on a vraiment l'impression que chaque page contribue à la qualité du récit. Bref, rien n'est à jeter. On a affaire à des histoires denses avec des scènes mémorables et suffisamment accrocheuses.
La force de Terasawa est d'aller droit au but et souvent chez lui, le contenu d'un arc de 2 tomes correspond ni plus ni moins à des arcs de 5 ou 6 tomes chez d'autres mangakas. Il est juste un peu dommage que ce box se termine sur une mini histoire faisant moins de 40 pages d'autant plus qu'il s'agit sûrement d'une des moins bonnes histoires courtes. (ça ne vaut pas les "mandrades" ou "l'ascension du Mont Mirage")
Mais ce petit bémol n'enlève en rien la qualité d'ensemble de ce dernier box qui est parsemé d'excellentes histoires ("les six braves" et "Hell Crusaders") qui font vraiment parties des meilleurs arcs de ce manga.
Malgré le petit format de l'édition, le graphisme est vraiment agréable à l'œil et en plus possède un style propre qui est différent de la plupart des mangas.
Un bon point aussi pour les couvertures qui sont de véritables chefs d'œuvre.
Que de chemin parcouru en 20 tomes, le monde qu'a su créer Terasawa est carrément immense, on sent que l'auteur peut rajouter autant de couche qu'il veut, ça ne nuira nullement à la cohérence de son univers.

Vraiment un manga toujours d'actualité et qui se bonifie même avec le temps. Bref, c'est encore mieux que mes souvenirs d'enfance dus à l'anime.



konoha senpu

(Critique de www.manga-news.com )

Biographie de l'auteur :

Né le 30 mars 1955 sur l'île d'Hokkaido, Buichi Terasawa (????) est rapidement passionné dans sa jeunesse par l'animation. Après avoir raté son concours d'entrée pour une université, il décide de devenir mangaka professionnel après quelques petits travaux en amateurs. Ses histoires se tournent vers le shojo, mais son style est déjà orienté vers la science-fiction et les jeunes femmes dénudées. En 1976, il devient l'assistant d' Osamu Tezuka, mais devient indépendant l'année suivante après avoir gagné le 13ème prix Tezuka du Weekly Shonen Jump. En 1977, il crée Cobra, son oeuvre la plus populaire qui le fera connaitre dans le monde entier, et s'implique dans l'adaptation animée de son oeuvre. A partir de 1985, Terasawa se lance dans d'autres histoires, qui auront un succès plus ou moins retentissant. Avec  The Black Knight Bat en 1985, l'auteur  expérimente des techniques inédites de coloration à l'ordinateur.  Suivront  Midnight Eye Goku en 1986, Kabuto en 1987 et Takeru en 1992, pour laquelle il travaille entièrement sur ordinateur, ce qui fait probablement de cette série le premier "digital manga" de l'histoire ! 1994 marque le retour de l'auteur à ses premiers amours : en effet, Cobra revient dans de nouvelles aventures tout en couleur ! Puis, en 2008, il devient le réalisateur de la nouvelle série animée dédié à son héros fétiche, pour fêter ses trente ans d'existence ! Né l'année du mouton, et sa couleur favorite étant le noir, il donne à son studio le nom de Black Sheep. Cet acronyme est aussi une manière de souligner son style unique et atypique, faisant de lui un auteur à part dans la sphère du manga.

Les informations fournies dans la section « A propos du livre » peuvent faire référence à une autre édition de ce titre.

(Aucun exemplaire disponible)

Chercher:



Créez une demande

Si vous ne trouvez pas un livre sur AbeBooks, nous le rechercherons automatiquement pour vous parmi les livres quotidiennement ajoutés au catalogue.

Créez une demande