Le comte de Monte-Cristo (t.1)

Note moyenne 4,51
( 6 743 avis fournis par Goodreads )
)  
9782352874034: Le comte de Monte-Cristo (t.1)
Afficher les exemplaires de cette édition ISBN
 
 

Le jour même de ses noces, en 1815, Edmond Dantès, faussement accusé de bonapartisme, est emprisonné sur une île au large de Marseille. Près de quinze années plus tard, que reste-t-il à ce forçat que d'attendre et d'espérer ? Pendant sa détention inhumaine, un compagnon d'infortune, l'abbé Faria, a cependant fait de lui un homme du monde, instruit et érudit. En lui dévoilant son secret, il lui assurera en outre une fortune. Une fois libre, elle lui permettra d'exercer sa vengeance. Quitte à changer de visage et d'identité... Justicier raffiné, Monte-Cristo est moins de la race des seigneurs que de celle des survivants. Derrière l'aristocrate mystérieux qui ourdit sa revanche, survit le jeune homme qui connut le désespoir et frôla le suicide dans les cachots de la forteresse d'If. C'est là sa grandeur. Et ce qui fait du Comte de Monte-Cristo le livre le plus grave et le plus humain d'Alexandre Dumas.

Les informations fournies dans la section « Synopsis » peuvent faire référence à une autre édition de ce titre.

Extrait :

Extrait de la préface

Le Comte de Monte-Cristo est, avec Les Trois Mousquetaires, le roman le plus célèbre d'Alexandre Dumas. Connu et adapté dans le monde entier, on peut dire qu'il connaît toujours le même succès de nos jours et qu'il traverse toutes les générations comme il a déjà traversé toutes les frontières.
Cela peut se comprendre aisément : quand on songe un instant au résumé de l'intrigue, on s'aperçoit à quel point cette histoire aurait pu être écrite de nos jours. Un jeune homme, victime de l'avidité, de la jalousie et de l'ambition de trois autres, se retrouve injustement enfermé en prison durant quatorze ans. Il finit par s'évader et par trouver un extraordinaire trésor qui fait de lui un nabab digne des Mille et Une Nuits, mais aussi un capitaliste qui va user de sa puissance pour assouvir sa vengeance. Du reste, ses adversaires sont devenus entre-temps un sénateur, un banquier et un procureur de justice. Si Dumas avait vécu de nos jours, il y a fort à parier que son Dantès moderne aurait eu exactement les mêmes adversaires : les représentants de la politique, des finances et de la justice.
Mais la raison du succès de ce roman n'est pas seulement l'intrigue qui fait courir le lecteur haletant d'un bout à l'autre des 117 chapitres qui le composent : on n'a d'ailleurs jamais contesté à Alexandre Dumas son talent à développer toutes sortes d'intrigues à un rythme effréné. Non, cette oeuvre ne vieillirait pas aussi bien s'il ne s'agissait pas également d'un véritable monument littéraire, véhiculant toutes sortes d'images et d'idées, véritable carrefour de tous les genres à la mode à cette époque charnière (les années 1840), mais aussi des morceaux de bravoure quant au style de son auteur, trop souvent et toujours injustement méprisé comme écrivain. Après son entrée au Panthéon en 2002, année de son bicentenaire, cette préface est une autre occasion de le réhabiliter.

Une série d'expériences littéraires avant Monte-Cristo
Lorsqu'en 1843 Alexandre Dumas rédige Le Comte de Monte-Cristo, cela fait déjà vingt ans qu'il écrit et quinze qu'il édite toutes sortes de textes. Il publie ses Nouvelles contemporaines en 1826 (lesquelles ne se seraient vendues qu'à quatre exemplaires) ; suivent des poésies, nouvelles, essais, articles et, surtout, pièces de théâtre. En 1828, Dumas met le drame au goût du jour avec Henri III et sa cour, rédigé en deux mois. Premier succès, premier rendez-vous aussi avec l'Histoire mise en scène. Dumas écrit dès lors avec frénésie de nombreuses autres pièces, telles qu'Antony (1839), Charles VII et ses grands vassaux (1831), La Tour de Nesle (1832) et Kean ou Désordre et Génie (1836), date importante dans l'économie générale de l'oeuvre puisque notre dramaturge y aborde le thème de «l'homme différent - voire au-dessus - des autres» : thème prédominant dans Monte-Cristo. Entre-temps, en 1834, Dumas rédige ses premières Impressions de voyages, qui concernent alors la Suisse, mais l'Italie ne va pas tarder : plusieurs de ses futures annotations vont lui permettre d'aborder nombre de romans, avant d'être récupérées dans Monte-Cristo.
Car en 1836, après l'échec de Caligula, pièce dont la rédaction succède à celle de Kean, Dumas comprend que la vogue du théâtre dramatique et historique commence à s'essouffler, en tout cas en ce qui le concerne. À l'aube de la quarantaine, il sent qu'il va lui falloir changer de genre littéraire. Et, à de nombreuses reprises, Dumas prouvera sa capacité à se renouveler ou, au contraire, à retrouver et à faire partager de nouveau ses thèmes favoris.
C'est en 1838 que commence réellement la carrière romanesque de Dumas, avec une série d'ouvrages dont on retiendra surtout Pauline. Pas seulement parce que l'Italie y paraît dès les premières pages, mais surtout parce que Dumas utilise un type de personnage, qu'on pourrait qualifier de gothique : l'homme mystérieux, pâle, sinistre, tout-puissant - au moins en apparence -, paraissant suivre de machiavéliques combinaisons, et en même temps se comportant en public comme un homme du monde. Ce genre de personnage est très à la mode alors, entre les dandys qui rejettent la société (voir les héros de Byron), les homme supérieurs qui tissent des intrigues dans le secret de leurs existences tout en occupant des statuts honorables (Vautrin, célèbre héros balzacien et ancien bagnard, qui devient chef de la police dans Splendeurs et misères des courtisanes) et, surtout, tous ces personnages maléfiques, démoniaques, voire «vampiresques» qui foisonnent dans les romans de Byron, d'Hoffmann, de Gautier ou de Sheridan Le Fanu, et qui aboutiront à la fin du siècle, dans des registres très différents, au capitaine Nemo ou à Dracula. Il est vrai que depuis le début du siècle, un autre type de héros est apparu : le jeune homme enthousiaste, prêt à conquérir le monde, qui se lance dans une folle quête, bousculant tout (et se faisant lui-même bousculer) sur son passage, et qui a pour lui toutes les qualités de la jeunesse, de la beauté, de la bravoure et de la loyauté. Ce sont maints héros de Walter Scott, c'est aussi le Rastignac de Balzac. C'est, en 1843, Le Chevalier d'Harmental de Dumas qui trouve enfin un premier véritable succès, largement confirmé l'année suivante avec Les Trois Mousquetaires : d'Artagnan s'y présente en héros positif, charmeur, ironique, à la fois rusé et naïf, maladroit et habile.
L'écriture de ces deux romans ne se situe pas par hasard, juste avant celle de Monte Cristo. Pour aborder la vengeance de Dantès, Dumas aura eu besoin tout d'abord de mettre au point une manière de travailler, d'utiliser des types de personnages et, surtout, il aura enfin la place pour développer tout un univers personnel, fait de décors idéaux, de lectures idéales, et d'idées philosophiques qui ne cesseront ensuite de porter leurs marques dans les romans ultérieurs, dans Le Vicomte de Bragelonne ou La San Felice, pour ne citer qu'eux.

Présentation de l'éditeur :

Monte-Cristo est moins de la race des seigneurs que de celle des survivants.
Derrière l'aristocrate mystérieux qui ourdit sa vengeance, il faut retrouver, en filigrane obsédant et révélateur, le jeune homme qui, agrippé aux vergues du Pharaon, a affronté les tempêtes de l'océan Indien, s'est déchiré la paume des mains en brassant des voiles, a peut-être souffert des fièvres et du scorbut ; l'homme qui a connu le désespoir, a frôlé le suicide en subissant quelque vingt années d'une détention physiquement - et surtout moralement - inhumaine dans les cachots obscurs et puants de la forteresse d'If.
Mais Monte-Cristo est davantage un justicier raffiné qu'un vengeur brutal. C'est là toute la grandeur du personnage. C'est ce qui fait du Comte de Monte-Cristo le livre le plus grave et le plus humain d'Alexandre Dumas.
Didier Decoin

Les informations fournies dans la section « A propos du livre » peuvent faire référence à une autre édition de ce titre.

Acheter D'occasion
état :  Très bon
Archipoche collection , 2012. 1... En savoir plus sur cette édition

Frais de port : EUR 14,99
De France vers Etats-Unis

Destinations, frais et délais

Ajouter au panier

Meilleurs résultats de recherche sur AbeBooks

1.

Dumas, Alexandre
Edité par Archipoche (2012)
ISBN 10 : 2352874033 ISBN 13 : 9782352874034
Ancien ou d'occasion Couverture souple Quantité disponible : 1
Vendeur
Librairie Thé à la page
(Montélimar, France)
Evaluation vendeur

Description du livre Archipoche, 2012. Couverture souple. Etat : Tres bon. Archipoche collection , 2012. 1 volume format In-12 très bon petite déchirure jaquette, tranches dorées. Envoi rapide et soigné. N° de réf. du vendeur 1-309473

Plus d'informations sur ce vendeur | Contacter le vendeur

Acheter D'occasion
EUR 8,90
Autre devise

Ajouter au panier

Frais de port : EUR 14,99
De France vers Etats-Unis
Destinations, frais et délais

2.

Dumas, Alexandre
Edité par Archipoche (2012)
ISBN 10 : 2352874033 ISBN 13 : 9782352874034
Ancien ou d'occasion Couverture souple Quantité disponible : 20
Vendeur
CENTRAL MARKET
(ANTIBES CEDEX, FR, France)
Evaluation vendeur

Description du livre Archipoche, 2012. Etat : D'occasion - Comme neuf. Brand new book. Livre comme neuf. N° de réf. du vendeur 9782352874034

Plus d'informations sur ce vendeur | Contacter le vendeur

Acheter D'occasion
EUR 40
Autre devise

Ajouter au panier

Frais de port : EUR 5,99
De France vers Etats-Unis
Destinations, frais et délais

3.

Dumas, Alexandre
Edité par Archipoche (2012)
ISBN 10 : 2352874033 ISBN 13 : 9782352874034
Ancien ou d'occasion Quantité disponible : 1
Vendeur
medimops
(Berlin, Allemagne)
Evaluation vendeur

Description du livre Archipoche, 2012. Gut/Very good: Buch bzw. Schutzumschlag mit wenigen Gebrauchsspuren an Einband, Schutzumschlag oder Seiten. / Describes a book or dust jacket that does show some signs of wear on either the binding, dust jacket or pages. N° de réf. du vendeur M02352874033-V

Plus d'informations sur ce vendeur | Contacter le vendeur

Acheter D'occasion
EUR 7,45
Autre devise

Ajouter au panier

Frais de port : EUR 45
De Allemagne vers Etats-Unis
Destinations, frais et délais