100 idées pour réussir son entrée au col

 
9782353450480: 100 idées pour réussir son entrée au col
Extrait :

LE GRAND PASSAGE

IDÉE 1

Aujourd'hui, tous les élèves de l'école primaire passent en 6e de collège, ce devrait donc être un passage ordinaire. Et pourtant il n'en est rien. Ce passage reste un événement marquant dans la vie scolaire de l'élève. Si on a pu considérer comme un événement le passage de l'école maternelle à l'école élémentaire, celui-ci est sans commune mesure avec l'angoisse, la pression qui précède et accompagne l'entrée en 6e.

Cette pression, tous les acteurs y participent :
les parents, inquiets du fait que leur enfant leur enfant va s'autonomiser davantage, et leur échapper un peu plus.
le professeur des écoles de CM2, qui a longuement prévenu que l'entrée en 6e sera «un moment difficile», «qu'il y aura plusieurs professeurs», «qu'il faudra changer de salle», qu'il faut «absolument savoir parfaitement lire écrire et compter», qu'il y «aura du travail à faire le soir à la maison»...
les représentants du collège, qui au cours des réunions de présentation aux élèves ou aux parents, font un portrait trop souvent anxiogène de leur établissement, en insistant sur tous les dangers auxquels l'élève sera exposé et qu'il devra affronter, sur tout le travail qu'il devra fournir, sur toute l'organisation dont il devra faire preuve dans la gestion de son travail...
l'élève de CM2 lui-même, qui sait que «le grand» de l'école élémentaire qu'il était va devenir «le petit» du collège, qu'il va perdre une partie de ses copains, qu'il va devoir découvrir un établissement qu'il ne connaît pas et où il devra prendre de nouveaux repères.
Pourquoi accorde-t-on une telle importance à ce passage ? Devrait-on «secondariser» le CM2 ? ou «élémentariser» la 6e pour que l'enfant bénéficie d'une transition simple ? En fait, c'est la différence de statut des deux établissements (école élémentaire et collège) qui amène ces difficultés.
L'école élémentaire est un petit établissement comportant au plus 375 élèves, mais qui le plus souvent ne regroupe que 100 à 150 élèves.
Le collège est un établissement comportant au minimum 300 élèves mais pouvant atteindre jusqu'à 1 500 élèves... quand il ne fait pas partie intégrante d'une cité scolaire où, avec le lycée, le nombre d'élèves peut atteindre 1 200 élèves.
À l'école élémentaire, il n'y a qu'un unique professeur par classe, même si certaines classes bénéficient d'intervenants extérieurs, par exemple en EPS ou en musique.
Au collège, au contraire, il y a un professeur par discipline, ce qui implique pour l'élève de se faire connaître et reconnaître par au moins 7 professeurs différents. De son côté, le professeur d'une discipline aura lui aussi beaucoup de mal à connaître et reconnaître ses élèves puisqu'il peut avoir à enseigner auprès de trop nombreuses classes.

Si les professeurs ou le conseiller d'éducation connaissent ton nom au bout de deux semaines, c'est peut-être mauvais signe... signe que tu t'es fait trop remarquer !

Présentation de l'éditeur :

° L'entrée en 6e au collège est un moment difficile. C'est une importante rupture pédagogique qui angoisse de nombreux élèves : les locaux, les professeurs, les enseignements, les rythmes, les contrôles, sont différents de ceux de l'école primaire. Beaucoup d'enfants, notamment les plus fragiles, se sentent soudain perdus, déstabilisés. En aggravant leurs difficultés, cette épreuve peut même en entraîner certains dans de réels problèmes d'adaptation, dans un cycle fatal jusqu'au décrochage. Pour d'autres, qui n'étaient pas en difficulté auparavant, le stress de l'entrée au collège peut les amener à un premier échec.

° Cette rupture est également souvent difficile pour les parents. Pour réussir au collège, leur enfant doit désormais devenir autonome : dans ses études, mais aussi dans ses comportements quotidiens, car il n'existe pas de coupure entre les deux. Il s'agit pour lui de passer d'un âge à un autre, de grandir, de mûrir. Beaucoup de parents s'inquiètent alors de ce que leur enfant va leur échapper un peu plus. Mais laisser son enfant conquérir son autonomie, cela ne veut pas dire le laisser seul !

° 100 idées qui s'équilibrent entre pragmatisme, conseils prudents et modestes pour permettre aux parents de maintenir avec leur enfant le contact indispensable, préserver la confiance... et le préparer au mieux pour affronter le collège.

° 100 idées pour aider les élèves à tenir leur place au collège, à ne pas se laisser dérouter, à s'organiser, et à faire face aux «dangers», que ce soit la bande, les «jeux» idiots, la cigarette ou le racket...

Alain Corneloup est aujourd'hui responsable pédagogique des journaux quotidiens pour enfants Mon Quotidien et Le Petit Quotidien. Au cours de sa carrière dans l'Éducation nationale, ses rôles de maître formateur, de conseiller pédagogique, de directeur d'école annexe de l'IUFM de Paris, et enfin de responsable pédagogique d'un IUFM privé, l'ont amené à conseiller, accompagner, former de très nombreux professeurs des écoles.

Les informations fournies dans la section « A propos du livre » peuvent faire référence à une autre édition de ce titre.

Acheter neuf Afficher le livre
EUR 13,18

Autre devise

Frais de port : EUR 12
De France vers Etats-Unis

Destinations, frais et délais

Ajouter au panier

Meilleurs résultats de recherche sur AbeBooks

1.

Alain Corneloup
Edité par Editions Tom Pousse (2011)
ISBN 10 : 2353450482 ISBN 13 : 9782353450480
Neuf(s) Quantité : 3
Vendeur
Gallix
(Gif sur Yvette, France)
Evaluation vendeur
[?]

Description du livre Editions Tom Pousse, 2011. État : Neuf. N° de réf. du libraire 9782353450480

Plus d'informations sur ce vendeur | Poser une question au libraire

Acheter neuf
EUR 13,18
Autre devise

Ajouter au panier

Frais de port : EUR 12
De France vers Etats-Unis
Destinations, frais et délais