1801. la Premiere Constitution de Haiti

 
9782355162152: 1801. la Premiere Constitution de Haiti
Extrait :

Préface de Louis-Joseph JANVIER

De même que l'organisme du corps humain, l'organisme du corps social obéit à des lois rigoureuses.
Le peuple haïtien appartient à la race noire, il habite une île montagneuse qui, quoique située dans la partie boréale de la zone torride, jouit d'un climat marin relativement tempéré, il ne lit que les livres français : il aime le mouvement, les institutions démocratiques, les théories égalitaires.
Étant jeune, il a les défauts et les qualités de la jeunesse : l'enthousiasme et l'impatience, la pétulance et la candeur.
De là ses agitations, son ardent désir du mieux.
Les problèmes sociaux se résolvent moins par la violence que par les discussions pacifiques et scientifiques auxquelles ils donnent heu.
La politique est une science expérimentale. L'histoire qui, selon le mot de Gambetta, est la science maîtresse, en contient toutes les leçons. L'histoire d'une nation raconte son existence depuis ses origines, comme l'observation médicale raconte la maladie depuis sa naissance.
Le fait historique ordinaire lorsqu'il parvient à notre connaissance est quelquefois entaché d'erreur. Souvent on le conteste. Il peut être controuvé.
La Constitution est un document d'une valeur réelle, absolue, incontestable. Là le lait se révèle, parle ; l'idée, qui a animé telle époque, tels hommes, apparaît clairement.
Je réunis les constitutions haïtiennes les reliant entre elles par des aperçus historiques, des considérations sociologiques.
Aux principes qui sont immanents, je subordonne et sacrifie volontiers les individus qui ne sont pas même constants ; aux intérêts particuliers qui sont locaux ou passagers, je préfère systématiquement l'intérêt national parce qu'il est général et permanent.
Il est possible que ce livre enseigne et renseigne.
Parler avec franchise des hommes et des choses de son pays, c'est user d'un droit. Fouiller son passé, interroger son présent pour lui préparer un avenir meilleur, digne de lui, c'est remplir un devoir.
L'histoire abat les grandes impatiences et soutient les légitimes espérances, a écrit Guizot.
Embrassant l'ensemble du mouvement progressif de ma race, celui du devenir de ma patrie, je crois qu'elles accompliront leurs destinées, qu'elles rempliront tout leur mérite ; comparant leur sombre, leur douloureux passé à leur présent, j'affirme qu'elles grandissent ; voyant qu'elles commencent à ne plus être trahies ou reniées par leurs brillantes lumières, j'espère qu'elles sauront marcher d'elles-mêmes, d'un pas ferme et sûr, sans défaillir.

Présentation de l'éditeur :

Aux lecteurs,

La présente édition de la constitution, «autonomiste» pensée, souhaitée et promulguée par Toussaint-Louverture, est tirée d'un recueil de textes de lois relatifs à la république de Saint-Domingue, réunis par la prévoyance de Louis-Joseph Janvier.

Ce texte est d'une grande portée : ce n'est rien de moins que le projet politique pour la colonie, durant les années où l'ancien esclave de l'habitation Bréda en était le gouverneur général.

Témoignage, de cette épopée hors du commun, qui voit jaillir comme du néant, un génie politique rare.

Ce texte est d'importance : à l'époque où il est édité, il ne reste que deux ans à vivre à son principal inspirateur : Toussaint-Louverture.

Coup du sort ou clin d'oeil de l'Histoire, le texte est ratifié dans la colonie de Saint-Domingue, presque dix ans, jour pour jour après l'insurrection de la Plaine du Nord qui conduisit, par l'ampleur de ses répercussions, à peser de façon décisive dans la Métropole sur une solution favorable de la question coloniale dans le sens de ceux qui prônaient l'abolition.

Cette abolition intervient de façon effective en 1794, après une session houleuse de l'Assemblée-Nation (Législative ou «Convention nationale» ?)

1801 : année terrible s'il en fut, d'une période particulièrement troublée, après plus d'une décennie de tensions, de luttes, d'affrontements, de destructions mais aussi d'espérances, de reconstruction et de réconciliation, même partielle.

Les informations fournies dans la section « A propos du livre » peuvent faire référence à une autre édition de ce titre.

Acheter neuf Afficher le livre
EUR 42,98

Autre devise

Frais de port : EUR 4,17
Vers Etats-Unis

Destinations, frais et délais

Ajouter au panier

Meilleurs résultats de recherche sur AbeBooks

1.

Ekomy, G.
Edité par Editions de L'Amandier,, Port-au-Prince: (2013)
ISBN 10 : 2355162158 ISBN 13 : 9782355162152
Neuf(s) Paperback Edition originale Quantité : 1
Vendeur
Libros Latinos
(Redlands, CA, Etats-Unis)
Evaluation vendeur
[?]

Description du livre Editions de L'Amandier,, Port-au-Prince:, 2013. Paperback. État : New. 1st ed.. Reprints the 1801 constitution of Haiti which abolished slavery, made Toussaint Louverture governor for life, set trade guidelines and much more 50 p., wrps. N° de réf. du libraire 167382

Plus d'informations sur ce vendeur | Poser une question au libraire

Acheter neuf
EUR 42,98
Autre devise

Ajouter au panier

Frais de port : EUR 4,17
Vers Etats-Unis
Destinations, frais et délais