Comme un dimanche d'août à Burgaz

Note moyenne 0
( 0 avis fournis par GoodReads )
 
9782356140340: Comme un dimanche d'août à Burgaz
Extrait :

What did I do to be so black and blue !

Le refrain roulait dans ma tête, roulait vers un point aveugle cruel nauséeux tandis que le Terminal de Autobuses Estrella de Oro grouillait de monde et d'autocars. J'avais oublié à quel point la gare routière à l'angle de la Avenida Cuauhtemoc et de la Avenida Wilfrido Massieu m'avait incommodée à notre arrivée. Jake et moi y avions débarqué en autocar de deuxième classe quinze jours auparavant. On eût dit que ma mémoire avait déjà commencé son travail d'occultation. S'empressait-elle de refouler les événements de nos vacances d'hiver à Acapulco ? Rêves d'hiver, rencontres sous les Tropiques, Elvis Presley chante Fun in Acapulco, Bo Derek se trémousse pour Dudley Moore, amours d'azur, planète de sable, rêves de bungalows roses à Acapulco Diamante. Ici les autocars étaient alignés en épi comme des monstres dressés pour une course infernale. Les chauffeurs étaient déjà au volant, qui feuilletant un magazine de cul, qui parcourant la rubrique sport d'un quotidien. Certains somnolaient d'autres causaient par la fenêtre. D'autres encore faisaient tourner leur moteur, impatients de s'élancer sur les pistes caillouteuses du Mexique.
Le Mexique, quoi qu'en pensent les Américains du Nord, quoi qu'en disent Jack Kerouac et mon Américain de Jake, pas si exotique au final. Feliz Navidad ! Sur les banderoles et à la radio. Dans les rues et les parcs. Feliz Navidad ! A longueur de temps - Feliz Navidad ! Plages de sable, soleil de plomb, tequila, tortillas, les falaises de La Quebrada et les monticules de merde à ciel ouvert du Zocalo. Feliz Navidad ! Pourquoi n'ai-je pas accompagné Stéphanie en Louisiane ?

Stéphanie Dear,
Raconte-moi la Nouvelle-Orléans...

Dans la gare même il n'y avait pas d'indications précises quant à la destination des autocars. Pas de panneaux pas de flèches pas d'affiches. C'était la pagaille la plus totale, du moins pour les gringos que nous étions. Un peu comme à Istanbul au départ des bateaux à vapeur. Lequel allait à Kadiköy, lequel à Üsküdar, lequel à Kinali ? La foule toujours courait d'un ponton à l'autre à la poursuite d'un démon invisible avant de s'enfourner dans les blancs vaisseaux du Bosphore. Accrochée d'un côté à la poigne de ma mère de l'autre à celle de mon père, je courais moi aussi. Je courais, le coeur en émoi de peur de rater le vapur pour notre journée de villégiature chez Tante Maryam à Kinali Ada. Je suivais les coulées humaines dans un sens puis dans l'autre tout autour de l'embarcadère. Une fois à bord, calé sur un siège en bois contre un grand hublot, mon corps cessait de vibrer aux bruits de mon coeur. Je voyais alors le Bosphore s'évaser jusqu'à la ligne d'horizon et me disais que jamais, ô grand jamais je n'irais plus loin que cette ligne.
(...)

Biographie de l'auteur :

Esther Heboyan est née le 26 mars 1955 à Istanbul (Turquie) Avec sa mère et sa s ur cadette, elle quitte définitivement la Turquie en 1963 pour rejoindre le père émigré en Allemagne, avant de rejoindre la France où naîtra un frère. C'est dans une école communale d'Asnières-sur-Seine qu'elle commence l'apprentissage du français. Suivent des années d'adaptation et d'ancrage identitaires que des études d'anglais et la fascination pour l'Amérique remettront finalement en question. L'exil américain au début des années quatre-vingts est décisif, restructurant sa perception de l'existence et confirmant l'impérieuse nécessité d'écrire. Après des études de journalisme à l'université d'Iowa City et un doctorat en études anglophones à l'Université Sorbonne nouvelle (Paris III, 1994), Esther Heboyan se consacre à l'enseignement et à la recherche en littérature américaine. Elle a publié des traductions, notamment depuis le turc, et des nouvelles en français et en anglais. Elle est Maître de conférence en littérature américaine à l'Université d'Artois (depuis 1996) et membre du laboratoire "Textes et Cultures" de l'Université de l'Artois. Elle est auteur de plusieurs articles et ouvrages dont : - Un recueil de nouvelles sur la vie quotidienne d'Istanbul : Les passagers d'Istanbul, Paru en 2006 aux éditions Parenthèses; - De ville en ville: Ombres et traces, co-écrit avec Nedim Gürsel, paru en 2007 aux éditions Le Seuil; - Exil à la frontière des langues (Artois Presses Université); - une traduction du turc Au pays des poissons captifs20 : Une enfance turque de Nedim Gürsel (Bleu autour); - La figure de la comparaison, aux Presses de l'Artois, 2009 (études rassemblées, article sur la comparaison dans "The Human Comedy" de Saroyan); Ainsi que : - poèmes écrits en anglais et publiés sur le site

Les informations fournies dans la section « A propos du livre » peuvent faire référence à une autre édition de ce titre.

Acheter neuf Afficher le livre
EUR 15,20

Autre devise

Frais de port : EUR 12
De France vers Etats-Unis

Destinations, frais et délais

Ajouter au panier

Meilleurs résultats de recherche sur AbeBooks

1.

Esther Heboyan
Edité par Empreinte temps présent Editions (2011)
ISBN 10 : 2356140344 ISBN 13 : 9782356140340
Neuf(s) Quantité : 3
Vendeur
Gallix
(Gif sur Yvette, France)
Evaluation vendeur
[?]

Description du livre Empreinte temps présent Editions, 2011. État : Neuf. N° de réf. du libraire 9782356140340

Plus d'informations sur ce vendeur | Poser une question au libraire

Acheter neuf
EUR 15,20
Autre devise

Ajouter au panier

Frais de port : EUR 12
De France vers Etats-Unis
Destinations, frais et délais