Un roman français (op) - Audio livre 1CD MP3 - 467 Mo

Note moyenne 3,58
( 2 626 avis fournis par Goodreads )
)  
9782356412010: Un roman français (op) - Audio livre 1CD MP3 - 467 Mo
Afficher les exemplaires de cette édition ISBN
 
 
Revue de presse :

Un roman français est un roman, français, où les fulgurances sur le temps passé côtoient les complaisances sur le temps présent. Il recèle des pages splendides sur l'enfance, la parentèle, la métamorphose de l'aristocratie et de la bourgeoisie, passées en moins de cent ans de l'Action française au CAC 40 (voir l'encadré page 66). Beigbeder, témoin privilégié de cet avatar, rend hommage aux siens avant de rentrer au bercail après des années d'égarement du coeur et de l'esprit. L'ex-jeune homme (43 ans) «shooté à l'image» - dixit un proche - paie avec ces 280 pages de confession son ticket d'entrée dans la principauté des «gensdelettres». Il «vire» à l'écrivain français, comme jadis les communistes - qu'il a conseillés pour une élection - accusaient les socialistes de «virer» à droite. Il n'y a pas de honte à cela, il n'en éprouve d'ailleurs aucune. Au contraire, il met les formes. Hier, il citait Bret Easton Ellis; aujourd'hui, Sartre. Pas celui de la Critique de la raison dialectique, il ne faut pas exagérer : celui des Mots : «Si je range l'impossible Salut au magasin des accessoires, que reste-t-il ? Tout un homme, fait de tous les hommes et qui les vaut tous et qui vaut n'importe qui.» Il évoque Modiano pour le «souci du détail», Gide pour ses formules («Je suis bâti sur pilotis : ni fondation, ni sous-sol»), Proust, pour le reste. Il lit le Journal de Larbaud, «très grand styliste», et Montaigne, adapté en français moderne. Ne croyez pas que Beigbeder fasse un dernier inventaire avant liquidation, il change de perspective. Il ne renie pas ses modèles américains, il les francise : «Tom Wolfe s'inspire de Zola»; «Bukowski admirait Céline»... Un roman français annonce le retour de l'enfant prodigue dans la France mondialisée. L'ex-jeune homme dérangé rentre dans le rang pour se faire une place au soleil littéraire. (Emmanuel Hecht - L'Express du 20 août 2009)

Ayant choisi dans son dernier roman le mode de la confession sans frime, celui de la confidence honnête, voici Beigbeder simple et bouleversant...
Oui, c'est un livre «vache qui rit» où, par des jeux de miroirs complexes, qui se renvoient son image à l'infini, Beigbeder s'aperçoit que derrière chacun de ses éclats (de rire, médiatiques) se cache en réalité un homme, sinon qui pleure, du moins qui souffre. On pourra se moquer facilement des soi-disant douleurs d'un nanti à qui tout aura réussi, et on aura tort : la mélancolie, la tristesse, le chagrin n'obéissent à aucune condition sociale, de même que le grand écrivain n'est jamais celui qui endosse l'officielle panoplie du maudit génie...
Jamais le cauchemar de la superficialité n'aura paru si bien décrit, analysé. (Yann Moix - Le Figaro du 20 août 2009)

Dans ce qui n'est pas un roman, mais la confession d'un enfant du siècle, l'auteur de «99 Francs» trouve des accents de sincérité inédits...
Il dit surtout avoir enfin accepté, à 44 ans, de s'arracher au culte de l'instant. Le bouffon schizophrène de «99 Francs», ce fils de pub, se rappelle qu'il porte aussi le nom d'un grand-père catholique et royaliste, riche d'une dizaine de sanatoriums dans le Béarn, qui cacha quelques juifs sous l'Occupation. Et qu'il est, par sa mère, le rejeton d'une très aristocratique lignée, celle des Chasteigner de la Rocheposay où se distinguent un évêque ambassadeur d'Henri II, un abbé de Nanteuil auquel Ronsard dédia une ode, et un arrière-grand-père tombé au champ d'honneur en 1915. C'est ainsi que le night-clubber acharné de «Vacances dans le coma» ouvre l'un de ses livres les plus réussis sur cette prise de conscience : «Je descends d'un preux chevalier qui a été crucifié sur des barbelés de Champagne.»...
Et cette impossibilité de l'héroïsme, qui ronge secrètement les 280 pages d'«Un roman français», leur donne une profondeur angoissée et un vrai romantisme noir. (Grégoire Leménager - Le Nouvel Observateur du 20 août 2009)

Bien sûr, on aurait préféré un roman élagué de tous ces (faux) bons mots, toutes ces pirouettes qui affadissent la narration. Mais en dépit de cela, l'auteur construit un récit intimiste convaincant, souvent émouvant, qui au fil des pages gagne en intensité et en force persuasive. Pour offrir, notamment sur sa relation avec son frère, et plus encore peut-être sur l'itinéraire de ses parents, des moments de belle et intelligente gravité. Appelons cela de la profondeur, une dimension qui jusqu'à présent semblait intimider Beigbeder et qu'il commence à apprivoiser. (Nathalie Crom - Télérama du 26 août 2009)

Frédéric Beigbeder remonte le temps... Son meilleur roman...
La garde à vue n'est qu'une anecdote. Et pourtant, elle permet à Frédéric Beigbeder de crever la surface du temps, d'identifier l'objet des refoulements et de trouver sa place. En sorte qu'il signe un touchant hommage à l'arrière-grand-père et au grand-père maternels : Thibaud de Chasteigner, tombé en Champagne en 1915, et Pierre qui, avec humilité, se reprochait au soir de son existence d'être entré sur le tard dans la Résistance...
On dit du mariage qu'il engage pour la vie. Mais jusqu'à un certain point. En revanche, on dit rarement d'un divorce qu'il dure toute la vie. En ce sens, Frédéric Beigbeder décrit à point nommé l'irrépressible aspiration à faire corps avec son temps, à conjurer le spectre du déclassement, à abolir la distance entre soi et ceux qui paraissent jouir de la faveur, de la cour ou du vulgaire, dans l'espoir de ne pas avoir à répondre à la question que chacun est pour soi-même. (Philippe Delaroche - Lire, septembre 2009)

Pour tenter un inventaire de lui-même, pour explorer son karma de " cadet famélique au profil de croissant de lune ", Beigbeder s'est placé sous une lunette de dissection très française. Loin des " vices agréables et addictions toxiques ", Beigbeder polit au blanc d'Espagne une autobiographie saline, sensible, nuageuse : le frère revendiqué de Houellebecq s'y retrouve neveu adoptif de Françoise Sagan. C'est une histoire d'enfant gâté, à tous les sens du mot. Moins hystérique, plus mercuriel, Beigbeder conduit sa croisière de charme avec une casquette de capitaine folâtre...
Un roman français ? Ou comment une ligne de blanche sur un capot donne beaucoup de lignes noires dans un volume. Un noctambule signe là son meilleur livre. L'enfance aussi est une garde à vue. (Marc Lambron - Le Point du 17 septembre 2009)

Il y a du bovarysme chez Frédéric Beigbeder. Par l'écart entre ce qu'il voit de lui-même et ce que d'autres en perçoivent. Par le constant principe de déception face à la banalité de l'existence. Mais aussi parce que, dans son dernier roman, l'autre personnage principal, à côté de lui, se trouve être un certain Charles B. Comme chez Flaubert. Ou presque : non pas Bovary, mais Beigbeder, son frère aîné. Dans Un roman français, Frédéric se met donc en scène avec Charles...
Dans ce dernier livre, Frédéric Beigbeder, en effet, paraît se dévoiler et, d'une certaine façon, passer aux aveux. Certes, depuis les Confessions de Rousseau, le premier texte autobiographique de l'histoire littéraire, l'on sait ce qu'il en est de la sincérité affichée et de ses arrangements avec la réalité. Mais l'écrivain fournit ici des clés qui permettent de mieux comprendre, sinon sa vie, du moins les sept romans qu'il a fait paraître depuis les Mémoires d'un jeune homme dérangé, en 1990. Il en révèle une dimension personnelle, qu'on ne soupçonnait pas vraiment. On s'explique mieux maintenant la tonalité cynique et ricanante de cette écriture, comme la permanente propension à la provocation. (Jean-Claude Lebrun - L'Humanité du 1er octobre 2009)

La vérité est peut-être à chercher dans une lecture moins passionnée de l'auteur, qui n'est ni Proust ni un scribouillard médiocre, et son nouveau roman touche à la sincérité et à la simplicité de celui qui tente de revenir à l'essentiel : ses origines, sa famille, son enfance...
Si on reproche souvent à Frédéric Beigbeder une fausse modestie déguisée en autocritique, on néglige peut-être de voir la sincérité de certains de ses aveux de faiblesse, et la gravité qu'il pousse du pied sous le tapis clignotant de sa frivolité. «J'ai inventé celui qu'on prend pour moi depuis vingt ans», lance-t-il tel un défi. Jusqu'à oublier qui il est ? «Un garçon trop à l'abri»... Vraiment ? (Sabine Audrerie - La Croix du 29 octobre 2009)

Présentation de l'éditeur :

« C?est l?histoire d?une Emma Bovary des seventies, qui a reproduit lors de son divorce le silence de la génération précédente sur les malheurs des deux guerres. C?est l?histoire d?un père cynique parce que son coeur était brisé. C?est l?histoire d?un garçon mélancolique parce qu?il a grandi dans un pays suicidé, élevé par des parents déprimés par l?échec de leur mariage. Telle est la vie que j?ai vécue : un roman français.»Pierre Tissot interprète avec ce qu?il faut d?émotion et de distance ce récit doux amer. Prix Renaudot 2009

Les informations fournies dans la section « A propos du livre » peuvent faire référence à une autre édition de ce titre.

EUR 19,30

Autre devise

Frais de port : EUR 20,02
De France vers Etats-Unis

Destinations, frais et délais

Ajouter au panier

Autres éditions populaires du même titre

9782253134411: Un roman français - Prix Renaudot 2009

Edition présentée

ISBN 10 :  2253134414 ISBN 13 :  9782253134411
Editeur : Le Livre de Poche, 2010
Couverture souple

9782246734116: Un roman français - Prix Renaudot 2009

Grasset, 2009
Couverture souple

9780320070549: Un Roman Francais (Prix Renaudot 2009) (French Edition)

French..., 2009
Couverture souple

9782298030969: Un roman français

France..., 2010
Couverture souple

9782738225948: Un roman français - Prix Renaudot 2009

Succès..., 2010
Couverture souple

Meilleurs résultats de recherche sur AbeBooks

1.

Frédéric Beigbeder
Edité par Audiolib (2009)
ISBN 10 : 2356412018 ISBN 13 : 9782356412010
Neuf Quantité disponible : 4
Vendeur
Gallix
(Gif sur Yvette, France)
Evaluation vendeur

Description du livre Audiolib, 2009. Etat : Neuf. N° de réf. du vendeur 9782356412010

Plus d'informations sur ce vendeur | Contacter le vendeur

Acheter neuf
EUR 19,30
Autre devise

Ajouter au panier

Frais de port : EUR 20,02
De France vers Etats-Unis
Destinations, frais et délais