L'art du costume à la Comédie-Française

Note moyenne 4
( 1 avis fournis par Goodreads )
)  
9782358480246: L'art du costume à la Comédie-Française
Afficher les exemplaires de cette édition ISBN
 
 
Extrait :

LE COSTUME, UNE TRACE DE NOTRE HISTOIRE

Notre théâtre regorge de «vieux costumes» conservés par amour, comme un défi au temps qui passe, en véritable musée d'histoires. Ces costumes témoignent des corps, des modes, des diverses esthétiques que le plateau a engendrés, siècle après siècle, et nous pouvons ainsi voir l'évolution fantastique de notre art. Il a fallu mille abeilles pour coudre, broder, couper tant de rêves différents, tant d'interprétations d'un costume historique, tant de propositions pour le papillon de Lechy Elbernon ou le visage du monstre de Psyché... Il a fallu l'art subtil de nos costumiers, des tailleurs, des couturières, des modistes, de ces petites mains de fées, et le remarquable artisanat de nos ateliers pour mettre au monde tant de robes dérisoires et sublimes, qui prennent vie grâce aux interprètes. Cette nouvelle peau, qui permet à l'acteur de se rêver autre et d'habiller son corps-instrument, nous fait voyager dans un autre temps, dans un autre milieu, dans un autre imaginaire : je ne suis rien de ce que tu vois, mais je suis ce que je dis et cela tu peux le voir.

Un costume pour jouer, comme une parure de séducteur ou un camouflage ?... Et si, justement, un costume était d'abord la possibilité d'une beauté qui sommeille ? Chaque fois que l'acteur rentre dans l'intimité de sa loge, il va y chercher à travers son costume l'image d'une autre vie, le courage d'entrer en scène et le visage inconnu qu'il peut s'inventer. Il va à la rencontre d'un autre, dessiné par la pensée de l'auteur, et c'est pour lui les premiers pas dans un univers fantasmé. Son costume, sa coiffure, le maquillage le conduisent déjà ailleurs, dans un temps arrêté qui sera très vite le temps de la représentation. Telles une armure, une protection, c'est ce corps faux qui l'encourage à chercher au fond de son âme : le vrai. C'est grâce à ce déguisement qui le masque, qu'il peut s'offrir au personnage, à l'écriture. Au fond c'est une ruse, un prétexte pour abandonner momentanément son «moi» et se rendre disponible à la représentation, car l'habit fait l'acteur autant que ce dernier sait lui céder une vie.

L'exposition de ces «costumes témoins» vient en silence nous raconter les milliers de représentations que la troupe a données... L'évolution des corps, des matières, la multiplicité des styles... L'usure due aux succès, aux peurs transpirées et la déformation façonnée par le jeu... Dans l'odeur de naphtaline de nos réserves, réveiller ces costumes est un voyage. Cette mémoire aussi sensuelle qu'historique vous montre ainsi le savoir-faire et la tradition si rare de la Comédie-Française depuis 1680.

Muriel Mayette
ADMINISTRATRICE GÉNÉRALE DE LA COMÉDIE-FRANÇAISE
AU CNCS, LA COMÉDIE-FRANÇAISE EST CHEZ ELLE...

Au CNCS, la Comédie-Française est chez elle, et ce à plus d'un titre ! D'abord, bien sûr, parce que, comme la Bibliothèque nationale de France et l'Opéra national de Paris, elle est l'une des trois institutions fondatrices du CNCS. C'est dire que, comme une bonne marraine fée, elle a dès le début de l'aventure accompagné cette toute nouvelle structure, sans équivalent au monde, sorte d'ovni dans le milieu des musées et des spectacles. Accompagné de bien des façons, en participant à la constitution du premier noyau du fonds grâce à un dépôt de quelque sept cents costumes, en ouvrant largement sa bibliothèque-musée, par la richesse de ses collections, par les savoir-faire de ses ateliers, par tous les témoignages d'une histoire théâtrale si exceptionnelle qu'elle se confond bien souvent avec l'Histoire de notre pays, de sa littérature et de sa langue.

Le CNCS, on le sait, se nomme aussi Quartier Villars, du nom de ce grand maréchal des armées de Louis XIV, vainqueur entre autres de la bataille de Denain. Personnage hors norme qui, sur le théâtre de la guerre, se conduisait en véritable homme de spectacle. Il ne dédaignait pas d'ailleurs de monter sur les planches du petit théâtre de son château de Vaux et d'y interpréter quelque saynète d'une oeuvre de circonstance demandée à un homme de l'art, à Voltaire par exemple, qui était un de ses familiers. Et Voltaire d'ajouter : «Il savait par coeur les beaux endroits de Corneille, de Racine et de Molière. Je lui ai entendu dire un jour à un homme d'État fort célèbre, qui était étonné qu'il sût tant de vers de comédies : "J'en ai moins joué que vous, mais j'en sais davantage."» Rideau et applaudissements !

Aujourd'hui, le Quartier Villars (alias le CNCS) s'enorgueillit de recevoir la Comédie-Française et de rendre hommage à ce grand théâtre, à ses ateliers, à ses artistes. L'art des ateliers de costumes, avec leur histoire longue de plus de trois siècles, les noms de ceux qui les ont dirigés, qui leur ont proposé dessins et maquettes, saute aux yeux grâce à ces quelque deux cents pièces - costumes, armures, accessoires... - exposées dans une scénographie qui évoque avec poésie les lieux même du théâtre. C'est l'occasion pour le Maréchal de Villars de remercier, en prose cette fois, Muriel Mayette, Renato Bianchi, Agathe Sanjuan et Roberto Plate de lui avoir rendu visite.

Martine Kahane, DIRECTRICE DU CNCS
LA COMÉDIE-FRANÇAISE UNE HISTOIRE TRACÉE À GRANDS TRAITS

Née de la volonté centralisatrice de Louis XIV, la Comédie-Française est issue de la jonction de deux troupes rivales ordonnée en 1680, l'Hôtel de Bourgogne et l'Hôtel Guénégaud. En 1681, les comédiens réunis signent un acte d'association et, dès 1682, ils sont pensionnés par le Roi. Ils choisissent pourtant un autre «patron» spirituel, Molière. La protection royale leur accorde le monopole du répertoire français dans Paris et ses faubourgs. Ils adoptent une devise, simul et singulis (être ensemble et être soi-même) et l'emblème de la «ruche bourdonnante».

Le XVIIIe siècle est marqué par de grandes réformes scéniques menées par Voltaire et les comédiens qui lui sont attachés (Lekain, Mlle Clairon). En 1782, la troupe s'installe dans une nouvelle salle, au Faubourg-Saint-Germain. La Révolution marque la plus grave crise d'identité de l'institution. La troupe n'échappe pas aux divisions qui rongent l'ensemble de la société. Les comédiens se réunissent à nouveau en 1799, au Théâtre-Français de la République, rue de Richelieu.

En 1804, ils signent un nouvel acte de société, complété en 1812 par le décret de Moscou qui réglemente les rapports entre la troupe et le pouvoir politique. Talma domine la troupe. Quand il meurt en 1826, la Comédie-Française, privée de son plus grand comédien, est en retrait.

Le répertoire s'élargit au drame romantique sous l'influence du baron Taylor. Le 25 février 1830, la création d'Hernani de Victor Hugo donne lieu à une bataille en règle entre détracteurs et partisans du théâtre romantique. L'arrivée au sein de la troupe d'une nouvelle étoile en 1838, Rachel, précipite le retour en force de la tragédie classique. En 1850, une réforme clarifie la position de l'exécutif du théâtre qu'incarne désormais l'administrateur, désigné par l'État. L'ère des administrateurs s'ouvre.

La Maison est très affectée par l'incendie de 1900. Émile Fabre (1915-1936) renouvelle le répertoire, mais la véritable rupture est provoquée par l'arrivée d'Édouard Bourdet (1936-1940), partisan de la mise en scène moderne. De 1946 à 1960, l'administrateur a la responsabilité d'une deuxième salle, la salle Luxembourg (à l'Odéon). Depuis 1960, la Comédie-Française est successivement dirigée par des administrateurs issus de la troupe (Maurice Escande, Pierre Duxjean Le Poulain, Marcel Bozonnet, Muriel Mayette) ou du monde théâtral (Jean-Pierre Vincent, Antoine Vitez, Jacques Lassalle, Jean-Pierre Miquel). Le Théâtre du Vieux-Colombier rénové ouvre en 1993, ainsi que le Studio-Théâtre en 1996. En 1995, les statuts de la Comédie-Française sont modifiés au profit d'un nouvel Établissement public à caractère industriel et commercial. Le décret confirme les missions de la Comédie-Française depuis son origine : enrichir le répertoire, le jouer en alternance au moyen d'une troupe fixe composée de sociétaires et de pensionnaires.

Agathe Sanjuan
CONSERVATEUR-ARCHIVISTE DE LA COMÉDIE-FRANÇAISE

Présentation de l'éditeur :

Suivre le fil de l'art du costume à la Comédie-Française, c'est revisiter l'histoire de ses ateliers, de son répertoire et de sa troupe.

Une histoire d'excellence jalonnée par bien des grandes ligures, de Molière, le «patron», à Voltaire, Lekain, Talma, Rachel, Sarah Bernhardt, Mounet-Sully, Suzanne Lalique... et Renato Bianchi, le costumier des débuts du XXIe siècle auquel Christian Lacroix tire son chapeau.

Il retrace, à travers l'histoire de ses prestigieux costumes, l'histoire de la Comédie-Française (C-F), fondée par Louis XIV et, depuis, fidèle à sa mission d'excellence.
Au-delà de l'histoire de la C-F, celle du théâtre en France. Un «beau livre» (couverture rigide cartonnée) : une première parmi les catalogues du CNCS (musée national basé à Moulins) qui fête ses 5 ans d'existence et compte la C-F parmi ses fondateurs (avec l'Opéra de Paris et la BNF). Le catalogue de l'exposition phare de 2011 : «L'art du costume à la Comédie-Française», du 11 juin au 31 décembre 2011.
5 chapitres : XVIIIe, XIXe, XXe, Molière, la vie des ateliers. Puis le catalogue proprement dit de l'exposition. Une iconographie très riche et variée. Une évocation des grandes figures de la C-F, d'hier à aujourd'hui : comédiens (Lekain, Talma, Rachel, Sarah Bernhardt.), metteurs en scène, costumiers (Suzanne Lalique, Renato Bianchi), et auteurs, dont le «patron» de la C-F, Molière.

Les informations fournies dans la section « A propos du livre » peuvent faire référence à une autre édition de ce titre.

Acheter D'occasion
Envoi soignà , sous enveloppe bulles... En savoir plus sur cette édition
EUR 29,40

Autre devise

Frais de port : EUR 9
De France vers Etats-Unis

Destinations, frais et délais

Ajouter au panier

Meilleurs résultats de recherche sur AbeBooks

1.

Sanjuan, Agathe; Collectif
Edité par Bleu autour (2011)
ISBN 10 : 235848024X ISBN 13 : 9782358480246
Ancien ou d'occasion Couverture rigide Quantité disponible : 1
Vendeur
L'Echo du Passé
(Moulins, France)
Evaluation vendeur

Description du livre Bleu autour, 2011. Etat : D'occasion - Trà s Bon Etat. Envoi soignà , sous enveloppe bulles. Services professionnels. N° de réf. du vendeur 25455ma

Plus d'informations sur ce vendeur | Contacter le vendeur

Acheter D'occasion
EUR 29,40
Autre devise

Ajouter au panier

Frais de port : EUR 9
De France vers Etats-Unis
Destinations, frais et délais

2.

Collectif [ Centre national du Costume de Scène ]
Edité par Bleu autour
ISBN 10 : 235848024X ISBN 13 : 9782358480246
Ancien ou d'occasion Couverture rigide Edition originale Quantité disponible : 2
Vendeur
Okmhistoire
(Montrouge, France)
Evaluation vendeur

Description du livre Bleu autour. Couverture rigide. Etat : Comme neuf. Edition originale. Paris 2011. 1 Volume/1. -- Neuf -- Reliure éditeur cartonnée illustrée. Format in-4°( 30,5 x 24,7 cm )( 1700 gr ). ------- 226 pages très illustrées. Bibliographie. ********************* ref att Pla. N° de réf. du vendeur 3002871

Plus d'informations sur ce vendeur | Contacter le vendeur

Acheter D'occasion
EUR 90
Autre devise

Ajouter au panier

Frais de port : EUR 26
De France vers Etats-Unis
Destinations, frais et délais