Le salaire de la vie. Notre travail coûte trop cher, disent-ils

 
9782359491906: Le salaire de la vie. Notre travail coûte trop cher, disent-ils
Extrait :

Je déteste être en retard mais la grève des routiers m'a bloquée pendant plus d'une heure sur l'autoroute A 1. Nous sommes en novembre 2002 ; on n'a pas encore inventé Pôle emploi. À Aulnay-sous-Bois, l'ANPE est au centre de la ville et une vague lueur d'espoir vient de surgir au coeur de ma lassitude. J'ai rendez-vous à 14 heures, peut-être la fin de la galère.
Sur le trottoir, plus d'une centaine de femmes se bousculent pour pénétrer à l'intérieur de l'agence. Visiblement, nous avons toutes répondu à la même annonce. J'entre dans la danse à mon tour, en jouant des coudes. J'imagine, vue d'en haut, ma tignasse brune et frisée se perdre dans un champ de bonnets, de capuches et de chevelures plus ou moins sages.
Quelques jours auparavant, un courrier m'informait que l'usine PSA d'Aulnay-sous-Bois recrutait des CMI, et en particulier des femmes. CMI ? «Conducteurs de moyens industriels». Sans trop comprendre, je m'imagine déjà au volant de gros engins à grandes roues. Un permis poids lourds, en plus de mes permis auto et moto, cela ne me fait pas peur.
Un conseiller de l'agence nous invite à prendre place dans une pièce blafarde, sans fenêtre. Il faut se serrer un peu, il n'y a pas de places assises pour toutes ces dames. Le show va pouvoir commencer.
«Vous savez que le gouvernement a la volonté de féminiser les entreprises à tous les niveaux. C'est essentiel, le constructeur automobile PSA veut jouer le jeu de la parité, et c'est pour cela que vous êtes ici.» Le recruteur de l'ANPE cultive son look rétro. Un débardeur sans manches sur une chemise rayée ornée d'un noeud papillon. Il chausse ses lunettes pour bien lire les mots qui défilent sur son écran. «Horaires décalés, travail à la chaîne en équipe et en deux fois huit heures.» Au fur et à mesure qu'il avance dans sa démonstration, des femmes quittent la salle les unes après les autres. De cent quatre-vingts au début de la réunion, nous ne sommes plus que soixante-dix à la fin. Pour ma part, je reste car je n'ai rien à perdre. Je suis prête à tout pour décrocher un vrai CDI. Sans lui, je ne suis pas socialement fiable, je ne suis rien. Un jour, un vendeur d'encyclopédies a même refusé de me vendre des livres avec facilités de paiement en trois versements, parce que je n'avais pas le contrat de travail qu'il fallait. Je suis veuve depuis six ans, avec mes trois enfants à charge. À la mort de mon second mari, j'ai dû me remettre au travail. Jusqu'à maintenant, je n'ai fait qu'enchaîner les petits boulots, souvent payés au noir : garde de personnes âgées, aide-soignante, femme de ménage, extra dans la restauration, maçon, carreleur, caissière dans un bar-tabac - ce job était mon dernier et mon seul contrat à durée indéterminée, mais au bout de deux années le commerce a fermé. Six ans de précarité, c'est long et usant. Alors travailler à l'usine, pourquoi pas, mais je ne sais toujours pas en quoi consistera le travail. Je remplis les formulaires pour passer des tests comme on joue son va-tout, comme on abat sa dernière carte.

Présentation de l'éditeur :

« Le travail, notre seule richesse, coûterait trop cher. Ils n ont que ça à la bouche. J en ai assez bavé, je ne supporte plus de voir nos emplois supprimés par milliers. Je veux que la France conserve ses usines et son industrie, je refuse que mes enfants soient obligés de quitter leur pays pour trouver du travail. Si on ne réagit pas, dans dix ans, on est morts. » Ainsi parle Gigi du ferrage, ouvrière à l usine automobile PSA d Aulnay-sous-Bois.

12 juillet 2012. M. Varin, président du directoire de PSA, premier constructeur automobile français, annonçait la fermeture du site d Aulnay. Après leur avoir promis que le site resterait ouvert et que la priorité était de préserver leurs emplois, les ouvriers d Aulnay sont priés d aller voir ailleurs. Une entreprise qui ferme, c est presque une banalité par les temps qui courent : dans ce cas, ce sont 3000 emplois supprimés, 3000 vies bousculées, et quelques images au journal de 20h00, chassées par une nouvelle actualité.

Un emploi industriel, c est comme un arbre après la tempête, vite déraciné mais difficile à faire repousser. Certains ouvriers seront reclassés dans le groupe, d autres devront partir à la recherche d un (improbable) nouveau CDI. Ghislaine Tormos, elle, a décidé de se battre avec courage. Avant ce jour de juillet, elle n avait encore jamais fait grève. Depuis, Gigi est devenue l un des symboles de la lutte des ouvriers de PSA.

La crise grandissant, les voitures se vendent moins, les profits de PSA ne sont plus ce qu ils étaient, et supprimer des emplois devient la seule réponse à la crise. « On me dit que je coûte trop cher, mais pour moi depuis des années, c est la vie qui est trop chère. » Gigi n accepte pas que son travail, sa seule richesse, soit devenu le mal-aimé de notre économie, que l on parle de son coût comme d une charge pesante et jamais de sa valeur fondamentale. Elle n accepte pas davantage que les socialistes n aient pas tenu les promesses faites aux ouvriers d Aulnay lors de la campagne présidentielle. Elle ne se résout pas à cette fatalité de laisser sans broncher fermer nos usines les unes après les autres.

Face aux implacables logiques financières, la voix de l ouvrière de PSA ne pèse pas bien lourd, or elle mérite qu on l écoute.

Les informations fournies dans la section « A propos du livre » peuvent faire référence à une autre édition de ce titre.

Meilleurs résultats de recherche sur AbeBooks

1.

Tormos, Ghislaine; Raymond, Francine
Edité par Don Quichotte éditions (2014)
ISBN 10 : 2359491903 ISBN 13 : 9782359491906
Neuf(s) Couverture souple Quantité : 1
Vendeur
BOULIMIE CULTURELLE (PRO)
(croissy beaubourg, France)
Evaluation vendeur
[?]

Description du livre Don Quichotte éditions, 2014. État : Neuf. Service professionnel, envoi rapide et soignÌ sous enveloppe. N° de réf. du libraire R8674

Plus d'informations sur ce vendeur | Poser une question au libraire

Acheter neuf
EUR 12
Autre devise

Ajouter au panier

Frais de port : EUR 1,99
De France vers Etats-Unis
Destinations, frais et délais

2.

Francine Raymond; Ghislaine Tormos
ISBN 10 : 2359491903 ISBN 13 : 9782359491906
Neuf(s) Quantité : 20
Vendeur
BWB
(Valley Stream, NY, Etats-Unis)
Evaluation vendeur
[?]

Description du livre État : New. Depending on your location, this item may ship from the US or UK. N° de réf. du libraire 97823594919060000000

Plus d'informations sur ce vendeur | Poser une question au libraire

Acheter neuf
EUR 24,69
Autre devise

Ajouter au panier

Frais de port : Gratuit
Vers Etats-Unis
Destinations, frais et délais

3.

RAYMOND FRANCINE
Edité par DON QUICHOTTE
ISBN 10 : 2359491903 ISBN 13 : 9782359491906
Neuf(s) Paperback Quantité : 3
Vendeur
Nomade Store Europe
(La Rochelle, France)
Evaluation vendeur
[?]

Description du livre DON QUICHOTTE. Paperback. État : NEW. DON QUICHOTTE (16/01/2014) Weight: 244g. / 0.54 lbs Binding Paperback Great Customer Service!. N° de réf. du libraire 9782359491906

Plus d'informations sur ce vendeur | Poser une question au libraire

Acheter neuf
EUR 15
Autre devise

Ajouter au panier

Frais de port : EUR 10
De France vers Etats-Unis
Destinations, frais et délais

4.

Tormos, Ghislaine- Raymond, Francine
Edité par DON QUICHOTTE (2014)
ISBN 10 : 2359491903 ISBN 13 : 9782359491906
Neuf(s) Paperback Quantité : 1
Vendeur
Evaluation vendeur
[?]

Description du livre DON QUICHOTTE, 2014. Paperback. État : NEUF. 12 juillet 2012. Philippe Varin, président du directoire de PSA, premier constructeur automobile français, annonçait la fermeture du site d'Aulnay. Ainsi donc, après leur avoir promis que le site resterait ouvert et que la priorité était de préserver leurs emplois, les ouvriers d'Aulnay sont priés d'aller voir ailleurs. Une entreprise qui ferme, c'est presque une banalité par les temps qui courent : dans le cas de PSA-Aulnay, ce sont 3 000 emplois supprimés, 3 000 vies bousculées, et quelques images au journal de 20 heures, vite chassées par une nouvelle actualité.Un emploi industriel, c'est comme un arbre après la tempête, vite déraciné mais plus difficile à faire repousser. Certains ouvriers d'Aulnay seront reclassés dans le groupe, d'autres devront partir à la recherche d'un (improbable) nouveau CDI. Ghislaine Tormos, elle, a décidé de se battre avec courage. Avant ce jour de juillet, Gigi n'avait encore jamais fait grève. Depuis, elle est devenue l'un des symboles de la lutte des ouvriers de PSA.La crise grandissant, les voitures se vendent moins, les profits de PSA ne sont plus ce qu'ils étaient, et supprimer des emplois devient la seule réponse à la crise. " On me dit que je coûte trop cher, mais pour moi depuis des années, c'est la vie qui est trop chère. " Gigi n'accepte pas que son travail, sa seule richesse, soit devenu le mal-aimé de notre économie, que l'on parle de son coût comme d'une charge pesante et jamais de sa valeur fondamentale. Elle n'accepte pas davantage que les socialistes n'aient pas tenu les promesses faites aux ouvriers d'Aulnay lors de la campagne présidentielle. Elle ne se résout pas à cette fatalité de laisser sans broncher fermer nos usines les unes après les autres.Derrière le témoignage de cette quinquagénaire parlant juste, il y a la parole de tous ces ouvriers, hommes et femmes, liés chaque jour par une chaîne de travail, dans l'effort, la contrainte, parfois la douleur. Autrefois certains d'appartenir à une organisation humaine qu'ils pensaient solide, ils se sentent aujourd'hui trahis.Face aux implacables logiques économiques et financières, le point de vue de la petite ouvrière d'Aulnay ne pèse pas bien lourd, or il mérite qu'on l'écoute.À l'usine d'Aulnay dont elle est si fière, Ghislaine Tormos était monitrice sur une ligne modèle de montage des éléments de finitions de la C3 : dernière étape avant que les voitures partent en peinture. Un monde d'hommes dans lequel l'ouvrière, une des rares femmes de l'atelier, a réussi à se faire une place, après avoir travaillé cinq ans à la chaîne. - Nombre de page(s) : 204 - Poids : 244g - Genre : Sociologie Faits de société, Témoignages contemporains, Actualité, Biographies. N° de réf. du libraire N9782359491906

Plus d'informations sur ce vendeur | Poser une question au libraire

Acheter neuf
EUR 15
Autre devise

Ajouter au panier

Frais de port : EUR 16
De France vers Etats-Unis
Destinations, frais et délais