Aelred de Rievaulx L'Amitié véritable

ISBN 13 : 9782360402502

L'Amitié véritable

 
9782360402502: L'Amitié véritable
Extrait :

Repères biographiques

Saint Aelred
1109-1167

Aelred est le plus jeune des 4 auteurs cisterciens de la seconde génération. Il fait partie de ceux que l'on nomme les «Évangélistes de Cîteaux», mais il n'en est pas le plus petit. S'il ne possède pas la vigueur de pensée de saint Bernard, ni la maîtrise théologique de Guillaume de saint Thierry, il égale ces grands auteurs par ses qualités pastorales, et particulièrement par celles d'éducateur, de formateur. Il est le seul des quatre grands abbés à avoir été maître des novices ; et bien qu'il ne l'ait été en titre qu'un ou deux ans, on peut dire qu'il l'est resté toute sa vie.
La vie d'Aelred a été écrite peu après sa mort par un moine de Rievaulx, Walter Daniel, son secrétaire et infirmier. Mais c'est une vie peu fiable car elle a été écrite pour le faire canoniser, et c'est à travers les écrits d'Aelred que l'on découvre le mieux sa personnalité.
1109 De 20 ans plus jeune que Bernard, Aelred naît au nord de l'Angleterre, aux confins de l'Écosse, dans la ville d'Hexam. Son père est un prêtre instruit, respectable et consciencieux. En ce temps et en ce lieu, la coutume tolérait le mariage de certains prêtres. Le garçon reçoit une excellente instruction à l'école de son bourg natal. Il y apprend le beau latin qu'il ne devait jamais oublier.
1124 Puis, adolescent, il est admis vers 14 ans, à la cour du roi d'Écosse, David, où il devient le compagnon préféré de Henri et de Waldef, le fils et le beau-fils du roi. On constate déjà là, une des caractéristiques d'Aelred : son aptitude à se faire des amis : Waldef devient vite son ami. 1129 Sa conduite est assez légère. Pourtant l'entrée de Waldef chez les chanoines réguliers le marque. Ses mérites à la cour lui valent bientôt la fonction de sénéchal ou économe de la cour. Il a la responsabilité de la table du Roi. 1134 Envoyé en mission auprès de l'archevêque d'York, il entend parler de l'abbaye de Rievaulx, fondée deux ans plus tôt, en 1132, sur les bords de la Rii, d'où son nom, par un essaim parti de Clairvaux, avec à sa tête Guillaume le secrétaire même de saint Bernard.
Aelred quitte tout et entre comme novice à Rievaulx. Il a 25 ans. L'Ordre est alors en pleine expansion, et la doctrine de l'école de la charité, élaborée par Bernard, est assez répandue dans la filiation de Clairvaux. Contrairement à Guillaume de saint Thierry et à Guerric d'Igny qui ont d'abord été formés dans des écoles et ensuite à la vie monastique, Aelred a reçu sa formation directement sous la forme monastique et cistercienne, par l'un des meilleurs disciples de saint Bernard. Il eût aussi pour père-maître un autre claravallien : Simon de Clairvaux.
(...)

Présentation de l'éditeur :

« L amitié véritable prend naissance dans le Christ, se maintient conformément au Christ, atteint son but et devient d autant plus profitable qu elle est tournée vers le Christ. Car il est évident que Cicéron n a pas connu la valeur de la véritable amitié puisqu il en ignorait totalement le principe et le but, à savoir le Christ » (I, 8). Cet ouvrage, rédigé sous forme de dialogue, donne un exposé très vivant et agréable à lire de ce qu est l amitié pour un chrétien. Les questions des interlocuteurs d Aelred peuvent être nos propres questions. Son oeuvre, profondément enracinée dans la tradition cistercienne, demeure d une grande actualité spirituelle.

Les informations fournies dans la section « A propos du livre » peuvent faire référence à une autre édition de ce titre.

(Aucun exemplaire disponible)

Chercher:



Créez une demande

Si vous ne trouvez pas un livre sur AbeBooks, nous le rechercherons automatiquement pour vous parmi les livres quotidiennement ajoutés au catalogue.

Créez une demande