La Reconnaissance. Des revendications collectives à l' estime de soi

 
9782361060367: La Reconnaissance. Des revendications collectives à l' estime de soi
Présentation de l'éditeur :

La Reconnaissance
Des revendications collectives à l'estime de soi

Ouvrage collectif

La demande de reconnaissance est devenue une composante essentielle de nos sociétés contemporaines. Notre société révèle plus que jamais le besoin qu'a chacun d'être regardé. Car c'est dans le regard des autres que l'individu trouve la confirmation de son existence, qu'il se sent à la fois semblable et différent. Et qu'il peut trouver les sources de l'amour et de l'estime de soi. Reconnaissance, le mot est partout. En général pour en marquer le manque. Mais que recouvre le terme : un besoin de conformité ou au contraire de distinction ? Est-elle un fourre-tout bien commode ou un concept opératoire ?
Le besoin de reconnaissance touche aussi bien les individus que les groupes. Au travail, il concerne toutes les organisations, privées ou publiques, et toutes les professions, du bas en haut de la hiérarchie et prend la forme de revendications de salaires, de statuts, mais aussi d'une demande plus générale et plus diffuse qui porte sur la personne elle-même, le " respect " et la dignité que chacun estime dus.
La notion est ancienne et cet ouvrage présente les différentes théories de la reconnaissance de Rousseau à Axel Honneth en passant par Hegel ou Marx. On doit au philosophe allemand Axel Honneth d'avoir repris la question de la reconnaissance avec rigueur pour en faire le pivot d'une nouvelle théorie de la société. Ce dernier distingue trois principes de reconnaissance dans nos sociétés modernes qui déterminent les attentes légitimes de chacun : l'amour, dans la sphère de l'intimité ; dans la sphère des relations politiques et juridiques, le principe de l'égalité prévaut : chacun doit avoir les mêmes droits que les autres pour avoir le sentiment qu'on le respecte ; enfin dans la sphère collective, l'individu doit pouvoir se sentir utile à la collectivité, il doit avoir le sentiment que l'on prend en considération sa contribution, que ce soit par son travail ou par ses valeurs.
L'ouvrage fait également le point sur les débats qui agitent notre société : reconnaissance au travail, dans le couple, dans les domaines judiciaires (droit des victimes, par exemple) et sociétaux (reconnaissance des droits des étrangers.) et fait une large place à la notion d'estime de soi.

Avec les contributions de :
Christophe André (psychiatre, hôpital Sainte-Anne, enseignant à Paris-X) ; Jean-Pierre Brun (prof. Université Laval, Québec, chaire de gestion de la santé et de la sécurité au travail) ; Christophe Dejours (prof. Au Cnam, laboratoire de psychologie du travail) ; Nancy Fraser (philosophe, New School University, NY) ; Axel Honneth (Institut fu?r Sozialforschung de l'université Goethe à Francfort), Jacques Ion (sociologue, CNRS) ; Emmanuel Renaul (philosophe,ENS), François de Singly (sociologue, université Paris-Descartes) ; Tzvetan Todorov (philosophe, essayiste).

Présentation de l'éditeur :

Reconnaissance, le mot est partout. En général pour en marquer le manque. Mais que recouvre le terme : un besoin de conformité ou au contraire de distinction ? Ce " phénomène social total " est-il un fourre-tout bien commode ou un concept opératoire ? Notre société révèle plus que jamais le besoin qu'a chacun d'être regardé. Car c'est dans le regard des autres que l'individu trouve la confirmation de son existence, qu'il se sent à la fois semblable et différent. Et qu'il peut trouver les sources de l'amour et de l'estime de soi. Le besoin de reconnaissance touche aussi bien les individus que les groupes. Au travail, il concerne toutes les organisations, privées ou publiques, et toutes les professions, du bas en haut de la hiérarchie et prend la forme de revendications de salaires, de statuts, mais aussi d'une demande plus générale et plus diffuse qui porte sur la personne elle-même, le " respect " et la dignité que chacun estime dus. La réflexion sur la notion est ancienne et cet ouvrage présente les différentes théories de la reconnaissance de Rousseau à Axel Honneth en passant par Hegel ou Marx. Il fait également le point sur les débats qui agitent notre société : reconnaissance au travail, dans le couple, dans les domaines judiciaires et sociétaux, et fait une large place à la notion d'estime de soi.

Les informations fournies dans la section « A propos du livre » peuvent faire référence à une autre édition de ce titre.

Meilleurs résultats de recherche sur AbeBooks

1.

Collectif
ISBN 10 : 2361060361 ISBN 13 : 9782361060367
Neuf(s) Quantité : 20
Vendeur
BWB
(Valley Stream, NY, Etats-Unis)
Evaluation vendeur
[?]

Description du livre État : New. Depending on your location, this item may ship from the US or UK. N° de réf. du libraire 97823610603670000000

Plus d'informations sur ce vendeur | Poser une question au libraire

Acheter neuf
EUR 17,77
Autre devise

Ajouter au panier

Frais de port : Gratuit
Vers Etats-Unis
Destinations, frais et délais

2.

Collectif
Edité par Sciences Humaines (2013)
ISBN 10 : 2361060361 ISBN 13 : 9782361060367
Neuf(s) Couverture souple Quantité : 1
Vendeur
Gallix
(Gif sur Yvette, France)
Evaluation vendeur
[?]

Description du livre Sciences Humaines, 2013. État : Neuf. N° de réf. du libraire 9782361060367

Plus d'informations sur ce vendeur | Poser une question au libraire

Acheter neuf
EUR 10,20
Autre devise

Ajouter au panier

Frais de port : EUR 12
De France vers Etats-Unis
Destinations, frais et délais