Le monde froid ou les coulisses des sommets internationaux

 
9782365340045: Le monde froid ou les coulisses des sommets internationaux

LE G8, SYMBOLE DU MONDE FROID. MER CHAUDE, NEGOCIATIONS FROIDES. QUAND LA GLACE SE FISSURE. ET SI L'UNION EUROPEENNE ETAIT LE SUMMUM DU MONDE FROID ?. LE FROID BATTU EN BRECHE. POUR RECHAUFFER LES NEGOCIATIONS

Les informations fournies dans la section « Synopsis » peuvent faire référence à une autre édition de ce titre.

Extrait :

Extrait de l'introduction

Le «monde froid» : l'expression vient du premier ministre algérien, Ahmed Ouyahia, que Jean-Louis Borloo avait rencontré à Alger à l'automne 2009 dans le cadre de sa préparation de la conférence de Copenhague sur le changement climatique. L'entretien avait eu lieu dans le palais du gouvernement, ce même bâtiment où le général De Gaulle prononça son discours sur l'Algérie française. Les deux hommes étaient restés longtemps à discuter des enjeux de la négociation, partageant largement la même analyse sur l'inertie de la procédure. Jean-Louis Borloo lui avait alors exposé son idée : compléter la discussion sur les efforts demandés à chaque pays par un vrai projet de solidarité mondiale envers les pays les plus vulnérables. Il s'agissait de créer une dynamique collective pour dépasser les antagonismes. Ouyahia lui avait alors répondu : votre idée est la bonne, mais elle n'a aucune chance d'aboutir. Car dans ce monde complexe et globalisé, il n'y a plus de place pour une initiative politique. Et pour marquer le coup, il avait employé cette étrange expression : le «monde froid».

Comme l'écrit Edgar Morin, «en même temps qu'il est devenu incertain à nos consciences, le monde est devenu complexe non seulement dans le sens originaire du terme - ce qui tisse ensemble -mais aussi dans le sens où l'unité porte en elle son contraire : la planète s'unifie tout en devenant de plus en plus morcelée». En matière nucléaire, on observe un curieux phénomène. Lorsque des atomes légers fusionnent, ils dégagent de l'énergie - c'est le principe des étoiles. Mais lorsque ces atomes deviennent très lourds et complexes, comme l'uranium, ce n'est plus leur fusion mais leur fission qui produit de la chaleur. Les atomes légers ont donc davantage tendance à s'agglomérer que les atomes lourds, les atomes lourds se désintègrent plus facilement que les atomes légers. Le «monde froid» ne fonctionne pas différemment. Dans les rapports simples, ceux qui ne mettent en jeu que quelques individus, les tendances au regroupement prédominent. Mais dès que la société se fait plus complexe, ce sont au contraire les forces de séparation qui l'emportent. Le libéral Friedrich Hayek ne disait pas autre chose, qui croyait à la possibilité de l'altruisme dans le monde de la «tribu», de la société en nombre limité, mais pas dans la «société ouverte» et le marché.

Dans la bouche d'Ouyahia, ce refroidissement semblait irrésistible. Venant de quelqu'un qui porte le souvenir de la guerre d'indépendance de l'Algérie, qui a vécu la tension Est-Ouest (jusqu'à sa manière de fumer qui rappelait la Guerre froide, la cigarette tout près des lèvres), le jugement paraît sans appel : guerre chaude, guerre froide, et maintenant paix froide, monde froid. On dirait l'énoncé du second principe de la thermodynamique : l'énergie inévitablement se dégrade, la température de l'univers ne peut que lentement décroître, depuis la déflagration initiale, jusqu'au zéro absolu.

Présentation de l'éditeur :

Influer sur le destin du monde semble passer par les Sommets internationaux où les puissants décident de notre sort.
Mais ont-ils vraiment le pouvoir que l'on imagine dans un univers si complexe et impersonnel qu'il paraît glacé et ingouvernable ?

En prenant le cas de sept négociations emblématiques auxquelles il a assisté de l'intérieur, Gilles Mentré dévoile ce monde étrange. Du G8 à l'Union Européenne, toute réunion internationale est-elle forcément vouée à l'inefficacité ?

Décrivant des situations étonnantes et des blocages attristants, ce livre n'est cependant pas désespéré. Loin de tout manichéisme, il montre, exemples à l'appui, que des pistes positives existent. Comme le souligne Jean-Louis Borloo dans sa remarquable postface, avec imagination et persévérance, le monde des négociations internationales pourrait être réchauffé !

Qualifié par Le Parisien de «jeune talent atypique», Gilles Mentré est impliqué dans les négociations internationales depuis 2006. X, ENA, il a été conseiller diplomatique de plusieurs ministres puis conseiller à la Présidence de la République. Il est ensuite devenu Directeur Adjoint du cabinet de Jean-Louis Borloo, ministre d'État en charge du Développement durable, puis celui de François Barouin, ministre de l'Économie et des Finances.
Ayant participé à bien des Sommets, il s'en fait, dans ce livre, l'observateur faussement naïf, critique... et constructif.

Les informations fournies dans la section « A propos du livre » peuvent faire référence à une autre édition de ce titre.

Meilleurs résultats de recherche sur AbeBooks

1.

Gilles Mentré
Edité par Editions Du Mesnil (2012)
ISBN 10 : 2365340040 ISBN 13 : 9782365340045
Neuf(s) Quantité : 3
Vendeur
Gallix
(Gif sur Yvette, France)
Evaluation vendeur
[?]

Description du livre Editions Du Mesnil, 2012. État : Neuf. N° de réf. du libraire 9782365340045

Plus d'informations sur ce vendeur | Poser une question au libraire

Acheter neuf
EUR 18,50
Autre devise

Ajouter au panier

Frais de port : EUR 3,71
Vers France
Destinations, frais et délais

2.

Gilles Mentré
ISBN 10 : 2365340040 ISBN 13 : 9782365340045
Neuf(s) Quantité : 20
Vendeur
BWB
(Valley Stream, NY, Etats-Unis)
Evaluation vendeur
[?]

Description du livre État : New. Depending on your location, this item may ship from the US or UK. N° de réf. du libraire 97823653400450000000

Plus d'informations sur ce vendeur | Poser une question au libraire

Acheter neuf
EUR 29,60
Autre devise

Ajouter au panier

Frais de port : Gratuit
De Etats-Unis vers France
Destinations, frais et délais