Roméo et Juliette

Note moyenne 4,5
( 2 avis fournis par GoodReads )
 
9782367680002: Roméo et Juliette

Romeo et Juliette

Les informations fournies dans la section « Synopsis » peuvent faire référence à une autre édition de ce titre.

Revue de presse :

Quelques jours après la Saint-Valentin, nous découvrons en librairie un titre fort intriguant, avec un titre qui sera pourtant connu de tous les romantiques. Ce volume très imposant est la première création d'une maison d'édition naissante en cette occasion, Isan Manga, dont l'ambition est de mettre en avant divers titres classiques et autres œuvres du patrimoine de la bande-dessinée nippone. Pour cela, ce jeune éditeur met les petits plats dans les grands en proposant un livre luxueux (mais nous y reviendrons), et en s'armant d'un grand nom du manga dès ce premier titre : Yumiko Igarashi, mère d'héroïnes incontournables comme Candy, Georgie ou Mayme Angel. Cette grande dame du shojo, qui fête cette année ses 45 ans de carrière, a profité de sa venue à Japan Expo en 2011 pour discuter avec le monde éditorial francophone et envisager son retour dans l'Hexagone. Elle aura finalement été séduite par le projet de deux hommes ambitieux, en devenant l'ambassadrice de ce tout nouveau label indépendant. Parmi la multitude de titres réalisés par l'auteur, c'est finalement les adaptations graphiques de grandes œuvres de la littérature qui seront sélectionnés pour ce lancement. Et c'est ainsi que nous nous retrouvons aujourd'hui avec une nouvelle version d'un classique parmi les classiques, de la tragédie d'amour par excellence : Roméo et Juliette.

"Ces joies violentes ont des fins violentes. Comme la flamme et la poudre, elles se consument en un baiser."

Est-il vraiment nécessaire de présenter Juliette et son Roméo ? Cette pièce, réalisée à la fin du seizième siècle par William Shakespeare, est sans doute l'un des textes les plus connus et reconnus dans le monde entier. Entre l'étude de son texte durant notre vie scolaire, l'infinité de l'étendue de ses adaptations au théâtre, en opéra ou au cinéma, et les fragments de son texte entrés dans l'inconscient collectif, il semble bien difficile, pour ne pas dire impossible, que vous ne connaissiez pas le funeste destin qui unit les deux amants de Vérone. Un amour impossible entre deux jeunes gens issus de deux familles rivales, du sang, des larmes, des morts,... Cette œuvre a posé les bases du genre romantique, a traversé les frontières, et ses vers n'ont rien perdu de leur force après plus de cinq siècles.

Aussi, si l'aspect romanesque semble seoir parfaitement au style de Yumiko Igarashi, coutumière des histoires en costume et fers de lance de la mouvance du "shojo fleuri", tout le pari de l'ouvrage consiste à savoir ce qu'apportera cette adaptation en manga, réalisée au milieu des années 90. Dans sa postface en milieu d'ouvrage, la mangaka avoue même se sentir très petite devant la puissance des répliques nées de la plume de Shakespeares, répliques qui seront bien souvent paraphrasées en l'état. Bien évidemment, le rythme cinématographique du style manga viendra perturber la structure des dialogues par endroit, mais la plupart du temps, l'intensité des échanges reste fidèlement retranscrite. Le scénario, lui, suit fidèlement le récit original en apportant les raccourcis nécessaires pour ne pas faire baisser son rythme. La seule trahison reste très timide, l'auteure souhaitant mettre en avant le point de vue de sa Juliette au travers d'un prologue inédit, ainsi qu'en lui offrant une ultime tirade.

L'autre obstacle auquel s'est confronté Igarashi, c'est de savoir à qui destiner cette adaptation, une question que nous ne tarderons pas non plus à nous poser. Si l'âge des protagonistes de l'histoire l'orienta vers son style enfantin naturel, l'auteur tenait à ne pas oublier la dimension tragique de l'œuvre, en arborant un trait plus mature. Cette hésitation se ressent au travers des planches, restant dans un trait entre deux eaux. Certes, nous ressentons à chaque page l'expérience de la mangaka, en particulier sur les costumes, les expressions ou le jeu habile de tramage, mais hélas, la prise de risque semble minimale. Cela est parfaitement saisissant dans le design des personnages : nos deux héros transis sont des stéréotypes de vénitiens ténébreux parfaits en tout point, tandis que le caractère des autres rôles déteint sur leur représentation physique. Ce manque de charisme, associé à un trait éloigné des standards actuels du genre, contribuera à écarter le titre du lectorat moyen, et séduira avant tout les fidèles de l'auteure.

Yumiko Igarashi nous aura donc présenté une vision très classique du classique, dans un style narratif et graphique qui souhaite respecter à tout prix les écrits de Shakespeare. Son manga est ainsi censé s'effacer devant l'œuvre originelle qu'elle nous invite à découvrir, à l'instar des productions du studio Variety Artworks, que nous connaissons au travers des Classiques de l'éditeur Soleil. Mais là où ce précédent présentait des titres dans un format habituel, avec une politique tarifaire à la portée des élèves, Isan Manga a décidé d'aborder le genre sous l'angle du "beau livre". Et en effet, malgré un prix qui peut effrayer au premier abord, force est de reconnaitre que le support offert par l'éditeur semble irréprochable, par son impression et son papier de qualité. Un seul bémol, s'il faut en apporter un : la police de caractère utilisée est un brin trop grande. Dans un format proche d'un Nonnonba ou d'un Quartier Lointain, l'éditeur nous offre une reliure conséquente, avec hard cover, dos cousu et liseré de marque page en tissu, le tout avec un contraste de pourpre et d'or faisant penser aux livres anciens de certains bibliothécaires. Cerise sur le gâteau : en ouvrant le volume dans le sens occidental, nous débutons sur la pièce originale elle-même ! Ainsi, si l'auteur atteint son but en vous donnant envie de vous plonger dans la version fondamentale, vous aurez une opportunité immédiate de le faire, et de comparer les deux visions !

Cette nouvelle version de Roméo et Juliette est donc une curiosité, à plus d'un titre : curiosité de voir cette œuvre immortelle adaptée dans une version graphique japonaise, et curiosité de voir un jeune éditeur prendre le pari de se lancer avec un ouvrage aussi atypique ! Isan Manga propose ici une alternative à la production existante, en donnant au vintage ses lettres de noblesse par la voie du beau livre (une voie qui semble à présent incontournable, au grand dam des amateurs de patrimoine peu fortunés). A chacun de faire son choix selon ses convictions et ses finances, mais l'on ne peut que remercier l'éditeur d'apporter un peu de diversité dans le paysage. Cependant, si le récit n'a rien perdu de son souffle et de sa splendeur en manga, on aurait apprécié d'avantage de recul face à l'œuvre pour que cette énième adaptation tire son épingle du jeu. Preuve s'il en est que même si l'on s'appelle Yumiko Igarashi, s'attaquer à un tel mythe n'est pas une mince affaire !


Tianjun

(Critique de www.manga-news.com )

Biographie de l'auteur :

Yumiko Igarashi a commencé sa carrière en 1968 alors qu’elle n’était encore que lycéenne. Originaire d’Hokkaidô, l’île la plus au nord de l’archipel japonais, elle publie sa première histoire L’île au requin blanc, dans un numéro spécial de Ribon, le célèbre mensuel de manga pour jeunes filles du groupe Shueisha. Tout de suite après cette œuvre de jeunesse, elle est embauchée par le groupe Kodansha, pour qui elle dessine régulièrement dans Nakayoshi, le magazine pour pré-adolescentes du groupe.

C’est dans ce magazine qu’elle dessine pour la première fois, en 1975, le personnage de Candy, dont le scénario est confié à Kyoko Mizuki. Le succès est immédiat et phénoménal. Une génération entière de jeunes filles se reconnait dans la jeune Candy, qui affronte bravement son destin de jeune orpheline à la recherche de son “prince de la Colline”.
Les poupées Candy se vendent à plus de 2 millions d’exemplaires chaque année, un record pour le Japon de l’époque. Elle est lauréate du 1er “Prix Manga de Kodansha”, créé pour l’occasion en 1977.
Suivront d’autres succès dans la veine “kawaii”, comme Mayme et Georgie, mais également dans des genres variés (manga historiques, comédies, mystères et œuvres pour “femmes averties”) encore complètement méconnus en Occident.

Yumiko Igarashi fêtera en 2013 le 45e anniversaire de ses débuts. Entourée de ses nombreux chats, de son perroquet facétieux et de ses poissons exotiques, elle est retournée à sa planche à dessin et prépare une nouvelle fresque historique dont l’héroïne aura bien entendu des milliers d’étoiles dans ses grands yeux clairs. Une affaire à suivre...

Les informations fournies dans la section « A propos du livre » peuvent faire référence à une autre édition de ce titre.

Meilleurs résultats de recherche sur AbeBooks

1.

William Shakespeare; Yumiko Igarashi
Edité par Isan Manga (2013)
ISBN 10 : 2367680000 ISBN 13 : 9782367680002
Neuf(s) Quantité : 3
Vendeur
Gallix
(Gif sur Yvette, France)
Evaluation vendeur
[?]

Description du livre Isan Manga, 2013. État : Neuf. N° de réf. du libraire 9782367680002

Plus d'informations sur ce vendeur | Poser une question au libraire

Acheter neuf
EUR 27
Autre devise

Ajouter au panier

Frais de port : EUR 12
De France vers Etats-Unis
Destinations, frais et délais

2.

William Shakespeare; Yumiko Igarashi
ISBN 10 : 2367680000 ISBN 13 : 9782367680002
Neuf(s) Quantité : 20
Vendeur
BWB
(Valley Stream, NY, Etats-Unis)
Evaluation vendeur
[?]

Description du livre État : New. Depending on your location, this item may ship from the US or UK. N° de réf. du libraire 97823676800020000000

Plus d'informations sur ce vendeur | Poser une question au libraire

Acheter neuf
EUR 42,18
Autre devise

Ajouter au panier

Frais de port : Gratuit
Vers Etats-Unis
Destinations, frais et délais