Cinq ans de Crédit lyonnais

 
9782702834985: Cinq ans de Crédit lyonnais
Revue de presse :

Haberer ne regrette rien
Cinq ans après le départ de Jean-Yves Haberer du Crédit Lyonnais, ses Mémoires étaient très attendus. On allait enfin comprendre de l'intérieur comment la première banque française avait pu générer en aussi peu de temps des dizaines de milliards de pertes.

Malheureusement, le livre ne tient pas ses promesses. A la fin, si l'on n'ignore plus aucun détail de l'intimité de M. Haberer avec les grands de ce monde, ni de ses éminentes qualités d'inspecteur général des finances et d'ancien directeur du Trésor, on se demande s'il a réellement été président du Lyonnais entre 1988 et 1993. Il semble, en effet, totalement étranger à l'enchaînement des carences qui ont amené la première banque française au bord du gouffre.

Comment Jean-Yves Haberer a-t-il pu autoriser ses équipes à s'exposer ainsi au risque immobilier ? Comment a-t--il pu se laisser aller à une telle fuite en avant dans ses investissements bancaires et industriels ? Pourquoi contrôlait--il aussi mal ses filiales ? Pour toute réponse, il invoque la fatalité, la crise économique imprévisible ou l'indélicatesse de certains collaborateurs. Se posant en victime, il " flingue " tous ceux qui osent le critiquer.

Jacques Chirac se permet--il de se demander, en 1996, pourquoi on sollicite le contribuable pour payer les erreurs de certains banquiers, sans chercher les responsabilités ? Jean-Yves Haberer le traite d'homme " toujours prompt à exploiter les humeurs collectives du moment par des propos démagogiques dont ses conseillers en image lui ont dit qu'ils plairaient ". La presse se fait--elle l'écho des errements de sa gestion ? " Les gazettes passent leur temps à se répéter les unes les autres, et, en mal de copie accrocheuse, se servent de la moindre occasion pour repasser indéfiniment les mêmes plats empoisonnés. " --Guillaume Roquette-- -- L'Entreprise

Tout le monde attendait ce livre après les nombreux ouvrages parus sur le " krach " du Crédit lyonnais. Jean-Yves Haberer, l'ancien président de l'établissement, s'explique et justifie ses actes en 27 chapitres. Il commence le jour où Pierre Bérégovoy, ministre de l'Économie, le convoque dans son bureau, en mai 1988, pour lui apprendre sa nomination au Crédit lyonnais, " bien qu'il ne soit pas socialiste ", mais " pour réparer " son éviction de Paribas par Jacques Chirac et Édouard Balladur. Nomination due en partie à l'intervention de Raymond Barre.
Tout a commencé par la politique et cela a continué : l'État actionnaire, l'État tuteur, l'État administrateur, Jean-Yves Haberer décrit de l'intérieur le fonctionnement de la machine politico-économique, avec ses erreurs, ses pressions. Il explique comment une extraordinaire escroquerie internationale a pu être montée par Gian-Carlo Parretti via la filiale néerlandaise du Crédit lyonnais. Un témoignage vibrant qui amène l'auteur à se déclarer responsable, mais pas coupable. À lire absolument.. -- La revue Résumés

Quatrième de couverture :

Crédit Lyonnais 1993 : le monde politico-financier commence le désastre bancaire du siècle. Une gestion aventureuse, des compromissions politiques, plus de cent milliards de pertes supportées par les contribuables... Bouc émissaire tout désigné, Jean-Yves Haberer, président de Paribas avant d'être nommé à la tête dU Lyonnais en 1988, fait appel d'un procès médiatique un peu légèrement expédié. Il nous montre la réalité d'une banque corsetée dans des traditions archaïques, soumise au conservatisme syndical et aux pressions d'un Etat-actionnaire indifférent aux réalités du marché. Des conditions structurelles qui vont l'affaiblir encore face à la crise du début des années quatre-ving-dix. A l'heure où le système bancaire français entre - non sans mal - dans une modernisation pourtant urgente, ce témoignage capital nous aide à comprendre les réalités financières modernes et l'univers complexe de la banque. C'est aussi le livre d'un serviteur de l'Etat - inspecteur général des Finances, puis directeur du Trésor - personnellement blessé, et qui, avec un franc-parler vigoureux, nous offre, des protagonistes de l'affaire, une saisissante galerie de portraits.

Les informations fournies dans la section « A propos du livre » peuvent faire référence à une autre édition de ce titre.

(Aucun exemplaire disponible)

Chercher:



Créez une demande

Si vous ne trouvez pas un livre sur AbeBooks, nous le rechercherons automatiquement pour vous parmi les livres quotidiennement ajoutés au catalogue.

Créez une demande