Le Décalogue sceptique : L'universel en question au temps des Lumières

Note moyenne 0
( 0 avis fournis par GoodReads )
 
9782705680909: Le Décalogue sceptique : L'universel en question au temps des Lumières
Extrait :

Extrait de l'introduction

Le paradoxe d'un «Décalogue» sceptique

Les textes de ce recueil ont été écrits au cours d'une période d'une vingtaine d'années. Si l'ensemble manifeste une systématicité, celle-ci ne se formula pas au départ comme un projet ou un programme. Elle se construisit peu à peu comme un effet de lecture et d'écriture. Et c'est avec un regard rétrospectif que nous reconnaissons ici dans notre recherche une démarche sceptique.
On a méconnu que la philosophie sceptique avait son décalogue, ses systèmes de variation, sa théorie des singularités, ses stratégies d'écriture. Il est vrai que tant qu'on ne lit les pyrrhoniens que comme une doctrine du doute (formule du reste paradoxale), on se dispense de décliner les tropes, leurs intersections, leurs mélanges et la manière surtout dont ils impliquent l'énonciateur dans son énoncé. Car c'est là le point : les tropes sont une critique de la recherche du point fixe, autant dans la configuration des savoirs que dans la construction du sujet du savoir. Construction du sujet et configuration du savoir sont-ils, formule spinoziste, «une seule et même chose» ? Ce n'est pas une déclaration d'instabilité générale, c'est une hypothèse sur des systèmes de corrélations, eux-mêmes considérés comme des variables. Dans ces conditions, on pourrait chercher une histoire de la contextualisation où le pragmatisme contemporain trouverait peut-être des ancêtres. En tout cas, les tropes interrogent cette demande des philosophes qui cherchent un point fixe, qu'il s'agisse de la théorie du mouvement ou du principe de la pensée et du cogito.
En lisant Sextus Empiricus on voit bien que les dix modes représentent une construction savante. Ils ne sont pas un catalogue indéfini de points de vue, leur énumération ne constitue pas une revue définitive, aucun centre de perspective n'y est privilégié, et leurs opérations interfèrent, un mode croisant un autre mode sans que cette éventuelle redondance fasse problème pour l'auteur. Oui, l'on est loin des énumérations si entières et des revues si générales par lesquelles Descartes voulait s'assurer de rien omettre ; oui, l'on est loin de la table des catégories kantiennes construisant une métaphysique critique dont le sujet transcendantal est la fois le maître d'oeuvre et l'enjeu.
Nous avons pourtant été tous nourris au lait de la critique kantienne. Mais la relecture des tropes sceptiques par quelques modernes, de Bayle à Diderot par exemple, découvre non seulement la critique d'un sujet substantiel, à la manière de Descartes, mais aussi la critique d'une fonction sujet à la manière de Kant (l'unité originairement synthétique de l'aperception), qui serait une instance disjointe de son savoir et organisatrice de ce savoir.
Penser, à la manière sceptique, les sujets construits par les savoirs et les institutions, et comme effet de leur discours, invite à réexaminer la question des critères. Pour Sextus, le critère est toujours enveloppé dans un corps de jugements, on ne saurait faire du critère un modèle distinct du savoir dont on cherche à travers lui la règle. Cette théorie qui est celle d'un mesurant/mesuré permet de redéfinir le doute sceptique : c'est moins une incertitude généralisée qu'une absence de point fixe. Cela n'exclut nullement des variations réglées, des corrélations, des systématicités, cela exclut seulement la demande d'un dernier recours, cela exclut les figures de ce qui est premier et de ce qui est ultime.

Présentation de l'éditeur :

Faut-il penser l'unité de «la» philosophie des Lumières comme s'il s'agissait d'un phénomène européen homogène ? Lumières, Aufklärung, Enlightment, Illuminismo : ces termes ne sont pas la traduction l'un de l'autre. Unifier ces pensées en leur attribuant un commun recours à l'universel a un caractère profondément problématique et peut avoir un sens idéologique et politique.
Le présent ouvrage, en marquant la persistance de l'argumentaire sceptique, propose, selon la formule de La Mothe Le Vayer, un Décalogue sceptique qui ne se réduit pas au doute généralisé : il prescrit et programme une systématicité dans l'étude de la variation des normes. Au temps des Lumières, en effet, l'universel de toutes les normes, théoriques ou pratiques, fait réellement débat et met en question une philosophie de la lumière naturelle et une métaphysique du moi supposé être un point fixe. Cette critique de l'universel s'exprime dans une philosophie du sensible : Diderot étudie la figure paradoxale de l'Aveugle, Condillac érige sa statue, l'abbé de l'Épée restitue les sourds muets à la dimension de la discursivité, La Mettrie invente «Monsieur Machine» tout en invoquant une métaphysique de la tendresse, Rousseau justifie un épicurisme de la raison et un art de jouir, Hume naturalise la religion en l'articulant à des passions fondamentales, Montesquieu, attentif à la logique des histoires singulières, démonte et compare les machines juridiques. Le pluriel des Lumières a été méconnu : il permet pourtant de comprendre le caractère équivoque de leur héritage aujourd'hui, entre la reprise morale d'un universalisme des normes et sa contestation dans un travail juridique et anthropologique.

Francine Markovits est professeur émérite de philosophie à l'Université de Paris X Nanterre. Elle dirige Corpus, revue de philosophie depuis 1985.

Les informations fournies dans la section « A propos du livre » peuvent faire référence à une autre édition de ce titre.

Meilleurs résultats de recherche sur AbeBooks

1.

Francine Markovits
Edité par Editions Hermann (2011)
ISBN 10 : 270568090X ISBN 13 : 9782705680909
Neuf(s) Quantité : 3
Vendeur
Gallix
(Gif sur Yvette, France)
Evaluation vendeur
[?]

Description du livre Editions Hermann, 2011. État : Neuf. N° de réf. du libraire 9782705680909

Plus d'informations sur ce vendeur | Poser une question au libraire

Acheter neuf
EUR 49
Autre devise

Ajouter au panier

Frais de port : EUR 12
De France vers Etats-Unis
Destinations, frais et délais

2.

Francine Markovits
ISBN 10 : 270568090X ISBN 13 : 9782705680909
Neuf(s) Quantité : 20
Vendeur
BWB
(Valley Stream, NY, Etats-Unis)
Evaluation vendeur
[?]

Description du livre État : New. Depending on your location, this item may ship from the US or UK. N° de réf. du libraire 97827056809090000000

Plus d'informations sur ce vendeur | Poser une question au libraire

Acheter neuf
EUR 65,47
Autre devise

Ajouter au panier

Frais de port : Gratuit
Vers Etats-Unis
Destinations, frais et délais