Nouveau roman : hier, aujourd'hui : Tome 1, Problèmes généraux

Note moyenne 0
( 0 avis fournis par GoodReads )
 
9782705681968: Nouveau roman : hier, aujourd'hui : Tome 1, Problèmes généraux
Extrait :

I. - LE NOUVEAU ROMAN EXISTE-T-IL ?
par Jean RICARDOU

I

Existe-t-il, le Nouveau Roman ? A prendre en compte le nombre et des participants accueillis dans cette salle et de tous ceux qu'il n'a pas été matériellement possible d'y recevoir, il paraît facile de répondre : oui, le Nouveau Roman existe. Mais, justement, voilà qui serait un peu trop facile. De toutes autres foules se sont bien souvent réunies, et dans des architectures bien plus vastes que le château de Cerisy, sans que leur immensité et leur ferveur n'aient jamais constitué une preuve de l'existence de Dieu. Tout au plus, et en un sens cela est loin d'être négligeable, ces assemblées de fidèles permettaient-elles d'affirmer l'existence d'un certain mythe. Notre nombreuse présence ici semble ne faire pour l'instant pas davantage : assurer que le Nouveau Roman a au moins déjà une existence mythique. En fait, puisque loin de s'apprêter à célébrer un culte on se dispose ici à fournir un ensemble de travaux précis, notre réunion définit le Nouveau Roman plutôt comme une hypothèse. Ce n'est qu'au terme de ce colloque, le premier du genre sur ce sujet, qu'il sera possible de rassembler quelques éclaircissements décisifs. S'il advenait alors qu'il faille renoncer à l'idée d'un Nouveau Roman, si, à la suite d'une éventuelle périclitation des ouvrages, nous étions conduits à établir un constat de décès, voilà qui à coup sûr comblerait d'aise tous ses adversaires qui, selon diverses incantations périodiques, nous promettent sa mort depuis qu'on a commencé d'en parler.
Or, en un sens, c'est précisément à l'annonce réitérée de sa disparition que se mesure à la fois la pérennité de son efficace et l'âpreté de la résistance qu'il doit vaincre. Cette persistante disparité entre le Nouveau Roman et le climat culturel où il s'élabore nous conduit à une double constatation. D'une part, et malgré diverses tentatives de réduction pratiquées çà et là, le Nouveau Roman n'a pas été récupéré par l'idéologie régnante. D'autre part, et sans doute parce que cela suppose aussi des bouleversements d'une autre nature, il n'a pas encore été en mesure de renverser cette idéologie au pouvoir.
Il s'ensuit que si nous voulons ici nous livrer à un travail rigoureux capable d'établir la réalité complexe d'un phénomène, nous aurons à nous souvenir constamment que nous n'opérons pas dans un espace clos, dans un éden d'innocence culturelle, mais en l'un des points névralgiques d'un irrécusable conflit. Peut-être n'est-il pas inutile d'en marquer quelques aspects. Posons donc une première question. S'agissant de la littérature, qui peut donc s'estimer mis en cause par la notion d'une certaine collectivité ? Tous ceux qui ont encore recours, avec un aveuglement plus ou moins grave, au vétusté préjugé de l'original. L'originalité, on le sait, est la superstition vers laquelle sont irrémédiablement conduits tous ceux qui prétendent concevoir le distinctif selon le fallacieux schéma d'une doctrine de l'Expression. Pour le dogme expressif, éminemment romantique, le texte ne saurait jamais être que la sortie d'une substance antécédente dont l'auteur serait en quelque façon le propriétaire. C'est Musset comme par hasard qui, avant d'écrire La Nuit de Mai, prétendait avoir «quelque chose dans l'âme qui demande à sortir». Dans cette perspective, ce par quoi un texte se sépare des autres émane nécessairement de ce qui est à la fois une singularité et une source : la prétendue originalité d'un auteur. Par là, le texte subit uns double éviction : d'une part comme rapport aux autres textes, d'autre part comme travail de production.

Présentation de l'éditeur :

Ce fameux colloque a été un moment essentiel dans la constitution du Nouveau Roman. En effet, sa composition laissée jusque-là au gré de la critique s'est vue fixée, par la cooptation implicite des divers écrivains qui se sont réunis à cette enseigne.
C'est l'intégralité des communications et interventions des romanciers ainsi que des spécialistes français et étrangers que l'on propose en deux volumes.

Un certain nombre des volumes issus, par centaines, des colloques de Cerisy, et publiés chez des éditeurs divers, sont désormais introuvables.
La collection CERISY ARCHIVES se donne pour mission de valoriser ce patrimoine exceptionnel en publiant ceux qui, véritables morceaux d'anthologie, non seulement, ont marqué leur époque, mais encore semblent de nature à retenir les lecteurs d'aujourd'hui.

Les informations fournies dans la section « A propos du livre » peuvent faire référence à une autre édition de ce titre.

Meilleurs résultats de recherche sur AbeBooks

1.

Françoise Van Rossum-Guyon; Jean Ricardou
Edité par Editions Hermann (2011)
ISBN 10 : 2705681965 ISBN 13 : 9782705681968
Neuf(s) Quantité : 3
Vendeur
Gallix
(Gif sur Yvette, France)
Evaluation vendeur
[?]

Description du livre Editions Hermann, 2011. État : Neuf. N° de réf. du libraire 9782705681968

Plus d'informations sur ce vendeur | Poser une question au libraire

Acheter neuf
EUR 44
Autre devise

Ajouter au panier

Frais de port : EUR 12
De France vers Etats-Unis
Destinations, frais et délais

2.

Françoise Van Rossum-Guyon; Jean Ricardou
ISBN 10 : 2705681965 ISBN 13 : 9782705681968
Neuf(s) Quantité : 20
Vendeur
BWB
(Valley Stream, NY, Etats-Unis)
Evaluation vendeur
[?]

Description du livre État : New. Depending on your location, this item may ship from the US or UK. N° de réf. du libraire 97827056819680000000

Plus d'informations sur ce vendeur | Poser une question au libraire

Acheter neuf
EUR 60,02
Autre devise

Ajouter au panier

Frais de port : Gratuit
Vers Etats-Unis
Destinations, frais et délais