Canicules et froids extrêmes : L?Evénement climatique et ses représentations Tome 2, Histoire, littérature, peinture

Note moyenne 0
( 0 avis fournis par GoodReads )
9782705682095: Canicules et froids extrêmes : L?Evénement climatique et ses représentations Tome 2, Histoire, littérature, peinture
Extrait :

Extrait de l'introduction

Trente-trois degrés boulevard Bourdon.
Pour une approche différentielle des extrêmes thermiques

Anouchka Vasak

Du point de vue de l'institution universitaire, l'interdiscipline est sans doute un «vrai trou noir», Emmanuel Le Roy Ladurie le rappelle volontiers à propos de l'histoire du climat. Mais il semble bien que depuis quelques années la météorologie, entendue comme science et comme ensemble de discours sur les météores et le temps qu'il fait, soit le lieu et l'occasion d'un dialogue peut-être inédit entre «scientifiques purs», littéraires, historiens, historiens de l'art, ethnologues, et que ce dialogue ouvre la voie à d'autres initiatives interdisciplinaires autour de la question du climat, si sensible de nos jours. Un premier colloque, dont les contributions ont donné lieu à un livre publié chez Chantal Desjonquères, L'Événement climatique et ses représentations, s'était tenu en janvier 2006 à Paris sur le thème «Climat, Orages, Tempêtes, Nature et Passions».
Ce sont les extrêmes qui, à l'occasion de ce second volet, ont rassemblé sous le patronage d'Emmanuel Le Roy Ladurie, fondateur de l'histoire du climat, littéraires, historiens, scientifiques. «Canicules et froids extrêmes» : lorsque nous avons lancé l'appel à contribution, nous ne nous doutions pas que les extrêmes froids l'emporteraient statistiquement dans les communications. Faut-il, en période de réchauffement global, l'interpréter comme une nostalgie pour les grands froids du passé, pour le blanc, les glaces, les banquises, dont la disparition, écrit Gilles Lapouge, allait modifier notre paysage mental ? Les sources historiques et iconographiques, quant aux représentations du moins, sont-elles plus abondantes pour le grand froid que pour les canicules ? Inutile de hasarder des interprétations. D'autant que nous - Europe de l'ouest, Europe du nord - avons ces dernières années traversé des «épisodes hivernaux» qui pouvaient nous faire passer la nostalgie, si elle existe, des grands hivers. Étaient-ils, cet épisode hivernal de décembre 2010, et l'hiver 2009-2010, «extrêmes» pour autant ? Selon les experts, l'hiver 2009-2010 «a été le deuxième plus froid en Europe depuis environ vingt-cinq ans, mais [...] c'est seulement le 13e plus froid depuis 1948» ; il a même été, au niveau mondial, «le 5e plus chaud jamais enregistré». Je n'entrerai pas dans des explications que je ne maîtrise pas et sur lesquelles les scientifiques ne s'accordent pas nécessairement ; mais certains avancent l'hypothèse que le réchauffement global pourrait entraîner des «refroidissements locaux», notamment en Europe. Quoi qu'il en soit, au terme de l'année 2011, l'Organisation météorologique mondiale (OMM) a pu affirmer à Durban que les treize années les plus chaudes qu'ait connues la planète étaient toutes concentrées dans les quinze dernières années (1997-2011) ; et selon Météo France, l'année 2011 est la plus chaude en France depuis le début du XXe siècle.

Présentation de l'éditeur :

Cet ouvrage constitue le deuxième volet de «l'Événement climatique et ses représentations», dont l'enquête, ouverte en 2007 autour des Tempêtes, a donné lieu à un premier volume (paru chez Desjonquères). Le présent volume est consacré aux événements climatiques extrêmes que sont les canicules et les grands froids, du Moyen Age à la période contemporaine, voire ultra-contemporaine. Il est le lieu d'un débat entre chercheurs-scientifiques, historiens du climat, historiens des sciences, littéraires et historiens de l'art autour de la question météorologique si préoccupante en ce début du XXIe siècle. Les hivers mémorables trouvent un éclairage particulier selon qu'ils sont abordés par l'histoire du climat, la géographie, la glaciologie ou l'analyse littéraire. Ainsi le «grand hiver 1709», premier hiver qui a fait l'objet de mesures scientifiques fiables, a laissé de remarquables empreintes dans la littérature. De même, dans le contexte du réchauffement climatique contemporain, aujourd'hui admis par la majorité des scientifiques, que nous apprennent les canicules du passé ?
Le volume accueille les approches les plus variées de ces phénomènes extrêmes ; elles sont autant de points de contact entre scientifiques et littéraires.

Les informations fournies dans la section « A propos du livre » peuvent faire référence à une autre édition de ce titre.

Meilleurs résultats de recherche sur AbeBooks

1.

Edité par Editions Hermann (2012)
ISBN 10 : 2705682090 ISBN 13 : 9782705682095
Neuf(s) Quantité : 3
Vendeur
Gallix
(Gif sur Yvette, France)
Evaluation vendeur
[?]

Description du livre Editions Hermann, 2012. État : Neuf. N° de réf. du libraire 9782705682095

Plus d'informations sur ce vendeur | Poser une question au libraire

Acheter neuf
EUR 35
Autre devise

Ajouter au panier

Frais de port : EUR 12
De France vers Etats-Unis
Destinations, frais et délais

2.

ISBN 10 : 2705682090 ISBN 13 : 9782705682095
Neuf(s) Quantité : 20
Vendeur
BWB
(Valley Stream, NY, Etats-Unis)
Evaluation vendeur
[?]

Description du livre État : New. Depending on your location, this item may ship from the US or UK. N° de réf. du libraire 97827056820950000000

Plus d'informations sur ce vendeur | Poser une question au libraire

Acheter neuf
EUR 52,03
Autre devise

Ajouter au panier

Frais de port : Gratuit
Vers Etats-Unis
Destinations, frais et délais