Le tapissier et les dispositifs discursifs au salon, 1750-1789 : Expographie, critique et opinion

Note moyenne 0
( 0 avis fournis par GoodReads )
 
9782705682798: Le tapissier et les dispositifs discursifs au salon, 1750-1789 : Expographie, critique et opinion
Extrait :

Extrait de l'introduction

Depuis la publication des Réflexions sur quelques causes de l'état présent de la peinture en France d'Etienne La Font de Saint-Yenne (1688-1771) en 1747, la volonté de mettre en place un musée où serait exposée en permanence la collection royale pour le bénéfice de la collectivité est régulièrement reprise tout au long de la seconde moitié du XVIIIe siècle. En vue de répondre à cette demande grandissante et de démontrer une certaine volonté de changement, une partie infime de la collection royale est présentée au palais du Luxembourg à partir de 1750. Une réflexion sur les conditions de l'accrochage public des oeuvres se développe dès l'ouverture de cet espace d'exposition, «placé sous la responsabilité d'un conservateur, le garde des tableaux du roi, Jacques II Bailly». Un intérêt marqué pour la disposition des oeuvres et, surtout, pour les effets qu'elle provoque sur la perception des visiteurs apparaît dans les choix que fait le conservateur en voulant construire «un nouvel arrangement si utile aux artistes». Sans prétendre qu'une vision muséographique soit totalement consciente et déterminée, il faut admettre que le fait de vouloir adopter une approche plus libre, où les confrontations, les comparaisons et les oppositions entre les caractéristiques formelles des oeuvres priment, révèle l'existence d'une réelle réflexion sur l'accrochage dans les expositions au Siècle des Lumières.
Pourtant, s'il est vrai que les Salons ont toujours été considérés comme le lieu de l'éclosion de la critique d'art, jamais ont-ils été perçus comme une exposition du point de vue de la muséologie ; c'est dire que l'on a peu considéré la présence d'un accrochage structuré et intentionnel et d'un arrangement visuel et sémantique construits à l'intention des visiteurs. Dans son commentaire sur le Salon de 1765, Denis Diderot (1713-1784) cerne bien les qualités intrinsèques des affects que provoque la mise en exposition des oeuvres au Salon sur sa perception lorsqu'il écrit : «J'ai donné le temps à l'impression d'arriver et d'entrer. J'ai ouvert mon âme aux effets. Je m'en suis laissé pénétrer.» Ce commentaire souligne les sensations produites par l'exposition et la présence d'un accrochage narratif qui marquent et rythment la réception de tout visiteur au Salon. Une réflexion sur le travail du tapissier, sur les dispositifs de mise en exposition, stables et récurrents, et sur leurs usages permet de poser un regard neuf sur cet espace d'exposition et envisage le Salon de l'Académie de peinture et de sculpture de Paris comme un agent social influent du monde artistique, entre 1750 et 1789.
La fonction de tapissier, le développement des procédés de mise en exposition et les répercussions de l'accrochage des oeuvres sur le regard des visiteurs au Salon de l'Académie, comme sujet global ou partiel, n'avaient pas encore fait l'état d'une étude élaborée ou d'un ouvrage complet. Cette piste prometteuse encore vierge débouche donc sur une infinité de possibilités d'interprétation et d'analyse. La sélection de quelques Salons (1753, 1767, 1775, 1779 et 1785) permet de présenter le travail des cinq artistes qui ont occupé le poste de tapissier au cours de la seconde moitié du XVIIIe siècle : Jacques-André Portail (1695-1759), Jean-Baptiste Siméon Chardin (1699-1779), Joseph-Marie Vien (1716-1809), Louis-Jean-François Lagrenée dit l'aîné (1724-1805) et finalement Charles Amédée Philippe Van Loo (1718-1795). En priorisant ainsi une exposition par tapissier, cette étude propose de définir les attributs de chacun tout en posant le cadre plus général du développement des caractéristiques de l'exposition temporaire qu'est le Salon. En contrepartie, une littérature florissante et abondante permet de mettre en perspective, entre autres, l'histoire des Salons de l'Académie et des autres lieux de diffusion en Europe en termes d'événements et d'espaces publics au XVIIIe siècle. Certaines études traitent également de l'émergence de la critique d'art, du public qui fréquente ces lieux et des premiers balbutiements de la muséologie comme discipline dans la société française et européenne au Siècle des Lumières.

Présentation de l'éditeur :

«Ce tapissier Chardin est un espiègle de première force, il est enchanté quand il a fait quelques bonnes malices ; il est vrai qu'elles tournent toutes au profit des artistes et du public : du public, qu'il met à portée de s'éclairer par des comparaisons rapprochées ; des artistes entre lesquels il établit une lutte tout à fait périlleuse.»
Dans ce commentaire sur le Salon de 1769, Denis Diderot se réjouit des effets que provoque la mise en exposition des oeuvres sur la perception du spectateur et souligne, avec humour et acuité, le rôle primordial que joue le tapissier dans la mise en scène de cette présentation.
En s'intéressant à cette figure fondamentale, à l'organisation de l'espace d'exposition et à son ascendant, cet ouvrage entend poser un regard neuf sur le Salon de l'Académie de peinture et de sculpture de Paris durant la seconde moitié du XVIIIe siècle. Lieu d'émotion, d'émulation et d'échange, le Salon devient un espace public où les dispositifs de mise en exposition se développent, s'expriment et influencent le regard, le jugement critique et l'opinion du public.

AUTEUR :
Isabelle Pichet est titulaire d'une maîtrise en muséologie et docteure en histoire de l'art de l'université du Québec à Montréal. Après un stage postdoctoral au Clark Art Institute, Massachusetts, elle poursuit ses recherches sur les activités du tapissier et l'histoire des expositions publiques parisiennes aux XVIIe et XVIIIe siècles.

Les informations fournies dans la section « A propos du livre » peuvent faire référence à une autre édition de ce titre.

Meilleurs résultats de recherche sur AbeBooks

1.

Isabelle Pichet
ISBN 10 : 2705682791 ISBN 13 : 9782705682798
Neuf(s) Paperback Nov 22, 2012 Quantité : 1
Vendeur
QUARTIER LATIN FRANCE
(SAINT-ETIENNE, France)
Evaluation vendeur
[?]

Description du livre Paperback Nov 22, 2012. État : New. 40 000 livres en stock. Expédition rapide et soignée. N° de réf. du libraire 41CC448DF3CE

Plus d'informations sur ce vendeur | Poser une question au libraire

Acheter neuf
EUR 27,90
Autre devise

Ajouter au panier

Frais de port : EUR 4
De France vers Etats-Unis
Destinations, frais et délais

2.

Isabelle Pichet
Edité par Editions Hermann (2012)
ISBN 10 : 2705682791 ISBN 13 : 9782705682798
Neuf(s) Quantité : 3
Vendeur
Gallix
(Gif sur Yvette, France)
Evaluation vendeur
[?]

Description du livre Editions Hermann, 2012. État : Neuf. N° de réf. du libraire 9782705682798

Plus d'informations sur ce vendeur | Poser une question au libraire

Acheter neuf
EUR 28
Autre devise

Ajouter au panier

Frais de port : EUR 12
De France vers Etats-Unis
Destinations, frais et délais

3.

Isabelle Pichet
ISBN 10 : 2705682791 ISBN 13 : 9782705682798
Neuf(s) Quantité : 20
Vendeur
BWB
(Valley Stream, NY, Etats-Unis)
Evaluation vendeur
[?]

Description du livre État : New. Depending on your location, this item may ship from the US or UK. N° de réf. du libraire 97827056827980000000

Plus d'informations sur ce vendeur | Poser une question au libraire

Acheter neuf
EUR 40,08
Autre devise

Ajouter au panier

Frais de port : Gratuit
Vers Etats-Unis
Destinations, frais et délais

4.

Isabelle Pichet
Edité par Editions Hermann
ISBN 10 : 2705682791 ISBN 13 : 9782705682798
Neuf(s) Paperback Quantité : 1
Vendeur
Revaluation Books
(Exeter, Royaume-Uni)
Evaluation vendeur
[?]

Description du livre Editions Hermann. Paperback. État : Brand New. In Stock. N° de réf. du libraire zk2705682791

Plus d'informations sur ce vendeur | Poser une question au libraire

Acheter neuf
EUR 42,83
Autre devise

Ajouter au panier

Frais de port : EUR 6,94
De Royaume-Uni vers Etats-Unis
Destinations, frais et délais