L'époque dénouée

Note moyenne 0
( 0 avis fournis par GoodReads )
 
9782705683320: L'époque dénouée
Extrait :

Prolog im Himmel : L'Invention platonicienne de l'âme

C'est de psuchè, à vrai dire, qu'il s'agit, dont il faudrait voir si anima est bien le double, et dont il est certain que notre «âme» ne l'est pas.
Il s'agit de psuchè parce que nous ne quittons pas le texte de Platon, qui parle grec, et que nous tenons que les langues pensent. Avant donc de «désigner une réalité» - s'il en vient jamais là -, le mot psuchè signifie une certaine façon d'être dans l'ordre du mouvement. Ce qui appartient au mouvement sur le mode du se mouvoir (et non de l'être-mu-mouvant), cela possède la psuchè, cela est empsuchon. Plus rien d'une telle détermination ontologique de l'étant en mouvement par le mode de son mouvement ne subsiste dans le français «âme», héritier d'une longue lignée philosophique dont le point de départ est justement le corpus platonicum, le corps d'écriture dans lequel Platon a mis «toute son âme», sorte de Tombeau-pour-Socrate où se réalise et s'apaise à la fois le ressentiment de l'élève délaissé envers cet ancien maître, tout en puissance et en paroles, et tellement entier (à prendre ou à laisser) qu'il faut attendre sa mort pour le diviser - précisément en un corps et une âme - et pouvoir enfin en prendre et en laisser, le ré-écrire «en vérité», c'est-à-dire selon la loi de l'ancien désir : mon Socrate, à moi Platon.
De ce qui a mis en mouvement l'écriture à laquelle nous devons le texte platonicien, nous ne dirons cependant rien ici. Rien par conséquent sur les «motivations» qui font que l'invention de l'âme (et donc du corps, la théorie de l'âme et celle du corps étant une seule et même) provient à son tour des méandres du rapport de Platon à Socrate et de son besoin de dénier ce rapport en le refictionnant post mortem de fond en comble. Nous nous en tiendrons au texte même, et à y repérer les voies et moyens d'une invention de l'âme, précisément comme effet de texte.
Précisons d'abord que le terme d'«invention» a été choisi ici pour son sens banal, qui relie la fabrication ingénieuse (toujours d'une sorte de machine, merveilleusement simple ou merveilleusement compliquée, en vue d'un effet pratique) à l'imagination délirante («Qu'est-ce que tu vas encore inventer là ?»).
Car, si les langues pensent, les discours fabulent. Si les premières, au lieu de désigner le «réel», en disent le possible, les seconds construisent des fictions qui ne sont pas toujours le corps scripturaire du possible, mais qui peuvent aussi bien donner corps à un pseudo-possible impossible. Tous les concepts, disons-nous, sont des «ficta», en ceci qu'ordonnés à dégager l'essence, ils sont toujours exposés à lui donner un air réel dans le discours ; mais certains sont, en outre, produits par un détournement de l'essence (jamais donc n'importe comment : rien de plus nécessaire dans ses moyens que le fabuleux logique). Qui dit détournement dit stratégie et procédure, quand celles-ci doivent être repérables dans le texte, quand bien même il serait tissé avec un art suprême pour cacher qu'il invente ce qu'il produit et paraître simplement le découvrir.

Présentation de l'éditeur :

«L'Époque dénouée» s'attache à démêler les fils embrouillés de la Tradition afin de comprendre ce qui nous arrive, à nous les tard venus. À cette fin, Gérard Granel s'engage dans une analyse historico-historiale visant à déterminer la «loi la plus intime» de notre monde. Le noeud thématique qu'il retient dans les textes réunis dans ce volume est celui de l'«automate» dont il montre qu'il possède un triple nouage historique : la substantification par Platon de la psychè automate, qui dessine la figure de la pensée comme mathesis ; l'universalisation par Descartes de l'idée de mathesis, dont le moteur est une logique de l'infinité induisant un devenir-ingénieur de l'esprit et une détermination du savoir comme savoir «automate» ; la propagation, mise en évidence par Marx, du principe d'infinité à tous les domaines d'activité, qui transforme le monde lui-même en une vaste «accumulation de marchandises» ne connaissant d'autre loi que celle imposée par la «substance automatique».
Démêler le noeud de l'automate fait donc lever la question suivante, qui fut celle de Nietzsche avant de devenir celle de Heidegger, et qui est aussi celle à laquelle nous confronte le versant non métaphysique des analyses de Marx : comment nous départir de notre appartenance à un monde qui semble périmer tout avenir ?

Gérard Granel (1930-2000) a enseigné la philosophie, pendant quelques trente ans, à l'université de Toulouse. Son oeuvre, ancrée dans le champ de la phénoménologie, s'inscrit dans le sillage des questions heideggériennes avec lesquelles elle entretient un libre rapport. Elle poursuit un double objectif : penser le monde a-mondialisable (l'«offre du sensible») en se restant à l'écoute de certaines questions husserliennes négligées par Heidegger (telles la question de l'homo percipiens, ou celle de la «matérialité logique»), et déterminer la «figure historiale» du monde en voie de mondialisation en mettant Heidegger en dialogue avec Marx.

Les informations fournies dans la section « A propos du livre » peuvent faire référence à une autre édition de ce titre.

Meilleurs résultats de recherche sur AbeBooks

1.

Elisabeth Rigal; Gérard Granel
ISBN 10 : 2705683321 ISBN 13 : 9782705683320
Neuf(s) Quantité : 20
Vendeur
BWB
(Valley Stream, NY, Etats-Unis)
Evaluation vendeur
[?]

Description du livre État : New. Depending on your location, this item may ship from the US or UK. N° de réf. du libraire 97827056833200000000

Plus d'informations sur ce vendeur | Poser une question au libraire

Acheter neuf
EUR 32,92
Autre devise

Ajouter au panier

Frais de port : Gratuit
Vers Etats-Unis
Destinations, frais et délais

2.

Elisabeth Rigal; Gérard Granel
Edité par Editions Hermann (2012)
ISBN 10 : 2705683321 ISBN 13 : 9782705683320
Neuf(s) Quantité : 3
Vendeur
Gallix
(Gif sur Yvette, France)
Evaluation vendeur
[?]

Description du livre Editions Hermann, 2012. État : Neuf. N° de réf. du libraire 9782705683320

Plus d'informations sur ce vendeur | Poser une question au libraire

Acheter neuf
EUR 22
Autre devise

Ajouter au panier

Frais de port : EUR 12
De France vers Etats-Unis
Destinations, frais et délais