Matteo Ricci. Un jésuite à la cour des Ming

 
9782706707193: Matteo Ricci. Un jésuite à la cour des Ming
Extrait :

Extrait de la préface de Marianne Bastid-Bruguière

Figure légendaire de la rencontre entre la Chine et l'Occident, Matteo Ricci est mort à Pékin le 11 mai 1610, il y a juste quatre siècles. L'empereur de Chine, Wanli, donna aussitôt, aux portes de la ville, le terrain destiné à la sépulture du missionnaire jésuite et l'inscription votive de son monument :

A celui qui est venu attiré par la justice et à l'auteur de tant de livres.
A Li Madou du Grand Occident.

Matteo Ricci est le seul missionnaire chrétien dont la stature morale et intellectuelle ait à peu près échappé à la vindicte de la postérité chinoise. Sous l'empereur Qianlong, au XVIIIe siècle, plusieurs de ses oeuvres morales et scientifiques eurent l'insigne honneur d'être incluses dans la Collection complète des oeuvres écrites réparties en quatre magasins (Siku quanshu), l'édition officielle des livres les plus importants publiés en Chine. Son exemple fut constamment cité comme le modèle d'une relation ouverte, respectueuse, tolérante et féconde entre Européens et Chinois. Si les Boxers détruisirent sa tombe en 1900, elle fut promptement relevée. Les Gardes rouges renouvelèrent la profanation en 1966, pendant la Révolution culturelle, mais quinze ans plus tard le gouvernement de la République populaire jugea bon de reconstruire le tombeau sur son site primitif, aujourd'hui enfermé dans l'enceinte de l'École centrale du Parti communiste chinois.
Sur l'histoire de sa vie et de sa longue mission en Chine, où il arriva à trente ans, en 1582, pour n'en plus sortir, Ricci a laissé son propre récit et une correspondance adressée à des Européens, dont subsistent cinquante-quatre lettres. Le récit, rédigé par Ricci en italien, dans les deux années qui précédèrent sa mort, sur la base de son journal et de notes personnelles, fut rapporté à Rome en 1614 par son confrère, le jésuite flamand Nicolas Trigault. Trigault révisa le texte, l'augmenta d'un quart, traduisit l'ensemble en latin et le publia dès 1615 à Rome et Augsbourg sous le titre De Christiana expeditione apud Sinas suscepta ab Societate Iesu, en se présentant comme l'auteur de l'ouvrage, dont il tirait la matière des Commentaires laissés par Matteo Ricci. Le livre fut rapidement réédité en divers pays d'Europe, et traduit en plusieurs langues, même en italien. Mais la pensée personnelle de Ricci se trouvait désormais voilée par l'écriture de Trigault, qui en maints endroits avait coupé, durci, voire détourné le texte de Ricci à des fins de propagande spécifique, à beaucoup d'égards opposée aux idées de Ricci. Ce n'est qu'en 1909 que le manuscrit original de Ricci fut découvert par hasard dans les archives romaines de la Compagnie de Jésus. Sa publication savante fut alors effectuée par les soins des Jésuites, d'abord sous le titre I commentari della Cina (dans une édition de 1911-1913), puis sous celui de Storia dell'introduzione del Cristianesimo in Cina (dans une édition de 1942-1949), dans deux collections qui comportaient aussi la correspondance. L'édition érudite parue à Macerata en 2000 restitue au texte son vrai titre d'origine, beaucoup moins agressif que celui choisi par Trigault : Della Entrata della Compagnia di Giesù e Cristianità nella Cina.

Présentation de l'éditeur :

Un jésuite à le cour des Ming Préface de Marianne Bastid-Bruguière Traduction de l italien par Robert Kremer, Florence Leroy et Ugo Lumbroso Matteo Ricci (1552-1610), célébré aujourd'hui encore en Chine comme symbole de la rencontre entre deux civilisations millénaires, fut le premier Européen à résider durablement dans l Empire du Milieu. Doté d un charisme étonnant et d une mémoire prodigieuse, le missionnaire avait aussi une connaissance approfondie des mathématiques, de l astronomie et de la géographie. Dans cette biographie complète et très documentée, Michela Fontana retrace les péripéties du long voyage que Li Madou c est ainsi que les Chinois nomment Ricci effectua au c ur de la Chine et de sa culture. Le portrait qui en ressort est celui d un missionnaire chrétien doté d un grand amour pour la science et d une curiosité intellectuelle remarquable, qui lui fait reconnaître la valeur de la pensée confucéenne. Le plus surprenant est peut-être que les observations de Ricci fournissent, par-delà les préjugés de l époque, une clé de lecture lumineuse pour aborder la Chine contemporaine et les différences essentielles entre Orient et Occident. Michela Fontana, diplômée en mathématiques, est enseignante et journaliste. Elle est l auteur de plusieurs ouvrages et a vécu plusieurs années en Chine. Cahier photo hors texte de 16 pages

Les informations fournies dans la section « A propos du livre » peuvent faire référence à une autre édition de ce titre.

Meilleurs résultats de recherche sur AbeBooks

1.

Michela Fontana
Edité par Salvator (2010)
ISBN 10 : 2706707194 ISBN 13 : 9782706707193
Neuf(s) Quantité : 3
Vendeur
Gallix
(Gif sur Yvette, France)
Evaluation vendeur
[?]

Description du livre Salvator, 2010. État : Neuf. N° de réf. du libraire 9782706707193

Plus d'informations sur ce vendeur | Poser une question au libraire

Acheter neuf
EUR 29,50
Autre devise

Ajouter au panier

Frais de port : EUR 12
De France vers Etats-Unis
Destinations, frais et délais

2.

Michela Fontana
Edité par SALVATOR (2010)
ISBN 10 : 2706707194 ISBN 13 : 9782706707193
Neuf(s) soft Quantité : 2
Vendeur
Evaluation vendeur
[?]

Description du livre SALVATOR, 2010. soft. État : NEUF. Matteo Ricci (1552-1610), célébré aujourd'hui encore en Chine comme symbole de la rencontre entre deux civilisations millénaires, fut le premier Européen à résider durablement dans l'Empire du Milieu. Doté d'un charisme étonnant et d'une mémoire prodigieuse, le missionnaire avait aussi une connaissance approfondie des mathématiques, de l'astronomie et de la géographie. Dans cette biographie complète et très documentée, Michela Fontana retrace les péripéties du long voyage que Li Madou - c'est ainsi que les Chinois nomment Ricci - effectua au coeur de la Chine et de sa culture. Le portrait qui en ressort est celui d'un missionnaire chrétien doté d'un grand amour pour la science et d'une curiosité intellectuelle remarquable, qui lui fait reconnaître la valeur de la pensée confucéenne. Le plus surprenant est peut-être que les observations de Ricci fournissent, par-delà les préjugés de l'époque, une clé de lecture lumineuse pour aborder la Chine contemporaine et les différences essentielles entre Orient et Occident. - Nombre de page(s) : 455 - Poids : 680g - Langue : fre - Genre : Christianisme : essais religieux, témoignages, biographies. N° de réf. du libraire N9782706707193

Plus d'informations sur ce vendeur | Poser une question au libraire

Acheter neuf
EUR 29,50
Autre devise

Ajouter au panier

Frais de port : EUR 16
De France vers Etats-Unis
Destinations, frais et délais

3.

Michela Fontana
Edité par Salvator
ISBN 10 : 2706707194 ISBN 13 : 9782706707193
Neuf(s) Paperback Quantité : 1
Vendeur
Revaluation Books
(Exeter, Royaume-Uni)
Evaluation vendeur
[?]

Description du livre Salvator. Paperback. État : Brand New. In Stock. N° de réf. du libraire zk2706707194

Plus d'informations sur ce vendeur | Poser une question au libraire

Acheter neuf
EUR 47,90
Autre devise

Ajouter au panier

Frais de port : EUR 7,14
De Royaume-Uni vers Etats-Unis
Destinations, frais et délais

4.

Michela Fontana
Edité par Salvator (2010)
ISBN 10 : 2706707194 ISBN 13 : 9782706707193
Neuf(s) Paperback Quantité : 1
Vendeur
Irish Booksellers
(Rumford, ME, Etats-Unis)
Evaluation vendeur
[?]

Description du livre Salvator, 2010. Paperback. État : New. book. N° de réf. du libraire 2706707194

Plus d'informations sur ce vendeur | Poser une question au libraire

Acheter neuf
EUR 70,16
Autre devise

Ajouter au panier

Frais de port : Gratuit
Vers Etats-Unis
Destinations, frais et délais