Sociologie de la négociation

 
9782707129536: Sociologie de la négociation

1

Les informations fournies dans la section « Synopsis » peuvent faire référence à une autre édition de ce titre.

Revue de presse :

«Négociateur», voilà un métier d’avenir ! L’utilité de ce moyen de résolution des différents n’est effectivement plus à prouver, tant au niveau international avec la multiplication des conflits, qu’au niveau individuel avec l’exacerbation des antagonismes entre les générations par exemple. Visant à rétablir un lien social entre deux parties en désaccord, la négociation est donc ici l’objet d’une analyse sociologique, à l’initiative de Reynald Bourque, professeur à l’Ecole de relations industrielles de l’université de Montréal, et de Christian Thuderoz, sociologue chargé de recherches au CNRS. Ils considèrent la négociation comme un processus dont à la fois l’étude du point de départ et celle du déroulement sont importantes.
Après plusieurs chapitres généraux consacrés aux différents contextes de négociation - «négociaion distributive» quand il y a divergence d’intérêts, «négociation intégrative» quand il y a recherche d’objectifs communs -, les auteurs rentrent dans les détails. Chacun des derniers chapitres est consacré à un type de négociation, en fonction des parties en présence : «négociation interpersonnelle» entre des individus, «négociation intra-organisationnelle», «négociation interorganisationnelle». -- Business Digest

Présentation de l'éditeur :

L'actualité illustre l'importance et la banalisation de ce mode de résolution des litiges. La négociation devient un principe légitime de régulation sociale, au double sens de production de règles et de production d'accords à propos de ces règles. La négociation est tenue pour un mécanisme efficace de régulation, permettant l'expression et la résolution des différends, la participation des contractants à la définition du contrat, ou encore, par le biais d'échanges d'arguments, la production et l'entretien d'un dialogue, donc d'un lien social. Cet ouvrage, construit à partir des travaux et modèles des auteurs canoniques, souvent nord-américains, propose un regard sociologique centré sur l'étude des contextes et des processus en distinguant les négociations interpersonnelles, intra-organisationnelles et interorganisationnelles. Il est aussi attentif au comment (la façon dont les individus négocient) qu'au pourquoi du recours à cette activité. Il s'intéresse notamment à la question des négociateurs (nombre, qualité, expérience) et à celle de leur représentativité qui soulève les problèmes du mandat, du dilemme du négociateur et de la légitimité du compromis.

Les informations fournies dans la section « A propos du livre » peuvent faire référence à une autre édition de ce titre.

Acheter neuf Afficher le livre
EUR 79,01

Autre devise

Frais de port : EUR 9
De France vers Etats-Unis

Destinations, frais et délais

Ajouter au panier

Meilleurs résultats de recherche sur AbeBooks

1.

Christian Thuderoz; Reynald Bourque
Edité par LA DECOUVERTE (2002)
ISBN 10 : 2707129534 ISBN 13 : 9782707129536
Neuf(s) Couverture souple Quantité : 1
Vendeur
Tamery
(Paris, France)
Evaluation vendeur
[?]

Description du livre LA DECOUVERTE, 2002. Couverture souple. État : Neuf. # Poche: 124 pages # Parution : 10 octobre 2002 # Collection : Repères # Présentation Business Digest : «Négociateur», voilà un métier d’avenir ! L’utilité de ce moyen de résolution des différents n’est effectivement plus à prouver, tant au niveau international avec la multiplication des conflits, qu’au niveau individuel avec l’exacerbation des antagonismes entre les générations par exemple. Visant à rétablir un lien social entre deux parties en désaccord, la négociation est donc ici l’objet d’une analyse sociologique, à l’initiative de Reynald Bourque, professeur à l’Ecole de relations industrielles de l’université de Montréal, et de Christian Thuderoz, sociologue chargé de recherches au CNRS. Ils considèrent la négociation comme un processus dont à la fois l’étude du point de départ et celle du déroulement sont importantes. Après plusieurs chapitres généraux consacrés aux différents contextes de négociation - «négociaion distributive» quand il y a divergence d’intérêts, «négociation intégrative» quand il y a recherche d’objectifs communs -, les auteurs rentrent dans les détails. Chacun des derniers chapitres est consacré à un type de négociation, en fonction des parties en présence : «négociation interpersonnelle» entre des individus, «négociation intra-organisationnelle», «négociation interorganisationnelle». # Présentation de l'éditeur : L'actualité illustre l'importance et la banalisation de ce mode de résolution des litiges. La négociation devient un principe légitime de régulation sociale, au double sens de production de règles et de production d'accords à propos de ces règles. La négociation est tenue pour un mécanisme efficace de régulation, permettant l'expression et la résolution des différends, la participation des contractants à la définition du contrat, ou encore, par le biais d'échanges d'arguments, la production et l'entretien d'un dialogue, donc d'un lien social. Cet ouvrage, construit à partir des travaux et modèles des auteurs canoniques, souvent nord-américains, propose un regard sociologique centré sur l'étude des contextes et des processus en distinguant les négociations interpersonnelles, intra-organisationnelles et interorganisationnelles. Il est aussi attentif au comment (la façon dont les individus négocient) qu'au pourquoi du recours à cette activité. Il s'intéresse notamment à la question des négociateurs (nombre, qualité, expérience) et à celle de leur représentativité qui soulève les problèmes du mandat, du dilemme du négociateur et de la légitimité du compromis. N° de réf. du libraire ABE-6231986314

Plus d'informations sur ce vendeur | Poser une question au libraire

Acheter neuf
EUR 79,01
Autre devise

Ajouter au panier

Frais de port : EUR 9
De France vers Etats-Unis
Destinations, frais et délais