Institutions et pouvoirs en France. (XIVe-XVe siècles). (les Médiévistes français.)

 
9782708408852: Institutions et pouvoirs en France. (XIVe-XVe siècles). (les Médiévistes français.)
Extrait :

Extrait de l'introduction

Les articles ici rassemblés doivent s'entendre comme une contribution à l'histoire de l'État et des institutions à la fin du Moyen Âge. Depuis les travaux de Gustave Dupont-Ferrier sur les institutions financières et les bailliages dans la première moitié du XXe siècle, puis la grande entreprise sur les institutions françaises au Moyen Âge coordonnée par Ferdinand Lot et Robert Fawtier, publiée en 1957-1958, les recherches sur les structures institutionnelles du royaume de France aux XIVe et XVe siècles ont été considérablement renouvelées. Dans les années soixante, le livre de Bernard Guenée sur le bailliage de Senlis entre 1380 et 1550, la thèse de René Fédou sur les hommes de loi lyonnais à la fin du Moyen Âge, l'ouvrage de John Bartier sur les légistes et les gens de finances des ducs de Bourgogne au XVe siècle, ou encore celui de Joseph Strayer sur les gens de justice du Languedoc sous Philippe le Bel, pour ne citer que les plus notables, ont proposé un nouveau questionnement. En replaçant les agents de l'État dans leur environnement social et professionnel, c'est notamment à une histoire sociale des institutions à travers leurs acteurs principaux - officiers, hommes de loi, hommes de finance - qu'invitaient ces différents auteurs. Parallèlement les réflexions de Bernard Guenée sur l'État médiéval, sa nature, ses moyens d'action, ses justifications idéologiques fournissaient une armature solide pour une histoire globale du phénomène étatique. Son livre, L'Occident aux XIVe et XVe siècles. Les États, paru en 1971 et maintes fois réédité, insistait sur l'idée qu'«un État solide ne pouvait naître que de l'accord d'un prince et d'un peuple». D'où l'importance du droit pour garantir aux sujets la justice et la paix qui constituent la finalité suprême de l'action princière. D'où l'importance de ce que Bernard Guenée appelait alors «la propagande» et que les historiens d'aujourd'hui sont plus enclins à qualifier de communication, d'information, pour justifier l'ordre princier et sa légitimité. Mais une histoire de l'État sans que soient prises en compte les dynamiques - qu'il s'agisse des soutiens comme des oppositions et des résistances - serait biaisée. On doit à Raymond Cazelles et Peter Lewis la notion de société politique. Par cette formule, qui n'est que la traduction moderne du «corps de policie» chère à Christine de Pizan, ces deux auteurs ont mis l'accent sur l'idée qu'une étude du pouvoir ne pouvait être valide indépendamment d'une étude des protagonistes politiques et de leurs moyens d'action. Plus précisément, Peter Lewis a souligné le rôle majeur des fidélités et des clientèles dans la vie politique du royaume au cours des deux derniers siècles du Moyen Âge. La société des XIVe et XVe siècles a été une société du contrat. Dans les espaces qu'ils dominaient, les princes ont conclu avec leurs serviteurs des alliances qui ont contribué à parfaire l'efficacité de leur administration et de leur force militaire, ainsi qu'à mieux assurer leurs revendications politiques.

Présentation de l'éditeur :

Enseignants et chercheurs en histoire médiévale ont en France une activité considérable et reconnue au plan international. En dehors des livres et des manuels qu'ils produisent, ils donnent une part importante des fruits de leurs recherches à des ouvrages collectifs, des périodiques et des encyclopédies. Il est donc nécessaire de procéder à un regroupement de leurs articles dispersés pour permettre à un large public de prendre connaissance de leurs résultats, de leurs hypothèses, et de leurs projets. La collection consacrée aux médiévistes français répond à cette préoccupation. Ici la personnalité du médiéviste donne au livre toute sa cohérence.

Les dix articles regroupés dans ce volume doivent s'entendre comme une contribution à l'histoire de l'État et des institutions au royaume de France à la fin du Moyen Age. Centrée sur les thématiques de l'office, des principautés et des pratiques administratives, et mettant à profit une historiographie dont le renouvellement a été grand ces dernières années, la réflexion tente d'apprécier comment les institutions ont été pensées et utilisées par les autorités royales et princières en vue d'un bon gouvernaient. Dans cet ensemble, les Chambres des comptes sont l'objet d'une attention particulière tant elles ont été un espace de diffusion d'un discours sur la chose publique. Sensible aux apports de l'histoire du droit, le propos s'intéresse aussi aux rituels en matière d'enquêtes de contrôle des comptes ou encore de dévolution des offices, pour montrer qu'ils ne sont en rien contradictoires avec la rationalisation des savoir-faire administratifs.

Olivier Mattéoni est professeur d'histoire du Moyen Âge à l'Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne. Ses travaux portent sur l'histoire du royaume de France aux derniers siècles du Moyen Âge, plus précisément sur l'histoire des principautés et de leur société politique, de l'office et des pratiques administratives. Il est l'auteur de Servir le prince. Les officiers des ducs de Bourbon à la fin du Moyen Age (1356-1523), Paris, 1998. Il a codirigé la publication de La France des principautés. Les Chambres des comptes, XIVe-XVe siècles, Paris, 1996, et Les Chambres des comptes aux XIVe et XVe siècles. Textes et documents, Paris, 1998. Il a également fait paraître en collaboration «De part et d'autre des Alpes». Les châtelains des grinces à la fin du Moyen Age, Paris, 2006.

Les informations fournies dans la section « A propos du livre » peuvent faire référence à une autre édition de ce titre.

Meilleurs résultats de recherche sur AbeBooks

1.

MATTEONI OLIVIER
Edité par PICARD
ISBN 10 : 2708408852 ISBN 13 : 9782708408852
Neuf(s) Soft Cover Quantité : 3
Vendeur
Nomade Store Europe
(La Rochelle, France)
Evaluation vendeur
[?]

Description du livre PICARD. Soft Cover. État : NEW. PICARD (01/12/2010) Weight: 550g. / 1.21 lbs Binding Paperback Great Customer Service!. N° de réf. du libraire 9782708408852

Plus d'informations sur ce vendeur | Poser une question au libraire

Acheter neuf
EUR 34,50
Autre devise

Ajouter au panier

Frais de port : EUR 10
De France vers Etats-Unis
Destinations, frais et délais

2.

Olivier Mattéoni
Edité par Editions A & J Picard (2010)
ISBN 10 : 2708408852 ISBN 13 : 9782708408852
Neuf(s) Quantité : 3
Vendeur
Gallix
(Gif sur Yvette, France)
Evaluation vendeur
[?]

Description du livre Editions A & J Picard, 2010. État : Neuf. N° de réf. du libraire 9782708408852

Plus d'informations sur ce vendeur | Poser une question au libraire

Acheter neuf
EUR 34,50
Autre devise

Ajouter au panier

Frais de port : EUR 12
De France vers Etats-Unis
Destinations, frais et délais

3.

Olivier Mattéoni
ISBN 10 : 2708408852 ISBN 13 : 9782708408852
Neuf(s) Quantité : 20
Vendeur
BWB
(Valley Stream, NY, Etats-Unis)
Evaluation vendeur
[?]

Description du livre État : New. Depending on your location, this item may ship from the US or UK. N° de réf. du libraire 97827084088520000000

Plus d'informations sur ce vendeur | Poser une question au libraire

Acheter neuf
EUR 48,57
Autre devise

Ajouter au panier

Frais de port : Gratuit
Vers Etats-Unis
Destinations, frais et délais

4.

Olivier Mattéoni
Edité par Editions A&J Picard
ISBN 10 : 2708408852 ISBN 13 : 9782708408852
Neuf(s) Paperback Quantité : 1
Vendeur
Revaluation Books
(Exeter, Royaume-Uni)
Evaluation vendeur
[?]

Description du livre Editions A&J Picard. Paperback. État : Brand New. In Stock. N° de réf. du libraire zk2708408852

Plus d'informations sur ce vendeur | Poser une question au libraire

Acheter neuf
EUR 53,28
Autre devise

Ajouter au panier

Frais de port : EUR 6,93
De Royaume-Uni vers Etats-Unis
Destinations, frais et délais