Toulouse, [Territoires] du Tramway : Quand les transports repensent l'agglomération

 
9782708917668: Toulouse, [Territoires] du Tramway : Quand les transports repensent l'agglomération
Extrait :

Toulouse, [Territoires] du tramway

Toulouse fut longtemps une ville sans banlieue, revendiquant le titre de «quatrième ville de France», qu'elle détient toujours avec ses 445 000 habitants en 2007. A la différence de la plupart des autres grandes métropoles de province, elle doit cette originalité à l'étendue de son territoire communal, près de 12 000 hectares, l'équivalent de la ville de Paris avec ses 20 arrondissements, agrandie en 1929 par l'annexion des bois de Boulogne et de Vincennes.

A l'extérieur des anciens remparts démolis au début du XIXe siècle, la croissance urbaine a longtemps pu se développer facilement sans sortir des limites de la commune dans un site qui ne présentait guère de contraintes topographiques. Faubourgs linéaires le long des nombreux axes de communication qui convergeaient vers la ville, lotissements ou constructions individuelles agencés sans plan d'ensemble, au gré des opportunités foncières, ont largement façonné l'image d'une «grande ville de petites maisons» qui, à bien des égards, avait encore des allures de «grand village» au début des années 1960. Cette forme d'urbanisation a privilégié les faibles densités, que bien des Toulousains assimilaient - et assimilent toujours - à une certaine qualité de vie, favorisant le contact avec la nature ou avec une «campagne» dont beaucoup étaient originaires et dont ils gardaient la nostalgie. Quant aux néo-Toulousains venus de Paris ou de contrées septentrionales avec les entreprises et les administrations «décentralisées» depuis un demi-siècle, ils ont adhéré à cette conception d'une ville «étalée» qui leur permettait d'accéder à la propriété d'une maison individuelle sans trop s'éloigner des équipements et des services d'une grande métropole. A une époque où il est devenu «politiquement correct» de dénoncer les effets pervers de l'«étalement urbain» et d'encourager la densification, a-t-on mesuré le rôle qu'ont joué ces formes d'urbanisation très peu denses dans l'attractivité d'une agglomération toulousaine qui est passée en quelques décennies du seul territoire de la commune-centre à une vaste «aire urbaine», quinze fois plus étendue, couvrant 342 communes et regroupant plus de 1,1 million d'habitants en 2007, soit 40 % de la population de la Région Midi-Pyrénées ?

Une urbanisation longtemps limitée au territoire communal de Toulouse

Dans les années 1950, la municipalité de Toulouse s'inquiétait déjà de la diffusion de l'habitat à la périphérie du territoire communal, ce qui entraînait de lourdes charges pour la collectivité qui supportait le coût de la construction et de l'entretien d'équipements qui devaient accompagner ces nouvelles constructions : rues nouvelles, réseaux d'électricité, d'eau et d'assainissement... Le maire socialiste de l'époque, Raymond Badiou, en vint ainsi à imposer un «périmètre d'agglomération» limité à un tiers environ du territoire communal, au-delà duquel les permis de construire n'étaient accordés qu'avec parcimonie. Cette politique eut pour effet de densifier un peu le coeur de la ville et ses faubourgs. De nombreuses petites maisons furent alors remplacées par des immeubles de plusieurs étages, utilisant le béton armé, souvent d'une grande pauvreté architecturale, que les Toulousains qualifièrent aussitôt de «buildings» tant ils contrastaient avec le paysage urbain hérité du passé avec ses constructions basses en brique. La «Ville rose» devenait ainsi blanche... ou grise, mais sans plan d'ensemble, car les constructions nouvelles surgissaient au hasard des transactions immobilières.

Présentation de l'éditeur :

Du tramway hippomobile aux lignes profilées de l'actuel Citadis 302, l'agglomération s'est structurée autour de ce transport novateur et écologique. Cet ouvrage propose une perspective historique et urbanistique pour s'évader ensuite, dans différents modus operandi, de la nouvelle au portfolio, vers les territoires qu'a conquis le tramway. Il nous mène aux confins immédiats de la ville, dans l'esthétique photographique d'Ulrich Lebeuf, et nous retransmet une vision de l'urbanité en acte. Et, en guise de terminus - départ ou arrivée ? -, avec la lecture oulipienne de la ligne Tl et de ses oeuvres d'art qui la jalonnent, il offre la vision d'un réseau de transports qui est à la fois un élément naturel, culturel et le reflet du paysage urbain.

Robert Marconis est agrégé de géographie et Docteur ès lettres et sciences humaines. Professeur émérite des universités, il a enseigné à l'université de Toulouse ll-Le Mirail et à l'Institut d'études politiques de Toulouse.

Jacky Bena est agrégé d'histoire.

Ulrich Lebeuf est photographe. Il a exposé en 2010 à la galerie du Château d'eau à Toulouse.

Olivier Kaeppelin est directeur du palais de Tokyo à Paris.

Jacques Frexinos est Professeur honoraire à la faculté de médecine et chargé de mission pour le patrimoine historique des hôpitaux de Toulouse.

Joël Pon, psychiatre de profession, est un romancier féru de corrida.

Matthieu Duperrex est journaliste spécialisé dans l'urbanisme et les dynamiques urbaines.

Les informations fournies dans la section « A propos du livre » peuvent faire référence à une autre édition de ce titre.

Meilleurs résultats de recherche sur AbeBooks

1.

Robert Marconis et Collectif
Edité par Privat (2011)
ISBN 10 : 2708917668 ISBN 13 : 9782708917668
Ancien(s) ou d'occasion Couverture rigide Quantité : 1
Vendeur
Ammareal
(Grigny, France)
Evaluation vendeur
[?]

Description du livre Privat, 2011. Hardcover. État : Bon. Ammareal reverse jusqu'à 15% du prix net de ce livre à des organisations caritatives. ENGLISH DESCRIPTION Book Condition: Used, Good. Ammareal gives back up to 15% of this book's net price to charity organizations. N° de réf. du libraire A-642-587

Plus d'informations sur ce vendeur | Poser une question au libraire

Acheter D'occasion
EUR 19,51
Autre devise

Ajouter au panier

Frais de port : EUR 7
De France vers Etats-Unis
Destinations, frais et délais

2.

Robert Marconis et Collectif
Edité par Privat (2011)
ISBN 10 : 2708917668 ISBN 13 : 9782708917668
Ancien(s) ou d'occasion Couverture rigide Quantité : 1
Vendeur
Ammareal
(Grigny, France)
Evaluation vendeur
[?]

Description du livre Privat, 2011. Hardcover. État : Bon. Ammareal reverse jusqu'à 15% du prix net de ce livre à des organisations caritatives. ENGLISH DESCRIPTION Book Condition: Used, Good. Ammareal gives back up to 15% of this book's net price to charity organizations. N° de réf. du libraire A-557-817

Plus d'informations sur ce vendeur | Poser une question au libraire

Acheter D'occasion
EUR 19,51
Autre devise

Ajouter au panier

Frais de port : EUR 7
De France vers Etats-Unis
Destinations, frais et délais

3.

Collectif; Robert Marconis
Edité par Privat (2011)
ISBN 10 : 2708917668 ISBN 13 : 9782708917668
Ancien(s) ou d'occasion Quantité : 1
Vendeur
BIBLIO-NET
(ERCUIS, France)
Evaluation vendeur
[?]

Description du livre Privat, 2011. État : D'occasion - Comme Neuf. EXPEDITION SOUS 48 H / EMBALLAGE BULLEPACK. N° de réf. du libraire GM 05 871

Plus d'informations sur ce vendeur | Poser une question au libraire

Acheter D'occasion
EUR 23,97
Autre devise

Ajouter au panier

Frais de port : EUR 5,99
De France vers Etats-Unis
Destinations, frais et délais