Quatorze leçons de thérapie stratégique

 
9782710118190: Quatorze leçons de thérapie stratégique
Extrait :

Extrait introduction :

Il y a bien des manières de définir le processus thérapeutique. La définition développée ici n'est qu'une version, une traduction, une approche partiale et partielle de cette situation remarquablement prétentieuse qui consiste à vouloir aider autrui, dans l'intimité de son esprit. Une velléité d'autant plus étonnante qu'elle ne peut être que difficilement codifiée, voire reproductible; c'est là tout au moins mon sentiment.

La thérapie stratégique est née avec la pratique, artisanale en même temps que géniale, de Milton H. Erickson (Erickson, Havens, O'Hanlon) avant d'être développée par des auteurs comme Jay Haley ou Cloé Madanes. Il s'agit donc d'une pratique qui se rattache assez directement à l'hypnose éricksonienne (Malarewicz, 1986, 1988), à l'École de Palo-Alto (Watzlawick) et donc également à la thérapie familiale systémique (Benoit et Malarewicz, 1988).

Erickson avait d'ailleurs l'habitude d'expliquer qu'il n'utilisait l'hypnose formelle qu'avec un patient sur cinq ; avec deux autres, il n'utilisait pas l'hypnose et avec les deux restants, il confessait ne pas savoir ce qu'il faisait. Ce sont, en quelque sorte, les quatre derniers patients qui nous intéresseront ici, ou plutôt ce qui est possible d'entreprendre avec eux. Mais tout est là, dans ce : «Je ne sais pas ce que je fais avec eux», à la fois non-savoir et efficacité. Un non-savoir que je vais tenter d'expliquer, une efficacité que je vais essayer d'approcher.

Mais quelle est, ou quelles sont, les spécificités de l'approche stra­tégique, en dehors de cet aspect historique ?

A mesure que la pratique de la thérapie familiale se développe, il est de plus en plus facile d'individualiser les grands courants fondateurs, encore que les différentes écoles ont tendance à voir s'effacer leurs spécificités. Cependant, ces différents courants peuvent être, avec un arbitraire raisonnable, décrits sous les huit formes suivantes (...)

Présentation de l'éditeur :

L'approche stratégique, dans le domaine de la psychothérapie, est directement issue de la pratique de Milton H. Erickson. Elle a ensuite été essentiellement développée par Jay Haley et Cloé Madanes.

Cette approche se caractérise par le pragmatisme des prises de position du thérapeute et l'anticipation, par ce dernier, des réactions du patient.

Son principal outil de travail est constitué par les prescriptions. Celles-ci visent aussi bien à mobiliser les ressources du patient, à inclure son entourage dans la thérapie et à utiliser la résistance au changement inhérente à toute demande d'aide. Il s'agit, en quelque sorte, d'une approche aussi globale que possible des situations de souffrance.

L'orientation stratégique permet aux thérapeutes d'appliquer l'approche systémique aussi bien avec des individus qu'avec des couples ou des familles.

De nombreux exemples cliniques apportent, dans cet ouvrage, l'illustration de l'inventivité dont peut et dont doit faire part un thérapeute face à la complexité des situations cliniques.

Le docteur Jacques-Antoine Malarewicz est psychiatre et théra­peute familial. Il partage son activité professionnelle entre la psy­chothérapie, dans un cabinet privé, et la formation et la supervi­sion de thérapeutes et de consultants en entreprise. Il est l'auteur de plusieurs ouvrages consacrés à l'hypnose ericksonienne et à la thérapie familiale.

Les informations fournies dans la section « A propos du livre » peuvent faire référence à une autre édition de ce titre.

(Aucun exemplaire disponible)

Chercher:



Créez une demande

Si vous ne trouvez pas un livre sur AbeBooks, nous le rechercherons automatiquement pour vous parmi les livres quotidiennement ajoutés au catalogue.

Créez une demande