La saveur des savoirs : Disciplines et plaisir d'apprendre

 
9782710119654: La saveur des savoirs : Disciplines et plaisir d'apprendre
Extrait :

La saveur des savoirs

OÙ L'ON RÉHABILITE LES SAVOIRS, TROP FACILEMENT DÉCLARÉS académiques et inutiles, dévalorisés au profit des perspectives plus dynamiques qu'offrent, par exemple, les compétences et l'interdisci­plinarité. Où l'on défend également l'organisation du savoir en discipli­nes, parce que celles-ci sont des sortes de géants qui nous ouvrent à autant de «nouveaux mondes» et développent chacune une forme sin­gulière de «discipline de l'esprit». Développer ainsi l'idée d'une «saveur des savoirs» a d'importantes conséquences didactiques aussi bien en direction des élèves que des professeurs.

L'ensemble des analyses que nous proposons dans ces quatre pre­miers chapitres est fondé sur le fait que les deux mots savoir et saveur sont des doublets, issus de la même racine latine sapere. Cette proximité entre les mots est emblématique de notre projet de développement d'une saveur des savoirs à l'école, saveur que les élèves en général ne perçoivent guère et dont les professeurs non plus n'ont pas toujours conscience. Car, il faut le reconnaître, les savoirs n'ont pas si bonne presse auprès de l'ensemble du corps social. Celui-ci partage largement une représentation collective du savoir n'évoquant guère la saveur, avec des connotations plus immédiates du côté de l'encyclopédisme, de l'indigestion, de l'obsolescence et de l'abstraction inopérante.

Face à des savoirs ainsi dépréciés, les termes aujourd'hui les plus valorisés semblent être ceux de compétences, d'interdisciplinarité, de méthodologie, ou encore l'expression «apprendre à apprendre». Sans doute de telles thématiques ont-elles leur part de légitimité et nous y reviendrons chemin faisant. Mais pourtant, où est-il écrit que les savoirs sont nécessairement mortifères ? D'où vient que le mot théorique soit considéré comme un synonyme d'ésotérique, qu'il évoque d'emblée une boursouflure gratuite et inutile ? En réponse à cette représentation sociale souvent négative des savoirs ingrats, nous commencerons par tenter de remettre les choses sur leurs pieds.

Présentation de l'éditeur :

Attentive aux statistiques, absorbée par les problèmes de gestion de A flux, notre École oublie parfois ce qui la fonde : la transmission des savoirs. Certes, les polémiques font rage sur la baisse du niveau ou l'effondrement de l'autorité des maîtres, mais, paradoxalement, les questions essentielles restent largement absentes : «Qu'est-ce qui fait qu'un élève, à un moment donné, peut se mobiliser sur des savoirs ? Qu'est-ce qui l'aide à se détourner des satisfactions immédiates et des sollicitations marchandes pour se consacrer à des questions savantes et complexes ? Quelles satisfactions peut-il y trouver ?»

Et ce n'est pas parce que ces interrogations nous conduisent vers des rivages encore mystérieux qu'il faut, pour autant, s'en remettre à la pensée magique ou se rabattre sur le fatalisme du «je n'y peux rien !».

L'ouvrage de Jean-Pierre Astolfi apporte, sur ces problèmes cruciaux, des éclairages décisifs. Il montre que, loin de devoir édulcorer les savoirs ou dissoudre les disciplines scolaires, l'École doit ouvrir chaque enfant à une vision experte du monde. Ainsi, en faisant découvrir la jouissance du comprendre, l'enseignant contribue tout autant à la construction des connaissances qu'à celle du sujet et de la socialité.

Illustré de nombreux exemples concrets dans toutes les disciplines, mobi­lisant les recherches les plus récentes, ce livre constitue tout à la fois un outil précieux pour tous les enseignants et un magnifique éloge du métier d'enseigner.

Philippe Meirieu

Jean-Pierre Astolfi est professeur de sciences de l'éducation à l'université de Rouen. Dans le cadre de l'Institut national de recherche pédagogique (INRP), il a conduit des recherches en didactique des sciences, et est l'auteur de nombreuses publications. Ses travaux se centrent sur les conditions à réunir pour que les apprentissages scolaires aboutissent à une maîtrise effective des savoirs par les élèves.

Les informations fournies dans la section « A propos du livre » peuvent faire référence à une autre édition de ce titre.

(Aucun exemplaire disponible)

Chercher:



Créez une demande

Si vous ne trouvez pas un livre sur AbeBooks, nous le rechercherons automatiquement pour vous parmi les livres quotidiennement ajoutés au catalogue.

Créez une demande