Rue du Bac: Salut aux années Blondin

 
9782710328711: Rue du Bac: Salut aux années Blondin
Présentation de l'éditeur :

" L'homme est avenant dans son manteau de tweed qui retient encore le parfum ambré des escales, et ses valises bariolées obligent au respect de l'étiquette. L'expérience de tout un univers et une grande sympathie sont dans ses bagages. Tel quel, il incarne le parfait gentleman à la bonne franquette. Mais je vais dire enfin ce qui me brûle la plume depuis longtemps, à savoir que Denis Lalanne écrit parfaitement bien dans un style familier et savant, souvent imprévu, rarement lyrique, manipulant la phrase et le mot avec aisance pour les faire retentir au-delà de la signification littérale. Chaque page possède la saveur d'une pochette-surprise. " (Antoine Blondin, mars 1966.) " Lorsque nous étions des stagiaires - et gueux au point que nous n'avions que la ressource du snobisme -, nous appréhendions d'être affectés au secrétariat de rédaction des services sportifs. Notre dédain supportait néanmoins une exception nous admettions que Denis Lalanne était à part. Je ne lisais L'Équipe que pour lui et la chaleur humaine qui le caractérise. Son plus récent ouvrage, Le Temps des Boni, était un hymne à l'amitié. Lecture terminée, les notes persistant en nous, on distinguait en contrepoint les pleurs d'Achille sur le corps de Patrocle. Bien que je paraisse prêcher contre ma paroisse, j'avoue que je suis souvent agacé par la suprématie accordée au roman. La littérature est une substance volatile qui se dépose où elle veut. Ainsi est-on tout de suite alerté par le talent d'écrivain de Denis Lalanne. On rêve de la préface qu'Antoine Blondin aurait rédigée pour lui, prouvant qu'ils étaient tous deux de plain-pied. Mais voici justement Rue du Bac. C'est le livre que nous attendions pour les associer à bon titre dans notre index sentimental. " (Angelo Rinaldi, de l'Académie française.)

Quatrième de couverture :

«Lorsque nous étions des stagiaires - et gueux au point que nous n'avions que la ressource du snobisme -, nous appréhendions d'être affectés au secrétariat de rédaction des services sportifs. Notre dédain supportait néanmoins une exception : nous admettions que Denis Lalanne était à part. Je ne lisais L'Équipe que pour lui et la chaleur humaine qui le caractérise. Son plus récent ouvrage, Le Temps des Boni, était un hymne à l'amitié. Lecture terminée, les notes persistant en nous, on distinguait en contrepoint les pleurs d'Achille sur le corps de Patrocle. Bien que je paraisse prêcher contre ma paroisse, j'avoue que je me suis souvent agacé par la suprématie accordée au roman. La littérature est une substance volatile qui se dépose où elle veut. Ainsi est-on tout de suite alerté par le talent d'écrivain de Denis Lalanne. On rêve de la préface qu'Antoine Blondin aurait rédigée pour lui, prouvant qu'ils étaient tous deux de plain-pied. Mais voici justement Rue du Bac. C'est le livre que nous attendions pour les associer à bon titre dans notre index sentimental.» Angelo Rinaldi.

Les informations fournies dans la section « A propos du livre » peuvent faire référence à une autre édition de ce titre.

Acheter neuf Afficher le livre

Frais de port : EUR 12
De France vers Etats-Unis

Destinations, frais et délais

Ajouter au panier

Meilleurs résultats de recherche sur AbeBooks

1.

Denis Lalanne
Edité par La Table Ronde (2006)
ISBN 10 : 2710328712 ISBN 13 : 9782710328711
Neuf(s) Quantité : 3
Vendeur
Gallix
(Gif sur Yvette, France)
Evaluation vendeur
[?]

Description du livre La Table Ronde, 2006. État : Neuf. N° de réf. du libraire 9782710328711

Plus d'informations sur ce vendeur | Poser une question au libraire

Acheter neuf
EUR 8,70
Autre devise

Ajouter au panier

Frais de port : EUR 12
De France vers Etats-Unis
Destinations, frais et délais