Les mouches ont changé d'âne: (Las moscas an cambiat d'aso)

 
9782710329923: Les mouches ont changé d'âne: (Las moscas an cambiat d'aso)
Extrait :

Introduction de Pierre Albaladejo :

Créé par des collégiens britanniques, le rugby, «sport roi», n'est plus réservé aux seuls intellectuels pour lesquels il semblait avoir été initialement conçu. Ne se contentant plus d'être pratiqué dans le nord de la France, le rugby trouva dans notre Gascogne une terre de prédilection. Notre jeunesse pleine de vitalité, unissant force et grâce, courage aveugle et esquive intelligente, ne pouvait qu'accueillir ce jeu pas comme les autres afin de l'aimer et de le défendre avec panache et passion.
Nos campagnes saisirent l'opportunité qui s'offrait à elles «d'exploiter» ce divertissement bien britannique à la façon occitane avec - il faut bien l'avouer - un langage très particulier : celui que ne pouvaient comprendre les «Britishs». A chacun son moyen d'expression. L'accent et l'humour d'une combinaison annoncée en patois lui confèrent un charme particulier.
Les hommes de la terre, nos bons paysans, eurent tôt fait d'habiller le rugby de mots familiers utilisés dans la vie quotidienne. Aussi me suis-je permis, au cours des nombreux matchs télévisés que j'ai eu l'honneur de commenter, de leur servir quelques expressions gasconnes, comme autant de mes­sages de reconnaissance afin de les remercier d'avoir souvent délaissé leur dur labeur de la ferme pour apporter à l'équipe leur force physique, leur humour et lui témoigner le même respect qu'ils vouent à la préservation des coutumes.
Pour m'aider dans ce recueil d'expressions «rugbystico-gasconnes» je ne pouvais avoir meilleur partenaire que mon ami Bernard Lassalle, professeur de gascon et ancien joueur du Club Athlétique Grignolais.

Voilà un petit livre qui arrive bien à l'heure.
A l'heure où le sport se professionnalise de plus en plus, où le rugby de clocher cède la place à des entreprises de spectacle dont les acteurs semblent plus préoccupés de leur réussite sportive et économique que sensibles aux convivialités d'un enracinement originel, il nous parle de ce qui fit longtemps le charme essentiel d'un jeu de joyeux compagnons : la symbiose avec le terroir. Il nous rappelle comment le langage familier des bords de touche comme l'expression des émotions des spectateurs prolongeaient bien le vécu habituel de la dure vie rurale, transposant naturellement par le verbe les péripéties de la lutte quotidienne dans la détente des distractions dominicales.
A l'instant où Bala quitte la scène, lui qui a tant fait pour la popularisation et la compréhension d'un sport aux règles changeantes et parfois complexes, on peut affirmer qu'il a sûrement été le premier à donner ses lettres de noblesse au commentateur sportif, par sa compétence, sa sobriété et son humour de bon aloi, épicé de ces petites touches d'occitan qui rappelaient en permanence une revendication modeste mais sereine de ses racines régionales, sans pour autant brandir une quelconque oriflamme conquérante. Quand ses confrères, de plus en plus nombreux sur les ondes ou sur les écrans, anxieux, dirait-on, de compenser un vide que l'image a largement comblé sans leur concours, parviennent juste à l'imiter pour les meilleurs, à se gaspiller en commentaires redondants ou interviews aussi creuses que superflues pour les autres, on ne pourra que regretter son départ avec la page qui se tourne.
Quelles que soient ses qualités d'initiateur ou de commentateur, Pierre Albaladejo restera pour tous, surtout, sans doute, pour les profanes, celui qui émaillait, immanquablement ses interventions de formules imagées, tout droit sorties en version originale et en direct du terroir originel. Peut-être certains lui reprocheront de n'employer qu'un «patois» du Sud-Ouest ou de trop circonscrire ses références au monde rural, à quelques clubs voisins ou à des villages de son département ; mais tous ceux qui ont peu ou prou pratiqué la langue d'Oc comprendront bien ses propos et tous ceux qui ont connu le rugby de clocher seront sensibles à cet attachement viscéral au «pays», qu'il a su si bien manifester en restant toujours fidèle au même club, malgré, déjà, quelques chants de sirènes.

Présentation de l'éditeur :

Ancien capitaine de Dax, international, joueur mythique des années 60, Pierre Albaladejo a de la verve et de l'humour. Sous-titrées en langue occitane, les histoires savoureuses qu'il égrène au fil des pages fleurent bon la Gascogne. Il y a l'accent, le pastis, les odeurs de sous-bois et du rugby en prime. Car, au pays landais d'Albaladejo, le rugby est un art de vivre et de raconter.

On connaissait le talent de «M. Drop» au micro pour commenter avec Roger Couderc le Tournoi des Cinq Nations, on découvre une jolie plume et on quitte ce livre avec un sourire au coin des lèvres.

Les informations fournies dans la section « A propos du livre » peuvent faire référence à une autre édition de ce titre.

Meilleurs résultats de recherche sur AbeBooks

1.

Pierre Albaladejo
ISBN 10 : 2710329921 ISBN 13 : 9782710329923
Neuf(s) Quantité : 20
Vendeur
BWB
(Valley Stream, NY, Etats-Unis)
Evaluation vendeur
[?]

Description du livre État : New. Depending on your location, this item may ship from the US or UK. N° de réf. du libraire 97827103299230000000

Plus d'informations sur ce vendeur | Poser une question au libraire

Acheter neuf
EUR 22,51
Autre devise

Ajouter au panier

Frais de port : Gratuit
Vers Etats-Unis
Destinations, frais et délais

2.

Pierre Albaladejo
Edité par La Table Ronde (2007)
ISBN 10 : 2710329921 ISBN 13 : 9782710329923
Neuf(s) Quantité : 3
Vendeur
Gallix
(Gif sur Yvette, France)
Evaluation vendeur
[?]

Description du livre La Table Ronde, 2007. État : Neuf. N° de réf. du libraire 9782710329923

Plus d'informations sur ce vendeur | Poser une question au libraire

Acheter neuf
EUR 13,20
Autre devise

Ajouter au panier

Frais de port : EUR 12
De France vers Etats-Unis
Destinations, frais et délais