Le siècle où la parole a été victime

Note moyenne 4
( 1 avis fournis par GoodReads )
 
9782715231535: Le siècle où la parole a été victime
Quatrième de couverture :

«J'ai intitulé ce livre Le siècle où la parole a été victime, et je vois bien les risques que cela me fait encourir. Je peux donner l'impression que je m'estime capable de me porter ou me maintenir au niveau de pensée où ces grands mots ont leur sens. Ou laisser croire que je vais poser un problème ou même en traiter, ce qui n'est nullement le cas. Je n'ai fait dans ces pages que rassembler des études sur des œuvres particulières, avec aussi, toutefois, quelques réflexions sur ce qui me semble que la poésie pourrait être. Mais je voulais attirer l'attention sur ce qui me paraît que notre époque doit bien comprendre : sur l'évidence dont il importe que nos sociétés se pénètrent, sinon elles vont périr. Et quant aux poètes ou penseurs ou artistes que j'aborde dans ce volume sous divers angles, je puis en dire qu'ils ont œuvré, chacun, avec la pleine conscience de la menace qui pèse sur la parole. Ils n'en ont pas parlé, explicitement. Mais il n'est de vers de Séféris ou de Dotremont, de réclamation de Chestov ou d'André Breton, d'intuitions de Giacometti ou d'Henri Cartier-Bresson, qui ne tendent à lui rendre toute sa place à l'avant du possible humain.» Yves Bonnefoy.

Présentation de l'éditeur :

«Je n'ai fait dans ces pages que rassembler des études sur des œuvres particulières, avec aussi, toutefois, quelques réflexions sur ce qui me semble que la poésie pourrait être.» Yves Bonnefoy.

Les informations fournies dans la section « A propos du livre » peuvent faire référence à une autre édition de ce titre.

(Aucun exemplaire disponible)

Chercher:



Créez une demande

Si vous ne trouvez pas un livre sur AbeBooks, nous le rechercherons automatiquement pour vous parmi les livres quotidiennement ajoutés au catalogue.

Créez une demande