ISHINOMORI Shotarô Voyage de Ryu (le) Vol.4

ISBN 13 : 9782723477949

Voyage de Ryu (le) Vol.4

 
9782723477949: Voyage de Ryu (le) Vol.4

Le voyage de Ryu - Volume 4

Les informations fournies dans la section « Synopsis » peuvent faire référence à une autre édition de ce titre.

Biographie de l'auteur :

Ishinomori Shotaro se distingue par un vif intérêt pour les histoires de science-fiction, où il met en scène notre futur de manière responsable, poussant toujours le questionnement philosophique sur le devenir de l’homme.?Chantre du manga d’anticipation, Ishinomori ne désavoue pas pour autant les autres genres, offrant au public des perles de manga allant d’aventures médiévales (Sabu to Itchi) histoires contemporaines de son époque (Hôtel, Les secrets de l’économie japonaise), les adaptations de contes populaires, les séries policières, les séries historiques… Il livrera, entre autres, Manga Nihon no Rekishi une remarquable Histoire du Japon, en 55 volumes, qui fera date. Conservant la maîtrise du scénario comme du dessin, l’artiste fait aussi montre dans ses carnets d’une variété et d’une excellence graphique hors du commun. Humaniste et pacifiste, Ishinomori Shotaro est un créateur insatiable, ouvert sur le monde et son époque. A l’instar de Tezuka Osamu, il adorait voyager et aller au devant des autres cultures.

En 1971, le célèbre Kamen Rider paraît pour la première fois en série « live», bouleversant l’histoire de la production de drama. Ishinomori créé également les deux fameuses séries sentaï : Himitsu sentai Gorenger (en 1975) et Jakq Dengekitaï. Le genre du Super Sentaï est ainsi lancé. « Sentai » est un mot composé de « sen », le combat, et de « taï », l’escadron. Cyborg 009 pour sa part est un « Tokusatsu », une sous-catégorie du « Sentaï », caractérisant des histoires riches en rebondissements et effets visuels. Il se caractérise notamment par le principe d’une équipe de héros, reconnaissable à leur costume, chacun possédant des caractéristiques particulières. Cyborg 009, créé en 1963, fut la première série japonaise mettant en scène un groupe de héros costumés aux pouvoirs spéciaux, alors qu’au même moment, en 1961, Stan Lee créait la première série américaine équivalente : les Fantastic Four.?Enfin, rapellons que Ishinomori Shotaro créa le manga Uchu kara no messeji : Ginga taisen, plus connu en France pour son adaptation télévisuelle de 1979 sous le titre… « San Ku Kaï ».?L’auteur change définitivement d’état civil en 1986 où il prend le nom de Ishinomori Shotaro, en référence à Ishinomaki, ville de sa région d’origine.

Tout commence en 1955, alors que l’auteur participe à un concours pour jeunes talents organisé par le magazine Shonen Magazine. Impressionné par le talent graphique du jeune postulant, le maître Tezuka Osamu le recrute pour l’aider sur son Tetsuwan Atomu (Astro Boy).?1956. Jeune diplômé, il prend la route de Tokyo. Mais il ne quitte pas son mentor, intégrant le groupe « Tokiwaso », formé autour de Tezuka et regroupant les plus grands noms du manga de cette époque au sein d’un même appartement. Il s’affranchira rapidement de son rôle d’assistant pour proposer ses premières œuvres, principalement des shôjo manga et quelques shônen.?Auteur multiforme, il aborde avec la même facilité le shônen (pour jeunes adolescents), le shôjo (pour jeunes adolescentes), le seinen (pour public adulte), tout en s’essayant parfois à la création d’avant-garde (Jun). L’artiste signait alors ses œuvres du nom de Ishimori Shotaro.?En 1963, Ishinomori Shotaro créé le studio de production « Studio Zero » avec Shin'ichi Suzuki. C’est en 1964 que le succès lui est acquis, grâce à la parution dushônen Cyborg 009.

De son premier nom Onodera Shotaro, Ishinomori Shotaro est né le 25 janvier 1938, à Tome, dans la préfecture de Miyagi.

Ishinomori Shotaro décède le 28 janvier 1998, et laisse au monde une œuvre multiforme, passionante et peu connue en dehors d’Asie. Le maître aura réalisé 128 000 planches d’aventures réunies dans 770 mangas.?En 2001, Miyagi ouvre, dans la ville de Ishinomaki, le Ishinomori Mangattan Museum, musée entièrement dédié à l’œuvre de Maître Ishinomori Shotaro.

Revue de presse :

Ryû a fondé une cité ouverte à tous les humains, mutants ou bien-portants, sur l’ancienne cité au phare. Il doit désormais organiser la vie de la ville et les relations entre humains normaux et mutants. En pleine réflexion sur l’avenir de l’humanité, il est témoin d’un terrible spectacle : Maria a été attaquée par un ennemi invisible ! Cet adversaire s’est aussi attaqué à des habitants du village, qui auront eu moins de chance que Maria…

En premier lieu, Ryû doit affronter cette forme de vie mystérieuse et extrêmement dangereuse. La nature de cette créature peut surprendre : en effet, le récit y perd en vraisemblance, puisqu’elle est mystique. Ses techniques d’assassinat s’apparentent à du surnaturel. Ce n’est toutefois pas vraiment gênant, car cette séquence nous montre une véritable tension, avec des scènes choc admirablement mises en scène, comme a su le faire Ishinomori jusque là.

S’en suit une séquence de guerre, qui cette fois s’avère cruellement décevante. Le Voyage de Ryû est effectivement un manga qu’on peut qualifier d’engagé, qui essaie de nous projeter dans le futur après une guerre nucléaire. Il est donc normal de montrer un champ de bataille à un moment ou à un autre, mais la mise en scène est des plus basiques. Aucune tension, seulement deux camps qui s’affrontent avec Ryû et God en observateurs, suivis d’une morale toute aussi simpliste, et donc, qui manque cruellement d’impact. Et durant cette séquence, Ryû obtient un pouvoir qui pourra le tirer de bien des pétrins. Mais n’est-ce pas un peu par facilité qu’Ishinomori lui a octroyé cette capacité ?
Enfin, après un colloque pseudo-philosophique entre Ryû et un dauphin (?) la dernière scène remet au devant de la scène le thème du temps chamboulé. Pour le coup, on se demande un peu où l’auteur veut en arriver : il complique ce qu’on pensait avoir compris !

Bref, un tome qui montre quelques faiblesses, bien que toujours prenant, signalons-le.


Raimaru

(Critique de www.manga-news.com)

Les informations fournies dans la section « A propos du livre » peuvent faire référence à une autre édition de ce titre.

Meilleurs résultats de recherche sur AbeBooks

1.

ISHINOMORI Shotarô
ISBN 10 : 2723477940 ISBN 13 : 9782723477949
Neuf(s) Quantité : 20
Vendeur
BWB
(Valley Stream, NY, Etats-Unis)
Evaluation vendeur
[?]

Description du livre État : New. Depending on your location, this item may ship from the US or UK. N° de réf. du libraire 97827234779490000000

Plus d'informations sur ce vendeur | Poser une question au libraire

Acheter neuf
EUR 20,14
Autre devise

Ajouter au panier

Frais de port : Gratuit
Vers Etats-Unis
Destinations, frais et délais

2.

Shotaro Ishinomori
Edité par Glénat
ISBN 10 : 2723477940 ISBN 13 : 9782723477949
Neuf(s) Paperback Quantité : 1
Vendeur
Revaluation Books
(Exeter, Royaume-Uni)
Evaluation vendeur
[?]

Description du livre Glénat. Paperback. État : Brand New. In Stock. N° de réf. du libraire zk2723477940

Plus d'informations sur ce vendeur | Poser une question au libraire

Acheter neuf
EUR 16,46
Autre devise

Ajouter au panier

Frais de port : EUR 6,94
De Royaume-Uni vers Etats-Unis
Destinations, frais et délais